Fitness Challenges n°42 aoû/sep 2019
Fitness Challenges n°42 aoû/sep 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°42 de aoû/sep 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : MD Media

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 6,0 Mo

  • Dans ce numéro : entrepreneur à haute intensité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 Actualités J’ai été particulièrement frappé cette année par le psychologue des émotions et illusionniste Matthieu Sinclair. On a pu aborder avec lui des sujets business avec une approche différente des autres. Il a souligné l’importance de prévoir toutes les options et éventualités possibles en amont et de ne rien laisser au hasard. Ainsi, lorsque le consommateur a l’impression que tout fonctionne, c’est parce que tout a bien été anticipé. Il faut réussir à prévoir l’avenir et la réaction du consommateur afin de coller au mieux à ses attentes. Je suis très satisfait et je serai au rendez-vous pour la prochaine édition. Kobé Myaro  : Sporting Form « c’est un moment important offrant une vue d’ensemble du secteur. » Présentez-nous votre concept Notre club a été créé à Toulouse il y a vingt ans et propose une offre multi-activités unique dans la ville. Il fait partie d’un lieu de vie incluant hôtels, restaurants, pétanque, piscine (…), et propose 4 activités majeures  : le fitness en cours collectifs, la musculation, l’aquagym, et l’aqua-bike. Nous avons aussi un espace balnéo, CrossFit, team training, studio cycle, etc. Sporting Formtouche un public allant du bébé nageur aux plus âgés avec l’aquagym. Notre cœur de cible, ce sont les trentenaires cadres dynamiques souhaitant s’entraîner de façon innovante et différente tout en bénéficiant d’un service de qualité grâce à notre positionnement moyenne gamme +. Sporting Formcompte 2 600 clients abonnés ou titulaires de pack de séances à la carte. De par les activités proposées et le niveau de service, notre club dénote clairement dans le paysage toulousain. Que pensez-vous du congrès en tant que professionnel du fitness ? C’est la troisième fois consécutive que j’y participe. Pour moi, c’est l’occasion de sortir du club et d’avoir une réflexion d’envergure sur le marché. Je viens entendre parler des nouvelles tendances et rencontrer d’autres managers et directeurs de salles. Les congressistes sont plutôt ouverts et les gens n’ont pas peur d’échanger sur les solutions qu’ils ont trouvées face à un problème donné. D’ailleurs, ce n’est pas un événement géolocalisé, on retrouve donc autant de Lyonnais que de Toulousains ne souhaitant pas forcément se développer ailleurs et avec qui l’on peut discuter librement. Au-delà du partage, le congrès offre aussi une grande qualité d’intervenants issus aussi bien du marché que d’autres secteurs venant apporter leur expertise ainsi que leur regard sur notre activité. Je trouve que c’est impactant. Cela permet de faire évoluer notre vision. Je me souviens particulièrement d’un docteur à l’Université qui avait annoncé il y a deux ans la manière dont le marché du low cost allait se développer et qui nous avait donné des pistes concrètes pour faire face à l’évolution d’un Basic Fit. À l’époque, nous n’en étions #42 Août - Septembre 19 qu’aux soupçons, et cet intervenant nous a confirmé que l’enseigne mettrait en place des cours collectifs live dans ses clubs, en plus des vidéos, afin de gagner des parts de marché. Cela nous a permis d’anticiper ce phénomène et de savoir comment travailler différemment. C’est donc un gain de temps. Le congrès nous permet de sortir de nos salles plutôt que d’avoir la tête dans le guidon. C’est un moment important offrant une vue d’ensemble du secteur. Il nous permet d’identifier ce que l’on doit améliorer et de mieux anticiper les évolutions. Sandrine Retailleau  : La.Salle.De.Sport « c’est un bon mix entre réflexion conceptuelle et mises en pratique opérationnelles. » La.Salle.De.Sport est un club parisien de plus de 1 700 m² conçu comme un hub sportif où l’on crée du lien en associant sport, mode, art et culture. En plus de ses 4 pôles sportifs complémentaires (CrossFit, boxing, cycling, yoga/Pilates), le lieu offre un social club avec son restaurant healthy, un espace de co-working, ou encore un concept store Reebok. On peut aussi y opter pour des séances de massage et d’ostéopathie. La.Salle.De.Sport s’adresse à tous les sportifs souhaitant casser la routine et vivre une expérience humaine à 360°. Que pensez-vous du congrès en tant que professionnelle du fitness ? C’était la deuxième fois que j’y participe et j’ai beaucoup apprécié. J’y vais pour apprendre. À La.Salle.De.Sport, nous sommes de petits entrepreneurs avec le nez dans le guidon et c’est l’occasion de se nourrir grâce à des intervenants de qualité. Ce congrès est un bon mix entre réflexion conceptuelle et mises en pratique très opérationnelles. Lors de cette dernière édition, j’ai trouvé le premier intervenant – Matthieu Sinclair – bluffant et brillant. Son intervention nous a permis de comprendre toute la dimension du management psychologique et tout l’aspect émotionnel dans l’acte de vente. Lorsque l’on repart, on est interpellé et ça nous donne de vrais outils sur l’épanouissement psychologique au sein de nos équipes. On