Flèche n°171 septembre 2016
Flèche n°171 septembre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°171 de septembre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 9262-3578 Québec inc

  • Format : (267 x 432) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 21,5 Mo

  • Dans ce numéro : revêtements extérieurs et intérieurs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
28 savoure le Nord distingués fromages de Sainte-Sophie sous l’appellation des C’est Fromagiers de la table ronde que l’entreprise a vu le jour en 2003. Des fromagiers, vous dites ? «Dans l’ancien français, le mot «fromagier» désignait l’artisan qui fabriquait le fromage, explique Ronald Alary. Alors que nous nous interrogions sur quel nom donner à notre entreprise, ma fille qui étudiait en littérature, nous a fait part de ce terme qui a retenu notre attention». Il était une fois À l’origine, ce sont les ancêtres des Alary qui ont donné le ton à toute cette aventure en se dotant d’une ferme laitière au début du siècle dernier. Une tradition qui s’est transmise de père en fils sur la terre familiale et sur trois générations. Dans les années 1990, les frères Serge et Ronald Alary décident de modifier leur façon de faire traditionnelle et de produire du lait biologique. «Dans les années 1990, ce marché n’était pas aussi développé qu’aujourd’hui et il n’y avait pas une grande demande, poursuit Ronald. Nous avons donc décidé de transformer notre lait de vache pour le valoriser». La dynastie des Alary est aussi comptée dans l’équation. «Nous avions trop de relève mon frère et moi et c’est ainsi que nous avons décidé de créer la fromagerie», se remémore-t-il. Et c’est maintenant reparti pour la quatrième génération : Elizabeth, Caroline, Frédérick, Anne-Marie, Gabriel et Maria ! Le fils de Ronald, Gabriel est d’ailleurs fromager de profession. Des fromages bios pour tous les goûts L’entreprise continue maintenant de produire du lait bio grâce à son cheptel de 150 têtes tout en développant des fromages aux noms évocateurs dont le Fou du Roy, le Troubadour et le Ménestrel. C’est avec leur fromage bleu, Le Rassembleu, que l’entreprise a fait sa marque. Ce fromage doux à pâte ferme et persillée a une croûte fleurie que les «fromagiers» conseillent de déguster avec un cidre de glace ou un vin blanc fruité et liquoreux. «Une bonne combinaison a aussi été faite par le sommelier François Chartier lors d’une conférence. Il conseillait alors d’agencer le Rassembleu à de la confiture d’abricot», confie France Dion, conjointe de Ronald et aussi responsable de leur comptoir de vente. septembre2016 ■ www.flechemag.com Les Fromagiers de la table ronde et son fromage Le Ménestrel, coiffé du Prix Caseus d’or 2015 l’automne dernier. Dans l’ancien français, le mot «fromagier» désignait l’artisan qui fabriquait le fromage. Quand le Ménestrel devient le roi Se rendre à la fromagerie des Alary, c’est aussi prendre le temps de découvrir le roi des fromages québécois : Le Ménestrel. Ce fromage fermier à pâte pressée et cuite a acquis littéralement, disons-le, ses lettres de noblesse en remportant le Caseus d’or 2015. Élaboré en 2006, il s’apparente à un fromage comté. Bien chambré, il fond délicatement en bouche et dégage de subtils arômes de noisettes. La galette, fromage à pâte molle, actuellement en lice pour un Caseus 2016 dans sa catégorie, est aussi une belle découverte. Sa croûte légèrement fleurie se révèle un pur délice; la jeter serait un péché ! Tout le monde aime leur fou ! Soulignons finalement que le gros vendeur de la fromagerie est le Fou du Roy, son fromage fermier à pâte semi-ferme et croûte lavée. Exquis, il se déguste accompagné d’une bonne bière artisanale. Pas étonnant alors qu’il se soit retrouvé finaliste dans la catégorie des fromages biologiques au Concours des fromages fins canadiens 2016 en avril dernier ! Où les trouver ? n Les Fromagiers de La Table Ronde 317, boulevard Sainte-Sophie Sainte-Sophie • 450 530-2436 www.fromagiersdelatableronde.com PHOTO : Fromagiers de la Table Ronde PHOTO : Julie Godin Par Julie Godin
PAR MIReille VILLENEUVE Rivière-Rouge : plaisirs au fil de l’eau Maison plain-pied - La Minerve Jolie résidence de campagne de construction récente et ayant beaucoup de cachet. Située sur un terrain très intime sans aucun voisin à l’arrière, elle vous offre confort et charme dans un environnement paisible et campagnard. Que vous soyez un adepte de pêche, de baignade ou que vous aimiez tout simplement les randonnées pédestre, voici l’endroit rêvé. 184 500$ - MLS 9957371 Bord de l’eau - La Minerve Un des plus beaux secteurs du Québec, est l’écrin de cette magnifi que et vaste maison de campagne construite en 2009, sise au bord du lac Napoléon et de ses eaux calmes et pures. Vous profi terez, des soleils couchants, des plaisirs de la baignade et des randonnées en canot ou bateau sur ce lac navigable. Un clés en main prestigieux à un prix raisonnable. 449 000$ - MLS 12870891 Norman Garnon Courtier immobilier ngarnon@videotron.ca Bureau : 450 682-0101 Cellulaire : 514 944-4369 À la porte des Hautes-Laurentides, dans une vallée baignée de nombreux cours d’eau, la municipalité de Rivière-Rouge vaut le détour. Loft/Studio - Rue Crescent Montréal Les Condos Crescent une adresse de prestige à un prix abordable. Un design élégant, des matériaux de haute qualité, un style moderne mais qui ne se démode pas, une architecture qui se marie à merveille au centre-ville et à son style de vie. Venez habiter ce pratique pied-àterre dans un quartier dynamique et en effervescence. 239 000$ - MLS 11854157 Domaine des Patriarches - Prévost Propriété de prestige au Domaine des Patriarches. Secteur homogène près de tous les services, à 40 minutes de Montréal, 8 de Saint- Jérôme. Finition impeccable et matériaux de qualité, luminosité en abondance et environnement paisible caractérisent cette magnifi que demeure. À quelques minutes de Saint-Sauveur, c’est un coin de paradis, un coup de coeur assuré. 