Flèche n°197 mars 2019
Flèche n°197 mars 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°197 de mars 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 9262-3578 Québec inc

  • Format : (267 x 432) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 8 Mo

  • Dans ce numéro : des nouvelles de l'APCHQ.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 mars2019 www.flechemag.com
Faites connaissance avec ASSUREXPERTS JOLICOEUR, RAVARY & ASSOCIÉS Monsieur Olivier Jolicoeur, présentez-nous votre nouveau cabinet de courtage en assurance de dommages qui ouvrira ses portes en mars 2019 à Sainte-Adèle… que le grandpère de ma mère, donc mon arrière grand-père maternel, est initialement « Alors devenu courtier en 1938 à Montréal, j’ai pris la tête de notre entreprise en 2014 en tant que membre de la 4 e génération – après celle de ma mère, Michelle Ravary, – de ma famille à exercer le métier de courtier d’assurance. Depuis les deux dernières années, j’avais comme objectif pour notre cabinet de prendre de l’expansion, et ce, soit par l’acquisition d’un autre bureau déjà existant ou en ouvrant une deuxième succursale afi n de développer une nouvelle clientèle hors de notre bassin géographique actuel, celui de Laval et de la Couronne Nord. « Depuis 1998, année d’adhésion de notre entreprise à la bannière québécoise réputée « AssurExperts » – un regroupement d’une soixantaine de cabinets à travers la province, – nous sommes installés sur le boulevard Saint-Martin au centre-ville de Laval, alors que notre premier bureau fut fondé en 1964 à Sainte-Dorothée dans la partie ouest de Laval. C’est d’ailleurs cette région agricole, encore à ce jour très active dans le domaine de la culture maraichère, que mon arrière grand-père paternel a beaucoup contribué à développer, à une certaine époque, en cultivant les terres du « Mont Laval » qui lui appartenaient. S’installer à Sainte-Adèle « Depuis quelques temps, notre cabinet était en mode de recherche active de croissance durable avec toujours, comme moteur principal, notre bureau de Laval qui continue de bien performer en atteignant des sommets que nous n’avions, jusque-là, même jamais espérer atteindre. Dans notre évaluation des nouvelles opportunités d’affaires qui s’offraient à nous au cours de la dernière année, le choix d’investir à Sainte- Adèle et d’y développer notre nouveau lieu d’affaires fut une décision facile à prendre, et ce, pour trois raisons. La première étant avant tout pour répondre aux besoins des gens de la région. De veiller aux intérêts de ses clients avant ceux des assureurs avec lesquels il transige, voilà le crédo de tout bon courtier en assurance de dommages et c’est précisément ce que nous voulons préserver avec notre arrivée. Même si la profession est en pleine croissance ainsi qu’en grande transformation, et ce, en majeure partie à cause de l’informatique, il y a à travers la province une pénurie de cabinets de courtage qui se développent dans les plus petits marchés, un peu comme c’est le cas ici dans les Laurentides. D’avoir l’opportunité de s’implanter dans un plus petit secteur, mais au sein d’une région à haut potentiel, s’avérait primordial dans notre stratégie d’affaires. Votre patronyme est bien connu dans la région… « Évidemment, je ne peux pas passer sous silence le fait que je porte mois aussi le nom « Jolicoeur » qui a résonné très fort au cœur des Laurentides pendant si longtemps grâce à la passion et aux efforts acharnés d’une famille de courtiers d’assurance chevronnés. J’ai d’ailleurs moi aussi beaucoup d’estime et d’admiration pour le travail qui fut accompli ici depuis l’origine par M. Gaston Jolicoeur – frère de mon grand-père Rolland, fondateur de notre entreprise, – ainsi que pour celui de ses fils, « Les Jolicoeur de Sainte-Adèle », qui ont côtoyé et su aider tellement de gens non seulement à Sainte-Adèle mais aussi un peu partout ailleurs à travers le Nord. En prenant leur retraite du métier de courtier d’assurance, cela a fait en sorte qu’il y avait un espace à combler ainsi que de la place pour du sang neuf afi n de continuer à offrir au gens de la région un service de qualité. Même si nous n’avons jamais eu de lien d’affaires