Fugues n°32-08 novembre 2015
Fugues n°32-08 novembre 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°32-08 de novembre 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Nitram

  • Format : (184 x 262) mm

  • Nombre de pages : 164

  • Taille du fichier PDF : 34,7 Mo

  • Dans ce numéro : image + nation, avant-goût du festival de films.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
CULTUREL_CINÉMA Sortir/COLLOQUE « REPRENDRE À TOUT PRENDRE », LE JEUDI 12 NOVEMBRE JUTRA, « JE ME SOUVIENS » … Premier long-métrage « queer » dans le cinéma québécois/canadien, À tout prendre demeure une œuvre phare de notre cinématographie. Si ce film de Claude Jutra a souvent été occulté au profit d’un certain Mon oncle Antoine de sa filmographie, un « je me souviens » fut prononcé par la Cinémathèque Québécoise en 2014, qui, à l’initiative de Pierre Jutras, rend désormais le film accessible en ligne. Sans oublier l’organisation d’un colloque, jeudi 12 novembre, à la salle Fernand-Séguin de la Cinémathèque québécoise, qui se propose de « Reprendre À tout prendre ». Dès 9h, à commencer par une introduction du cinéaste Marcel Jean, le grand public est invité à assister gratuitement à la présentation de conférences sur À tout prendre. Plus de 50 ans après sa sortie, ne serait-il pas venu le temps de REPRENDRE la réflexion autour de ce film emblématique dont les innombrables interprétations et analyses n'ont pas fini de se révéler ? Voilà la prémisse de ce mini-colloque, initié par Diane Poitras, qui se propose de revisiter le film de Claude Jutra sous divers angles (Affinités/Socialité, Style/Musicalité), sans oublier, bien sûr, la thématique gaie, de 11h à 12h30, sous l’angle intimité/politique. 7NOVEMBRE 4 e GALA ANNUEL DU WEST ISLAND LGBTQ YOUTH CENTER Avec le thème de « LGBTQ Heroes », ce gala souper et encan silencieux bénéfice se déroulera le samedi 7 novembre. On commence par l’encan avec cocktail et hors d’œuvres dès 18h, suivi d’un souper appétissant à 19h. Cela sera accompagné de discours et des prestations. L’animation spéciale de la soirée a été confiée à Laurie Betito de la station de radio CJAD. 6 A.C. PASSIOUR Billets  : 100$/personne (reçu de taxe pour 80$ vous sera remis). Infos  : Ian Nelson, directeur, 514-794-5428 ou lgbtqgala2015@gmail.com. 066 FUGUES.COM NOVEMBRE 2015 Si À tout prendre, réalisé par Claude Jutra au cours des années 1961 à 1963 est en quelque sorte une œuvre prémonitoire sur le destin tragique de son réalisateur et sur l’avenir (politique) incertain du Québec de l’époque - un Québec en quête identitaire - le film est consdéré comme le premier film « gai » canadien (et québécois). Afin d’analyser plus amplement cette représentation pionnière, Gregorio Pablo, étudiant au doctorat à l’Université Concordia, offrira une conférence intitulée Mapping Race, Sexuality, and Nation in Jutra's A tout prendre, tandis qu’André Gervais professeur à la retraite de l’Université du Québec à Rimouski, s’intéressera aux questions identitaires, etenfin à Johanne, cette Québécoise à la peau noire, soit l’amante de Claude, à travers sa communication « Johanne Harrelle, du réseau Jutra au réseau Morin ». Finalement, mentionnons la communication de Thomas Waugh, judicieusement intitulée « Aimes-tu les garçons ? » (phrase prononcée par Johanne, à Claude, dans le film). Titulaire de la chaire de recherche de l'Université Concordia en représentation sexuelle et film documentaire, Waugh y enseigne les cinémas canadiens et québécois depuis 1976. Le théoricien du cinéma queer, souligne les qualités pionnières d’À tout prendre  : « Premier long-métrage indépendant de la nouvelle vague québécoise, premier film autobiographique, premier film traitant d’une relation inter-raciale… et premier film queer ! Lauréat du meilleur film canadien de l’année, récipiendaire d’un lancement bien accueilli à New York, et offert en version anglaise, grâce au jeune poète et romancier Leonard Cohen, À tout prendre sera très vite oublié à cause d’une distribution déplorable, pour ne pas dire inexistante, surtout en VHS et DVD, et en version anglaise… C’est pourquoi le long-métrage onéfien Mon oncle Antoine de Jutra se trouvait, à travers les décennies, au sommet de la liste du top ten canadien, plutôt que son film plus osé et antérieur (À tout prendre)... » D’ailleurs, Waugh mentionne cette importante initiative de la Cinémathèque québécoise qui, en 2014, pour le 50 e anniversaire du film, rend le film disponible gratuitement sur son site web pour visionnement (en version 35 mm, 16 mm et en version anglaise). Sans oublier le projet « Éléphant, mémoire du cinéma québécois » qui a récemment choisi de numériser la version 16 mm pour la rendre accessible sur Illico. Une occasion unique de découvrir ou de revoir ce film essentiel et fondamental de l’histoire du cinéma québécois… Et Thomas Waugh de conclure  : « Ce chef d’œuvre mérite bien ce colloque pour mettre à jour notre connaissance d’un film qui n’a jamais vieilli, 50 ans plus tard ! » 6 JULIE VAILLANCOURT Colloque « Reprendre À tout prendre », le jeudi 12 novembre (9h à 17h, entrée gratuite), à la Cinémathèque québécoise (335, boul. De Maisonneuve Est). Visionnez À tout prendre sur le site de la Cinémathèque québécoise  : http://collections.cinematheque.qc.ca/dossiers/a-toutprendre/2-le-film/
JOE BOCAN est JOSÉPHINE BAKER incluant entre autres les classiques  : DIS-MOI JOSÉPHINE SOUS LES PONTS DE PARIS RAM PAM PAM ROMANCE AUX ÉTOILES DEMAIN LA PETITE TONKINOISE ilee.t1Mi ALBUM MAINTENANT EN MAGASIN...et l'extrait radio J’AI DEUX AMOURS En duo avec DOMINIQUE FILS-AIMÉ 9/49. -7 H331311133 mslopealspuo ; ""DacPribupetreD >mos "1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 1Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 2-3Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 4-5Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 6-7Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 8-9Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 10-11Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 12-13Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 14-15Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 16-17Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 18-19Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 20-21Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 22-23Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 24-25Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 26-27Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 28-29Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 30-31Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 32-33Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 34-35Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 36-37Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 38-39Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 40-41Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 42-43Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 44-45Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 46-47Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 48-49Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 50-51Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 52-53Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 54-55Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 56-57Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 58-59Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 60-61Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 62-63Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 64-65Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 66-67Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 68-69Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 70-71Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 72-73Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 74-75Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 76-77Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 78-79Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 80-81Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 82-83Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 84-85Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 86-87Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 88-89Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 90-91Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 92-93Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 94-95Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 96-97Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 98-99Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 100-101Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 102-103Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 104-105Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 106-107Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 108-109Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 110-111Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 112-113Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 114-115Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 116-117Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 118-119Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 120-121Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 122-123Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 124-125Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 126-127Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 128-129Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 130-131Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 132-133Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 134-135Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 136-137Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 138-139Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 140-141Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 142-143Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 144-145Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 146-147Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 148-149Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 150-151Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 152-153Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 154-155Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 156-157Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 158-159Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 160-161Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 162-163Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 164