comprend l’importance d’intégrer la compréhension des enjeux émotionnels dans la formation lorsque l’on évolue dans les métiers de service avec et pour des humains. La partie prospective était également intéressante. L’intervention de la consultante Emma Barry a été très riche. Les participants ont par la suite eu la chance de recevoir sa présentation par mail, ce qui nous permet de nous replonger dans l’analyse des concepts. Le congrès est aussi l’occasion de rencontrer des gens du marché. J’ai pu retrouver les gens de Planet Fitness et de Les Mills et Jean Philippe Perez. C’est vraiment très intéressant. Je continuerai à venir. Tous mes remerciements à Pierre Jacques. J’ai assisté à pas mal de conférences en tant qu’ancienne du groupe Adidas et j’observe une grande qualité dans la manière de traiter les sujets et le choix des intervenants. C’est une véritable chance de pouvoir se nourrir ainsi. Georgia Cadudal  : Fitness Park « c’est un moment rare d’échanges et de partages entre concurrents et fournisseurs. » Présentez-nous votre concept Fitness Park a été créé il y a dix ans avec l’idée de démocratiser la pratique du fitness. Cette année, nous avons triplé notre cadence avec une soixantaine d’ouvertures contre une vingtaine l’année dernière. L’année prochaine, ce seront 80 clubs supplémentaires en succursale et licence. De nouveaux métiers sont intégrés dans le groupe tels que le parcours client et le digital. Nous nous dirigeons en effet vers une plus grande digitalisation au sein de nos clubs afin de permettre à nos commerciaux de se concentrer sur l’aspect relationnel que les low cost avaient délaissé. D’ailleurs, nous ne voulons plus être qualifiés de low cost, mais de low-price high value. Fitness Park propose aujourd’hui dans ses clubs une identité et une communauté fortes ainsi que des activités qui n’existent pas ailleurs dans les salles de fitness. Dix ans après notre création, on reproduit la même chose qu’en 2019 pour le fitness. Cette fois-ci, cela passe par des boutiques gym, concept très tendance et de haute intensité pour se surpasser. Depuis six mois, nous testons ces boutiques gym à Boulogne, Saint-Ouen, ou encore Massy pour 20 euros mensuels et non par séance. Nous y proposons un Fight Park, un Cycle Park (disponible à la rentrée) et un Burning Park. Un flagship design ouvrira aussi ses portes à la rentrée à La Défense avec une stratégie très différente de ce qui a été fait jusqu’à présent. Que pensez-vous du congrès en tant que professionnelle du fitness ? C’est la deuxième fois que nous participons au congrès. C’est intéressant, car les concurrents sont présents. Le format est très adapté à nos responsables et à nos directeurs. C’est une sorte de formation pour nos équipes. De par ses intervenants, le congrès s’adresse beaucoup aux indépendants et leur délivre des informations d’horizons variés. Je pense qu’il faut continuer à les nourrir de cette manière. Les participants apprécient, car cela leur ouvre les chakras. Je pense qu’il serait intéressant de faire venir davantage d’intervenants de réseaux étrangers et de renforcer la variété au sein des participants au fil des années. En revanche, je trouve que le dîner est super bien organisé. Il y a beaucoup de monde et une ambiance très sympa. Ce qui est intéressant, c’est de rencontrer ses concurrents, ses fournisseurs et d’avoir des moments d’échanges qui sont très rares dans l’année.//
PARTEZ À l’ASSAULT DES ENTRAîNEMENT HIIT NEW ASSAULT AIRROWER ELITE Exclusivité Precor www.precor.com - france@precor.com 04 74 99 08 43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 1Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 2-3Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 4-5Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 6-7Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 8-9Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 10-11Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 12-13Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 14-15Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 16-17Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 18-19Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 20-21Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 22-23Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 24-25Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 26-27Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 28-29Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 30-31Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 32-33Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 34-35Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 36-37Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 38-39Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 40-41Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 42-43Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 44-45Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 46-47Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 48-49Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 50-51Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 52-53Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 54-55Fitness Challenges numéro 42 aoû/sep 2019 Page 56