Food Magazine n°42 avril 2012
Food Magazine n°42 avril 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°42 de avril 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Silvestri Media

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 6,8 Mo

  • Dans ce numéro : arômes et colorants, une équation à résoudre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
L’Entreprise du mois 1 La Monégasque Vanelli Le géant de l’anchois Lorsqu’elles se sont dites « oui », les sociétés La Monégasque et Vanelli ont donné naissance au leader mondial de la semi-conserve d’anchois. En 2010, Unimer et La Monégasque Vanelli (LMV) ont concrétisé leur fusion, animés par la volonté de devenir leader mondial en conserves et semi-conserves de pélagiques. Objectif atteint. Aujourd’hui, le groupe explore de nouvelles niches : tomates séchées, marinades et légumes grillés. Sarah OUSAID Pour la petite histoire, Unimer opérait dans le segment de la conserve de poisson depuis les années quarante. Souhaitant développer davantage son activité et en raison d’une disponibilité alternative des ressources pélagiques, l’entreprise prend en décembre 2007 les commandes de La Monégasque, société de salaison d’anchois basée en 1942 initialement à Monaco. Dans le cadre de sa stratégie de croissance et de diversification de produits dans la semi-conserve de pélagiques, La Monégasque joint à son actif en mars 2008 la société Vanelli, son concurrent potentiel dans le pôle « anchois ». 60 FOOD MAGAZINE N°42 15 Mars - 15 Avril 2012 « Unimer était un opérateur majeur dans la sardine, il voulait le devenir pour l’anchois », commente MohammedEdderkaoui, Directeur Marketing et Développement chez Unimer Group. Depuis 1947 et jusqu’à ce jour, Unimer Group poursuit sa stratégie de croissance externe en vue d’intégrer des métiers complémentaires en agroalimentaire, à la lumière de ses 5 secteurs d’activités actuels : produits de la mer, sauces et condiments, fruits et légumes, produits frais et surgelés et boissons. « Les synergies entre les différentes sociétés du groupe sont à tous les niveaux : humaines, techniques, logistiques et commerciales », 2 signale Jalil Benwahoud, Directeur Général Adjoint de Unimer Group. Un positionnement international confirmé A travers ses filiales, Unimer Group se positionne aujourd‘hui comme le 1er exportateur marocain de conserves de sardines et d’anchois. « Notre plus grande force est l’image véhiculée par nos marques et la qualité de nos produits », affirme M. Edderkaoui. Mondialement connue, La Monégasque est une marque présente en GMS et en RHF au Maroc comme à l’international, à l’opposé de Vanelli et Delimar, destinées exclusivement à l’export. En
3 1- Atelier de filetage et d’emboitage d’anchois salés (Vanelli). 2- Salage des anchois et mise en fûts de 300 kg (Vanelli). LMV 3- Lavé, le produit fini traverse un convoyeur muni d’un détecteur de métaux avant de rejoindre le magasin de stockage. anchois, 98% du chiffre d’affaires est réalisé à l’étranger à travers les filiales commerciales du groupe et ses clients distributeurs à l’étranger. La France, l’Espagne, l’Italie et l’Allemagne font de la destination européenne le marché le plus important en volume, suivi du marché américain, australien et japonais. Outre sa politique privilégiant ses marques propres, Unimer Group commercialise ses conserves d’anchois sous plusieurs MDD afin de répondre à la demande prononcée des GMS. « La grande distribution représente une part de marché importante. Ne pas y répondre équivaut à céder la place à nos concurrents », atteste M. Benwahhoud. Non écarté des ambitions commerciales du groupe, le marché local n’est pas pour autant très prometteur. « La nature de notre production ne correspond pas aux habitudes de consommation de notre population, le consommateur marocain préférant l’anchois en friture plutôt que salé ou mariné », explique M. Benwahhoud. « Par ailleurs, le marché marocain ne peut absorber plus que sa capacité actuelle, soit 20% de la consommation nationale d’anchois. Et nous ne pensons pas croître de plus de 5% dans les années à venir », ajoute ce dernier. Une ressource à double tranchant En termes de réserves d’anchois, les côtes marocaines sont une mine d’or. L’espèce Engraulis enchrasicolus est extrêmement recherchée pour sa qualité de valorisation. Fournie par la pêche sur les côtes atlantiques, la matière première provient des ports d’Agadir, d’Essaouira ou de Tantan, en frais et en congelé. Cependant, le fabricant se heurte à des problèmes de saisonnalité et d’accès. « Nous souhaitons avoir accès à la ressource afin de pouvoir exploiter pleinement notre capacité de production et rapatrier le maximum de devises », déclare M. Benwahhoud. Dans les heures qui suivent la capture, le poisson conservé au froid est acheminé vers les unités de transformation. Un savoir-faire en anchois salés… L’unité Vanelli d’Agadir est dédiée à la fabrication d’anchois salés commercialisés sous cette même marque. Reposant sur une technique ancestrale, la salaison d’anchois n’a connu qu’une légère modernisation au fil des années. Néanmoins, Unimer Group a réalisé d’importants investissements en équipement d’emballage. La matière première arrive à l’état frais en camions frigorifiques. Après le contrôle à la réception, le poisson subit un présalage par mélange avec du sel marin avant d’être stocké en fût de 400 kg pendant 12 h à température ambiante. Etêté tout en préservant partiellement les viscères et l’arête centrale, l’anchois est déplacé à la main dans un second fût en couches en alternance avec du sel. Il est pressé puis placé en zone de maturation pour une durée allant de 2 à 4 mois à température ambiante. FOOD MAGAZINE N°42 15 Mars - 15 Avril 2012 61



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 1Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 2-3Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 4-5Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 6-7Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 8-9Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 10-11Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 12-13Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 14-15Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 16-17Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 18-19Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 20-21Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 22-23Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 24-25Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 26-27Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 28-29Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 30-31Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 32-33Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 34-35Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 36-37Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 38-39Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 40-41Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 42-43Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 44-45Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 46-47Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 48-49Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 50-51Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 52-53Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 54-55Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 56-57Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 58-59Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 60-61Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 62-63Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 64-65Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 66-67Food Magazine numéro 42 avril 2012 Page 68