479 000$ - MLS 21757150 2000 Inc. 1620, boul. de l’Avenir, Laval des Rapides En 2002, les villages de Marchand, l’Annonciation et Sainte-Véronique ont uni leur destinée et créé Rivière Rouge, une nouvelle municipalité du nom de la rivière qui les reliait depuis longtemps. Après les hauts sommets de la région de Mont-Tremblant, les montagnes se dispersent et nous apercevons une plage de sable blond bordant une rivière sinueuse. Quelques kayakistes s’y sont arrêtés le temps de se remettre de leurs émotions. Nous pourrions nous rendre directement jusqu’à Mont-Laurier sans détour, sur le nouveau tronçon de la 117 Nord qui contourne les villages de cette belle vallée. Nous lui préférons les chemins habités qui suivent le tracé des anciens glaciers. De l’eau et des ponts Munis du circuit touristique La Route du Lièvre Rouge, nous découvrons les trésors de chaque endroit que nous traversons. Il nous sera malheureusement impossible de faire tout ce que la région a à offrir, mais nous aurons fait le plein d’idées pour nos aventures automnales. Le village voisin de Rivière-Rouge, La Macaza, abrite un aéroport international, un des plus longs sentiers du parc Mont-Tremblant et des ponts historiques enjambant les bouillons de la rivière. En suivant la rive droite, nous arrivons à un autre pont, au centreville de Rivière-Rouge. Vestiges du temps À notre droite, les commerces nous font de l’œil. Impossible de résister à l’odeur des galettes s’échappant de l’ancienne boulangerie convertie en biscuiterie… ni aux rouleaux de printemps tout frais et bien dodus du magasin d’aliments naturels. En nous dirigeant vers le parc de Place de la Gare, nous remarquons que presque tous les bâtiments du centreville ont une architecture similaire, dans le style Boomtown, reconnaissable à sa forme cubique et à son toit arrière incliné. Bâties au tournant du 20 e siècle, ces constructions portent fièrement la patine du temps. Après un copieux festin au bord de la rivière, nous visitons la vieille gare, son centre d’exposition et bureau d’information touristique. Nous repartons avec mille suggestions d’excursions, à pied, à vélo, en canot-kayak et… en hydravion ! Nous optons pour une courte marche qui nous mène au sentier ornithologique l’Oie-Zoo, véritable volière à ciel ouvert entre rivières et marais. À l’aller et au retour, nous marchons le long du parc pas tout à Une courte marche nous mène au sentier ornithologique l’Oie-Zoo, véritable volière à ciel ouvert entre rivières et marais. en escapade fait linéaire du Petit train du Nord et découvrons d’autres vestiges de l’époque du curé Labelle. Vacances idéales Nous quittons le centre-ville et repartons vers le prochain secteur de Rivière-Rouge, le «noyau villageois» de Sainte-Véronique, au bord du lac Tibériade. Les pieds dans le sable de la plage municipale, les souvenirs d’enfance affluent. Vacances au camping, ski nautique sur le lac… Si, en septembre, l’endroit est plutôt calme, il n’est pas rare de voir un bel hydravion s’envoler vers une pourvoirie ou revenir d’une balade au-dessus des paysages enflammés de l’automne. Il ne nous reste que quelques heures pour faire le plein de fruits, légumes et autres produits du terroir glanés dans les kiosques au bord de la route. Les pommes de terre poussent merveilleusement bien dans cette terre sablonneuse, mais on retrouve bien d’autres fruits et légumes en abondance chez les producteurs de cette vallée fertile… sans oublier les «œufs de poules heureuses» ! Quoi faire dans la région n Randonnées guidées Déli-Champi – cueillette et dégustation de champignons sauvages www.champignonssauvages.com n Camping Sainte-Véronique – ouvert jusqu’au 10 octobre • 819 275-2155 www.campingsainteveronique.com n Descente en tube de la rivière Rouge – camping Le Fou du Roi 819 275-0085 n Excursions à vélo : 1 888 560-9988 www.velo-hautes-laurentides.qc.ca n Circuit touristique : www.genealogie.org/club/shrml/ lievrerouge/ L’artdevivre… lesLaurentides ! 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 1Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 2-3Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 4-5Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 6-7Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 8-9Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 10-11Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 12-13Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 14-15Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 16-17Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 18-19Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 20-21Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 22-23Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 24-25Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 26-27Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 28-29Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 30-31Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 32-33Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 34-35Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 36-37Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 38-39Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 40-41Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 42-43Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 44-45Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 46-47Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 48-49Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 50-51Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 52-53Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 54-55Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 56-57Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 58-59Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 60-61Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 62-63Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 64-65Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 66-67Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 68-69Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 70-71Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 72-73Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 74-75Flèche numéro 171 septembre 2016 Page 76