Fugues n°32-08 novembre 2015
Fugues n°32-08 novembre 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°32-08 de novembre 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Nitram

  • Format : (184 x 262) mm

  • Nombre de pages : 164

  • Taille du fichier PDF : 34,7 Mo

  • Dans ce numéro : image + nation, avant-goût du festival de films.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 130 - 131  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
130 131
EN AFFAIRES_LA CHRONIQUE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE LGBT DU QUÉBEC Conseils de la Chambre SE DONNER LA TRANQUILITÉ D’ESPRIT TRAVAILLEUR AUTONOME… PARTIR DU BON PIED Vous travaillez de la maison ? Votre projet s’est enfin concrétisé. À vous la réparation d’appareils électroniques ou la traduction de documents dans un local aménagé à votre domicile ! Donnez-vous maintenant la tranquillité d’esprit en achetant un contrat d’assurance qui réponde spécifiquement à vos besoins. Qui est un travailleur autonome ? Deux types de travailleurs autonomes sont définis par les assureurs soit le travailleur autonome à domicile et le travailleur autonome sur la route ! Le Contrat Le contrat d'assurance pour travailleur autonome est un bon moyen pour réduire les risques. En effet, le vol, la fraude ou l’incendie, par exemple, sont des revers auxquels tout chef d’entreprise peut être confronté. En l’achetant, vous vous donnez la sécurité pour voir à la bonne marche de votre entreprise. Il vaut la peine de protéger adéquatement les biens et la perte potentielle de revenus de votre entreprise. Il en va de sa viabilité ! Une différence existe entre un contrat d'assurance habitation et celui spécialement adapté à la réalité du travailleur autonome. Le contrat pour travailleur autonome comble l'écart entre les protections du contrat d’assurance habitation et les besoins d’un travailleur autonome. Limitations Rappelons qu’un contrat d'assurance habitation se rapporte aux activités de la vie privée. Vous aurez donc une couverture limitée à 2 000 $ advenant un sinistre pour vos biens utilisés dans le cadre de vos activités professionnelles. Perte de revenus Un incendie cause des dommages importants à votre résidence ? Vous devez déménager temporairement votre bureau ? Votre contrat d'assurance habitation prévoit seulement le remboursement des frais additionnels de subsistance de votre famille. Aucune protection n’est prévue pour les frais de votre entreprise. Vous seriez donc responsable de ces dépenses imprévues. 130 FUGUES.COM NOVEMBRE 2015 Pour avoir un contrat qui réponde à vos besoins, vous devez déterminer de façon précise  : vos activités, la valeur des biens à assurer, les montants de couverture désirés. Afin de mieux vous protéger d’une éventuelle perte de revenus à la suite d’un sinistre, faites appel à un comptable pour gérer vos finances. Ce professionnel sera en mesure de faire la preuve de votre perte au moment où vous en aurez besoin ! Garanties complémentaires À la suite d’un sinistre, vous ne pouvez pas travailler et vous perdez votre revenu ? Vos employés vous volent ? Voilà des exemples de situation pour lesquels vous pouvez avoir une protection. Dans le contrat d’assurance pour travailleur autonome, vous pouvez faire ajouter des protections appelées Garanties complémentaires et facultatives. Les protections suivantes constituent des exemples courants  : Pertes d'exploitation et de revenus suite à un sinistre couvert Après un sinistre, vous aurez peut-être besoin de relocaliser temporairement votre entreprise afin de poursuivre vos activités professionnelles. Cette protection couvre les frais supplémentaires engagés pour la remise en état des lieux. Elle prévoit également le remboursement de même la perte de revenus subie durant cette période. Notez qu’il ne s'agit pas d'une assurance salaire, car l'assureur ne dédommage qu'en fonction d'un sinistre couvert. Comptes clients, documents de valeur et honoraires professionnels Pour mesurer la perte subie à la suite d’un sinistre, vous pourriez recourir à un comptable ou un notaire. Les honoraires professionnels que vous versez à ses vérificateurs sont couverts par cette protection. Elle couvre aussi  : les encaissements que vous ne pouvez plus faire à la suite d'un sinistre couvert ; les documents de valeur dont vous pouvez être le dépositaire dans le cadre de vos activités professionnelles ; les honoraires professionnels versés par l'assuré à ses vérificateurs afin d'être en mesure d'établir sa perte. Assurance vol et détournements Cette protection supplémentaire vous couvre pour les pertes, les détournements, les détériorations d'argent ou de valeurs à la suite de leur disparition frauduleuse sur les lieux assurés ou hors des lieux assurés comme lors de dépôt, vol, effraction, contrefaçon de billets de banque, de cartes de crédit, ou de cartes de débit. Bien à usage professionnel Il est relativement simple de souscrire une assurance pour travailleur autonome. Généralement, il suffit de posséder un contrat d'assurance habitation et d'exploiter un bureau à domicile. Des protections supplémentaires seront ajoutées à votre assurance habitation. Certains assureurs utilisent cependant un contrat distinct. Protégez adéquatement vos biens à usage professionnel Contrairement au contrat d'assurance habitation, le contrat d'assurance pour travailleur autonome couvre tous les biens à usage professionnel. Ces derniers doivent se trouver sur les lieux où vous exercez votre travail, à la maison ou ailleurs.
Ce que couvre le contrat La perte ou les dommages aux biens en cours de transport ou temporairement hors des lieux ; Les dommages aux marchandises se rapportant aux activités de l'assuré (par exemple, la production d'un artisan faite en vue d'une foire ou d'un bazar) ; Les logiciels et le coût de (reconstitution ou récupération) reconstruction des données et des dossiers (selon le montant qui a été déterminé à la signature du contrat). Si la valeur de vos biens à usage professionnel augmente, ajustez votre contrat d’assurance. Par exemple, vous achetez un photocopieur. Si le montant d'assurance de 10 000 $ n'est plus suffisant dans ce cas, vous pouvez l'augmenter. Il suffit d’en informer votre agent ou votre courtier. Le contrat d'assurance pour travailleurs autonomes De façon générale, votre contrat d'assurance pour travailleur autonome se divise en trois sections  : l’assurance des biens, la responsabilité et les protections suplémentaires falcultatives. Votre contrat d’assurance travailleur autonome est-il annexé à votre assurance habitation ? Si oui, vous aurez souvent les mêmes protections pour vos biens professionnels que pour vos biens personnels. Par exemple, avez-vous un contrat « tous risques » vous protégeant contre le vol, le feu, le vandalisme, les tempêtes de vent, de grêle et les tornades ? Dans ce cas, vos biens professionnels seront couverts pour ces risques comme le sont vos biens personnels. Responsabilité civile Vous causez des dommages à d’autres. Votre contrat d’assurance habitation ne prévoit aucune protection dans ce cas. En achetant un contrat d’assurance travailleur autonome, vous ajoutez la protection en responsabilité civile. Des exclusions courantes ? La production ou la transformation de produits dangereux ; les entreprises comptant plusieurs employés ; les dommages dont vous avez accepté d'assumer la responsabilité auprès de votre client en vertu d'un contrat avec lui ; les dommages liés à la prestation de service (votre responsabilité professionnelle). Vous causez des dommages involontairement à l’extérieur de vos activités professionnelles ? La protection responsabilité civile vous couvre. Attention aux exclusions ! Les contrats pour travailleurs autonomes, comme tout contrat d'assurance, en comportent aussi. Assurer les véhicules de son entreprise Déclarez à votre assureur l'utilisation que vous faites de votre véhicule. Établissez avec le plus de justesse possible votre kilométrage annuel. Vous devez aussi déclarer vos sinistres et réclamations antérieures. À défaut de le faire, vous risquez de ne pas être indemnisé à la suite d’un sinistre ou de ne l’être qu’en partie. Vous utilisez votre automobile pour travailler ? Il est essentiel de jouer franc jeu avec votre courtier ou votre assureur et de l’en informer. Vous évitez ainsi des problèmes lors d’une éventuelle réclamation. Pouvez-vous vous permettre de ne pas avoir de véhicule, advenant un sinistre ? Si la réponse est non, vous devriez prévoir les conséquences dues à la perte d'usage de votre véhicule. Pensez à acheter la protection vous permettant de louer une automobile lorsque la vôtre est en réparation suite à un sinistre couvert. Si votre véhicule joue un rôle clé dans vos activités professionnelles, renseignez-vous auprès de votre courtier ou de votre assureur. L’achat de l’avenant 20 peut être à considérer. En résumé, le contrat d'assurance automobile s'adapte à vos besoins comme travailleur autonome. Il est donc important de répondre honnêtement aux questions posées lors de l'achat ou du renouvellement de votre contrat d'assurance. Ainsi, vous aurez les bonnes protections et éviterez des ennuis, si un sinistre survient. Bref, peu importe votre investissement et du style de votre entreprise, il est important de bien se protéger, car tout votre avenir en dépend. Consultez votre professionnel pour obtenir la bonne solution et de bien vous conseillers. Pour les membres de la Chambre de Commerce LGBT du Québec En tant que membre de la CC-LGBT-Q, vous pouvez bénéficier des avantages de la Fédération des Chambres de commerce du Québec et votre entreprise peut bénéficier sans frais additionnels de plusieurs rabais sur des services tels que des taux de transaction compétitifs pour les détenteurs de terminaux de paiement ; les conférences téléphoniques ; l’essence ; les assurances collectives ; les assurances auto, habitation, entreprise et véhicule récréatif ; et bien d’autres... En conclusion, peu importe votre investissement et du style de votre entreprise, il est important de bien se protéger, car tout votre avenir en dépend. Consultez la CC-LGBT-Q pour connaitre un professionnel qui saura trouver la bonne solution et bien vous conseillers Pour en savoir plus  : info@cclgbtq.ca 6 LUC DESROSIERS, membre du conseil d’administration de la Chambre de commerce LGBT du Québec



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 1Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 2-3Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 4-5Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 6-7Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 8-9Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 10-11Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 12-13Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 14-15Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 16-17Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 18-19Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 20-21Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 22-23Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 24-25Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 26-27Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 28-29Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 30-31Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 32-33Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 34-35Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 36-37Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 38-39Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 40-41Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 42-43Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 44-45Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 46-47Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 48-49Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 50-51Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 52-53Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 54-55Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 56-57Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 58-59Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 60-61Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 62-63Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 64-65Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 66-67Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 68-69Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 70-71Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 72-73Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 74-75Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 76-77Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 78-79Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 80-81Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 82-83Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 84-85Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 86-87Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 88-89Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 90-91Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 92-93Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 94-95Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 96-97Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 98-99Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 100-101Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 102-103Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 104-105Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 106-107Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 108-109Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 110-111Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 112-113Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 114-115Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 116-117Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 118-119Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 120-121Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 122-123Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 124-125Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 126-127Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 128-129Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 130-131Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 132-133Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 134-135Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 136-137Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 138-139Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 140-141Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 142-143Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 144-145Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 146-147Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 148-149Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 150-151Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 152-153Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 154-155Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 156-157Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 158-159Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 160-161Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 162-163Fugues numéro 32-08 novembre 2015 Page 164