Flèche n°203 septembre 2019
Flèche n°203 septembre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°203 de septembre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 9262-3578 Québec inc

  • Format : (267 x 432) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 9,7 Mo

  • Dans ce numéro : l'importance d'un courtier dans les laurentides.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Droit devant ! En studio à Berlin Montreux, c’était un rêve et c’est la première chose que j’ai dit à mon gérant, mon désir de jouer là. Et c’est arrivé ! Quel beau cadeau ! Le soir, il y a avait toujours des Jam Sessions. Alors on a côtoyé plusieurs autres artistes importants. Quand j’y étais, il y avait Shania Twain, Jacob Collier jeune talent, entre autres. Jouer à l’extérieur sur la scène gratuite, côtoyer d’autres passionnés et tout ça, sur le bord de l’eau, c’était magnifique ! Ce sont des territoires où je suis moins connu, alors tant mieux si on multiplie les occasions du genre. J’ai aussi fait un festival, Zermatt Unplugged dans les Alpes en Suisse. On y a passé une semaine et j’ai donné un spectacle tous les soirs. Encore une belle opportunité ! Dans les deux dernières années, j’ai aussi pris part à des Showcases à Paris et à Londres. Alors avec le nouvel album, on espère toujours aller plus loin ! Pour les dates de spectacles de septembre et au-delà, ce sera vraiment ton nouveau spectacle ? Exactement. Sur les publicités et Internet, on l’appelle encore la tournée Summer is Gone parce qu’on n’a pas encore dévoilé le nom de l’album, donc de la tournée. Ce sera annoncé vraiment très prochainement. Donc les spectacles en septembre au Théâtre du Vieux-Terrebonne et au Patriote, ce sera l’occasion d’entendre mon nouveau matériel avec un nouveau concept scénique conçu par l’éclairagiste Félix Desrochers qui a travaillé notamment avec Patrick Watson, Klô Pelgag et Half Moon Run. Ce qui est cool avec son travail, c’est qu’il habille bien l’espace en fonction des chansons. Et on a voulu aussi que le tout soit polyvalent parce qu’on se produit autant dans de grandes salles comme le Métropolis (M Telus) que dans de plus petites (200 personnes). Il y aura plein de surprises et je ne veux pas tout dévoiler pour l’instant… L’autre chose qui est super, c’est que je travaille avec le même band depuis presque 10 ans. Alors on a une bonne complicité. On a beaucoup fait état que tu étais introverti, peu volubile… Pourtant, ce n’est pas ce que je ressens en te parlant ! Je suis bien meilleur que j’étais, c’est certain ! Au final, c’est vraiment sur la scène que je prends vie, que je m’éclate, que je suis vraiment dans mon élément. Et sans être une bête de scène, je parle au public pour leur présenter les pièces, je raconte des anecdotes, des choses comme ça. Je crois que ma présence sur scène y fait pour beaucoup. Avec toute cette tournée, tu ne sembles pas t’être arrêté pour des vacances. Comptes-tu en prendre avant de repartir en tournée ? En ce moment (milieu août), on est en train de mixer l’album et je suis quand même relax chez moi, dans les Laurentides, en pleine forêt. Après avoir passé beaucoup de temps sur la route, ça fait du bien d’être à la maison. C’est tranquille et j’aime ça. Quand tu n’es pas en spectacle et que tu ne chantes
Où entendre Bobby Bazini ? n Jeudi 12 septembre, 20 h THÉÂTRE DU VIEUX-TERREBONNE 450 492-4777 n Samedi 16 novembre, 20 h THÉÂTRE LIONEL-GROULX 450 434-4006 n Jeudi 16 janvier 2020, 20 h LE ZÉNITH 450 485-0848 pas, qu’aimes-tu faire ? La photographie. J’en fait beaucoup depuis quelques années, principalement pour moi-même. Toutefois, je compte bien publier quelques-unes de mes photos bientôt… Un de mes amis photographes, Pierre Manning, un des tops au Québec, réalise les photos pour mes pochettes d’albums, mes spectacles et mon site Internet. Il m’a beaucoup appris, donné des trucs et m’a accompagné pour l’achat de mon premier appareil photo numérique, moi qui prenais des photos avec mon iPhone ! Je profite donc de mes nombreux voyages pour immortaliser ce que je vois et le partager avec le public. L’artdevivre… lesLaurentides ! Tu chantes presque exclusivement en anglais. C’est un choix qui va de soi ? J’ai toujours écouté de la musique en anglais ; avec mes influences comme Otis Redding, Johnny Cash, Bob Dylan ou Marvin Gaye, ça allait de soi. Personnellement, c’est plus naturel pour moi d’aller vers ça. Le blues, le soul, le folk… ça appelle un peu aussi la langue anglaise. Et puis, depuis l’âge de 16 ans, je compose en anglais. Mais, parce que tu en parles, sur mon prochain album, j’ai une petite surprise au rang francophone que vous découvrirez bientôt ! Et tes textes, où puises-tu ton inspiration ? Évidemment, je m’inspire de ma propre vie, de ce que je vis, mais je parle d’un peu de tout. Summer is Gone était un album un peu nostalgique où je revenais avec des choses vécues, du passé. Cela dit, les textes ne me concernent pas tous personnellement. Je peux parler d’une amitié, d’événements que mes proches et amis ont vécu. Et puis la vie de tournée, les longues heures de route, ça donne du matériel, même si on est parfois fatigués, moins patients avec moins de temps pour soi… Alors ça peut aussi tourner autour de ça. Assurément, le nouvel album est plus festif, sans oublier quelques ballades, mais avec des rythmes très différents et qui peuvent parfois donner envie de danser ! Et en 2017, j’ai passé une année à Londres, pour écrire, textes et musiques, avec mes collaborateurs. « J’ai eu la chance de faire 10 belles années de tournées au Québec et à l’étranger, d’enregistrer dans d’excellents studios avec des collaborateurs prestigieux, je n’ai pas à me plaindre parce que je fais ce que j’aime ! » - Bobby Bazini Alors sans trop en dévoiler, il y a ce thème de « partir et revenir » et « nouveau chapitre de vie » qui sont bien présents au plan des textes. Mais je n’en dis pas plus ! www.flechemag.com septembre2019 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :