Finyear n°27 septembre 2013
Finyear n°27 septembre 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°27 de septembre 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Alter IT

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 8,5 Mo

  • Dans ce numéro : États-Unis... une renaissance industrielle.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
www.syrtals.com
TREASURY Migration SEPA (Single Euro Payments Area), vers un Big Bang ? A quelques mois de l’échéance du 1er février 2014 plus communément d é s i g n é e par la End Date, les statistiques nationales officielles font état d’une très faible progression des taux de SCT (Sepa Credit Transfer) et de SDD (Sepa Direct Debit), respectivement de l’ordre de 50% et de 2%. Ces chiffres conduisent à envisager la fin de nos instruments de paiement nationaux (les virements et les prélèvements) sous la forme d’un Big Bang, concentré sur les derniers mois de l’année, voire les toutes dernières semaines précédant la End Date. Au regard du chemin qui reste à parcourir, cette échéance semble désormais toute proche, dans un contexte économique tendu qui ne favorise pas les investissements, les évolutions organisationnelles, les adaptations des systèmes d’information et la mobilisation des équipes. Quelle que soit leur taille, leur activité ou le périmètre de leur marché (domestique ou transfrontalier), Par Marc Chaintron, expert en Moyens de paiement chez Syrtals. toutes les entreprises sont concernées par cette échéance. Des enjeux, des opportunités, des défis… Pourtant, nombreuses sont celles, en particulier les TPE-PME, qui ont mal anticipé ou sous-estimé les enjeux du SEPA, par manque de temps, par insuffisance de moyens (budgets et ressources) ou par déficit d’information. Cet espace unique de paiement en euros, mis en place par les banques membres de l’EPC (European Payments Council) en réponse à la demande de la Commission européenne permet pourtant d’optimiser sa gestion de trésorerie avec notamment une réduction des délais bancaires de paiement, une simplification des traitements, une automatisation des rapprochements bancaires. Ces opportunités offertes, notamment par l’harmonisation et l’enrichissement des formats, impliquent néanmoins des travaux à réaliser en contrepartie. En effet, la codification de la Référence Unique du Mandat, la gestion du cycle de vie des mandats et des contestations éventuelles des débiteurs, le respect des délais, l’adoption et la généralisation des nouveaux formats XML, l’enrichissement des libellés des virements et prélèvements (pour faciliter la compréhension du destinataire et, le cas échéant, en permettre l’imputation automatique), ainsi que la bonne communication auprès des clients, ne sont pas une mince affaire ! Toutes ces tâches impactent largement l’Entreprise et leur mise en œuvre nécessite une importante et longue préparation. Les travaux à réaliser ne se limitent donc pas à une simple transformation technique du format des opérations en euros. Ils sont fondamentalement de nature réglementaire et organisationnelle : les entreprises doivent répondre aux nouvelles obligations imposées par le SEPA. Les banques ont, quant à elles, un double défi à relever : continuer à offrir des services de paiement de qualité en honorant leurs propres obligations, et accompagner la migration de leurs clients, avec la disponibilité suffisante, malgré des ressources dédiées limitées et sursollicitées (réseaux commerciaux, conseillers de clientèle,…) en cette période tendue. Bien des entreprises découvrent encore aujourd’hui le SEPA ou n’ont pas encore planifié leur migration… Une communication positive sur le SEPA peut, dans un contexte tendu, s’avérer être un avantage concurrentiel ! … Et des risques Il est relativement aisé de comprendre les enjeux d’un espace de paiements unifié et harmonisé au plan N°27 - SEPTEMBRE 2013 Finyear | 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :