Flèche n°193 octobre 2018
Flèche n°193 octobre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°193 de octobre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 9262-3578 Québec inc

  • Format : (267 x 432) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 13,1 Mo

  • Dans ce numéro : chambre de commerce du grand Sainte-Agathe.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Dans la mémoire du temps Natif de Sainte-Adèle, Alain Choquette a commencé sa carrière très jeune. Au Cinéma Pine, entre autres où il donnait ses premiers spectacles sur la scène du cinéma entre deux films le samedi ! Son ami Tom Fermanian, propriétaire, lui a donné cette chance et il a eu très rapidement la piqûre. Alain a même fait des prestations au (feu) Howard Johnson de Sainte-Adèle en face du Go Kart, au Chantecler, à l’Estérel… Il a ensuite monté ses premiers spectacles pour les écoles, les centres pour personnes âgées, les hôpitaux, ainsi que pour le milieu corporatif. Puis est arrivé sa participation au talk show Ad Lib avec Jean-Pierre Coallier à la fin des années 80 où il était un invité régulier. Qui aurait cru qu’il parcourrait le monde des deux côtés de l’Atlantique ! Vous étiez un des premiers magiciens à l’époque à émerger du lot avec vos tours de magie après l’Oncle Tom – Thomas Rochford Auburn (qui faisait des « p’tits tours de mégie ») – dans les années 60, 70 et 80… Oui ! Et je pense que le premier spectacle que j’ai présenté, dans les années 90 était l’un des premiers show de magie présenté au Québec où l’on vendait des billets pour la grande salle et qu’on annonçait des dates de tournée. D’ailleurs, c’est moi qui ai inauguré le grand chapiteau de Saint-Sauveur, qui ai présenté le premier spectacle de magie au Forum de Montréal. Texte  : Guy Marceau On ne manque pas de vocabulaire pour qualifier les différentes formes que prennent la magie  : illusionniste, prestidigitateur, fascinateur, mentaliste… Comme en mathématiques, il y a des ensembles, des sous-ensembles, etc. La magie, c’est un peu ça pour moi alors que j’ai fait un peu de tout. Avec la micro-magie que je faisais dans les restaurants, j’ai été le premier à transposer tout ça sur scène avec des écrans géants pour les spectateurs. Ajoutez ma touche de poésie, d’humour, les illusions, c’est un peu tout ça qui est en moi, le magicien qui chapeaute toutes ces facettes.
Les Sommets Gourmands à Saint- Sauveur présent partout 20 ans pour le vignoble Rivière du Chêne Pour cet anniversaire, les médias, partenaires et collaborateurs étaient conviés à une grande boustifaille avec dégustation de leurs vins, dont la nouvelle cuvée Catalina – Vallée d’Oka. Sur la photo  : Guy Marceau, Daniel Lalande, propriétaire et Karolyne Marsolais, propriétaire de la microbrasserie La Gueule de Loup de Sainte-Adèle et dépositaire du Rosé Gabrielle. Bains de Cléopâtre À la fin de l’été, ouvrait Bains de Cléopâtre, au 241, rue Principale, une savonnerie à Saint-Sauveur tenue par Johanne Houde et Élizabeth Rouleau Houde, mère et fille de la région. On y trouve des savons, des cosmétiques, des produits québécois, canadiens et européens, bio et végane (pour certains) ainsi que des produits de haute qualité pour le bain, le visage et les cheveux. En exclusivité, elles offrent des savons au lait d’ânesse ainsi que des produits pour le rituel Hammam. Sur la photo  : Johanne Houde, Élizabeth Rouleau Houde et Pascale Arcand. Grand week-end gastronomique à l’événement Les Sommets Gourmands en septembre dernier, « le plus grand festival pour épicuriens actifs en Amérique ». Trois jours de dégustations, de découvertes et de bonne bouffe où la foule était au rendez-vous malgré la température automnale. La Foire « bouger – manger-boire » au pied des pentes du Sommet Saint-Sauveur a fait bien des adeptes ! Sur la photo  : Christian Roy, président et Chantale De Rome de Flèche. À l’an prochain ! L’artdevivre… lesLaurentides ! Ouverture du complexe canin PsychoPattes Le 15 septembre dernier, avait lieu l’ouverture officielle du complexe canin PsychoPattes au 4100, boulevard Sainte-Adèle. L’endroit est une pension pour les chiens, avec service d’éducation canine, des enclos spacieux, de la surveillance 24/24 et une boutique avec des produits spécialisés québécois et canadiens. La propriétaire, Fannie Lambert, intervenante en comportement canin depuis neuf ans partage le lieu avec Danielle M. Roy de la boutique Adèle&Bo. Sur la photo  : Fannie Lambert, Pascale Arcand et Danielle M. Roy. Passez les voir ! www.flechemag.com octobre2018 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :