Fragonard Magazine n°6 2018
Fragonard Magazine n°6 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de 2018

  • Périodicité : annuel

  • Editeur : Les Parfumeries Fragonard

  • Format : (190 x 230) mm

  • Nombre de pages : 146

  • Taille du fichier PDF : 12,6 Mo

  • Dans ce numéro : en coulisse avec Marie-Edith.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 92 - 93  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
92 93
Interdits, messages cachés, audace, dessous anciens… Cette année, les musées grassois de la Maison Fragonard dévoilent avec élégance la face cachée d’un certain art de vivre, délicat et charmant, depuis le XVIII e siècle jusqu’à nos jours. Parfums d’interdite L’audace sous le pinceau de Marguerite Gérard, Jean-HONORé Fragonard et leurs pairs Par Radia Amar Lorsque le public observe un jeune homme offrant une rose à une demoiselle au cœur d’un décor bucolique, sur une toile du XVIII e siècle, il y voit un geste délicat, alors qu’à cette époque, à la veille de la Révolution, ces scènes d’apparence innocente dévoilent bien des codes cachés. « Dans ce cas précis, l’échange de la rose est clairement une proposition à caractère sensuel », nous éclaire Carole Blumenfeld, la commissaire de l’exposition Parfums d’interdit. Le Musée Jean-Honoré Fragonard nous entraîne de façon ludique, didactique et scientifique à décoder ces tableaux abritant plusieurs niveaux d’interprétation et les subtilités du non-dit. Le sourire complice du spectateur « Loin des compositions légères et très suggestives de Boucher, Fragonard ou Baudouin dont Diderot avait critiqué à la fin des années 1760, de « compositions frivoles propres au boudoir d’une petite-maîtresse, à la petite-maison d’un petit maître », les peintres de genre de la génération de Marguerite Gérard et Louis-Léopold Boilly, explique Carole Blumenfeld, consacrèrent tout un pan de leur œuvre à des images qui ne montrent jamais explicitement un échange charnel, mais encourageant plutôt le sourire complice du double-entendre du spectateur comme dans la peinture hollandaise du Siècle d’or dont ils maniaient avec brio les codes. » EXPOSITIONS Fragonard magazine 93
EXPOSITIONS 94 Fragonard magazine DES IMAGES FAUSSEMENT CHASTES Dans les années 1770 et 1780, les fijnschilders – les maîtres de la manière fine – étaient à l’honneur à Paris. Les marchands et surtout les collectionneurs les plus réputés n’avaient d’yeux que pour la peinture de Ter Borch, Netscher ou Mieris – le nom de Vermeer était justement en train d’être « redécouvert » par Jean-Baptiste Pierre Le Brun. Les peintres de genre français répondirent à cet engouement en peignant non des copies ou des pastiches mais plutôt des scènes où ils citaient tantôt des éléments du costume ou du décor hollandais, tantôt des « situations » de leurs aînés en réactualisant certains motifs tels que la dame à la lettre, l’offrande du gibier, le cadeau du militaire… L’utilisation de ce répertoire équivoque était certes un jeu de peintres mais elle était aussi particulièrement flatteuse pour les commanditaires. Les amateurs avertis étaient capables de déceler beaucoup plus que le public moins instruit qui ne voyait que des images chastes de jeunes filles cultivées ou d’amours policées. Les libertines pouvaient ainsi passer pour de jeunes pénitentes, les frontières entre le vice et la vertu étant fort minces. Les artistes maintenaient ainsi l’ambiguïté sur le lieu et sur l’époque de leurs sujets, comme se plaisaient à le faire aussi les écrivains libertins de la même période qui plaçaient leurs intrigues en Orient ou en Inde. DES TABLEAUX À DÉCODER En réunissant une quarantaine de tableaux, dont certains inédits réalisés en collaboration par les deux plus célèbres peintres grassois du XVIII e siècle, Fragonard et Marguerite Gérard, le Musée Jean-Honoré Fragonard propose au public de découvrir le(s) sens caché(s) de ces images de jeunes femmes se prélassant avec un de « ces livres qu’on ne lit que d’une main » ou plongées dans de douces rêveries après le passage furtif d’un galant dont la présence se devine à la cape laissée négligemment sur un pliant… Avant de s’immiscer dans les huis clos féminins ambigus, le visiteur comprendra vite combien la présence d’un roman, d’une quenouille ou de deux clés enlacées pouvaient être suggestives sous le pinceau de Boilly ou de Marguerite Gérard. Non sans humour, comme la dernière section consacrée au goût du coquasse le montrera, les peintres empruntaient aussi au théâtre ou à l’opéra comique les ressorts de ce genre pour mettre en scène l’instant où tout bascule, juste avant la Révolution française qui coûta la vie à nombre de ces Libertins, trop libres… Fille du parfumeur grassois, Claude Gérard et de Marie Gilette, Marguerite Gérard est née à Grasse le 28 janvier 1761. Elle entre en apprentissage chez son beau-frère le peintre Jean-Honoré Fragonard, installé au Louvre à Paris. Elle n’eut jamais à rougir de la comparaison avec son célèbre professeur. De la fin des années 1770 à la veille de la Révolution de 1830, Marguerite Gérard (1761-1837) occupa une place de choix sur la scène artistique parisienne. Si ses tableaux réalisés en collaboration avec Fragonard sont aujourd’hui parmi les images les plus célèbres du XVIII e siècle – citons « Le Baiser à la dérobée » (Saint-Pétersbourg, musée de l’Ermitage) –, la monographie de Carole Blumenfeld lève aussi le voile sur d’autres pans de sa carrière, notamment sur ses portraits ou ses scènes de genre engagées en faveur de la liberté de la femme peintes sous le Consulat et l’Empire. Jean-Frédérique Schall, « Les espiègles », 1792-95, 47cm x 37cm, Musée de Beaux-arts de Strasbourg.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 1Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 2-3Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 4-5Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 6-7Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 8-9Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 10-11Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 12-13Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 14-15Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 16-17Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 18-19Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 20-21Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 22-23Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 24-25Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 26-27Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 28-29Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 30-31Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 32-33Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 34-35Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 36-37Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 38-39Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 40-41Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 42-43Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 44-45Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 46-47Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 48-49Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 50-51Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 52-53Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 54-55Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 56-57Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 58-59Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 60-61Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 62-63Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 64-65Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 66-67Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 68-69Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 70-71Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 72-73Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 74-75Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 76-77Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 78-79Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 80-81Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 82-83Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 84-85Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 86-87Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 88-89Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 90-91Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 92-93Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 94-95Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 96-97Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 98-99Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 100-101Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 102-103Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 104-105Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 106-107Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 108-109Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 110-111Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 112-113Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 114-115Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 116-117Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 118-119Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 120-121Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 122-123Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 124-125Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 126-127Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 128-129Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 130-131Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 132-133Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 134-135Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 136-137Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 138-139Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 140-141Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 142-143Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 144-145Fragonard Magazine numéro 6 2018 Page 146