avec « AssurExperts Jolicoeur & Fils », autre que celui de partager la même bannière qu’est « AssurExperts », nous nous efforçons à notre manière, et je l’espère pour encore bien des années, à tenter d’effectuer le même bon travail qu’eux faisaient auparavant en tant que courtiers en assurance de dommages. « La deuxième raison étant pour des raisons familiales. Je suis résident des Paysd’en-haut depuis que j’ai débuté ma carrière en assurance, soit depuis 2001. Je connais les Laurentides pour y avoir travaillé pendant près de 10 ans, et ce, de Tremblant à Saint-Jérôme avant que je n’aie eu à occuper un poste de direction au sein de notre cabinet de Laval. En partageant dorénavant mon temps entre notre siège social de Laval et notre succursale de Sainte-Adèle, je pourrai me consacrer un peu plus à ma famille en étant à une plus grande proximité de notre domicile. Ça sera également plus facile pour moi d’aller éventuellement reconduire ma fille lorsqu’elle fera son entrée à l’école primaire Saint-Joseph, notre école de quartier. PUBLIREPORTAGE Que croyez-vous que soit une des clés de votre modèle d’affaires ? « Ma responsabilité en tant que chef d’entreprise est de rendre notre cabinet encore plus solide et stable qu’il ne l’est déjà. Le modèle d’affaires qui je crois sera appelé à bien fonctionner au cours des prochaines années dans le domaine de l’assurance en est un de proximité avec la clientèle. Même si la vente par Internet se veut très à la mode en ce moment, je crois que c’est avant tout vers un contact humain privilégié que notre industrie devra se tourner au cours des prochaines années alors que les gens rechercheront d’avantage un service personnalisé et de proximité. De nos jours, l’offre de produits en assurance est tellement diversifiée qu’il est parfois facile de se tromper pour quelqu’un qui n’a peut-être pas tous les outils à sa disposition ou toutes les connaisses requises afi n de bien analyser ses options. Les professionnels de l’assurance, qu’ils soient courtiers ou agents, devront donc à mon avis se rapprocher de leurs clients car c’est ce que les gens vont de plus en plus réclamer pour êtres certains de faire les bons choix. Je crois aux avantages que procurent les avancements de la technologie – notre environnement de travail de Sainte-Adèle se veut d’ailleurs informatisé et sans papier, – mais pas au détriment du contact humain. Notre personnel en place, autant à notre bureau de Sainte-Adèle qu’à celui de Laval, est là pour vous le prouver ! La qualité du travail que vous y trouverez a toujours été et demeurera la pierre d’assise sur laquelle repose notre succès. Et si vous aviez à inclure une quatrième raison ? « J’ajouterais notre sentiment d’appartenance à la région. À la suite de la naissance de notre fille, qui a maintenant deux ans et demi, ma conjointe et moi sommes retombés sous le charme des autres petits bonheurs que procure la vie en famille dans les Laurentides, et ce, en participant à de nouvelles activités qui nous étaient jusqu’alors inconnues. Au cours des 20 dernières années, j’ai passé presqu’exclusivement mes temps libres à fréquenter les stations de ski en tant que planchiste amateur et professionnel. En 2014, cette passion m’a d’ailleurs permis de vivre mon rêve olympique en tant qu’analyste à Radio-Canada lors des épreuves de ski acrobatique et de snowboard tenues à Sotchi. C’est aussi en fréquentant des gens et des organismes du coin, comme la Maison de la famille des Pays-d’en-haut, qui se veut un lieu formidable pour toutes sortes de raisons, et où le travail de personnes aussi dévouées donne vraiment chaud au cœur, ainsi qu’en participant à toutes sortes d’événements grand public que nous avons appris à adorer la vie communautaire du coin dans laquelle nous aimerions pouvoir nous impliquer du mieux que nous le pourrons dans les années futures. N’hésitez donc pas à nous téléphoner pour obtenir des conseils avisés en assurance de dommages ou à venir rencontrer les gens de notre équipe à notre nouveau bureau de Sainte-Adèle. J’ai entendu dire qu’il y avait du bon café pas très loin ! » L’artdevivre… lesLaurentides ! 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :