Ferrovissime n°9 octobre 2008
Ferrovissime n°9 octobre 2008
  • Prix facial : 8,50 €

  • Parution : n°9 de octobre 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 102 Mo

  • Dans ce numéro : BB 69 000 et CC 70 000 visaient les grands espaces.

  • Prix de vente (PDF) : 3 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
52 du convoi à la rencontre du chef de train. Lorsqu’il passe sous les fenêtres de la première voiture-lits, l’une d’elles se baisse et un voyageur l’interpelle : - « Dites, vous en avez encore pour longtemps ? - moi, m’sieur, j’en ai encore pour dix ans » (René allait partir en retraite en 1975). Le voyageur l’a « signalé », se plaignant d’une réponse incorrecte, et René reçu une « torpille » (demande d’explications). Quelques mois plus tard, il faillit bien en recevoir une autre, s’il n’avait pas été sauvé par l’intervention d’un voyageur. Témoin de l’échange POUR EN SAVOIR PLUS• Le Flaman est l’appareil qui indique la vitesse et l’enregistre sur une bande de papier sur laquelle figure également la position de certains signaux.• André Cossié, ingénieur à la Division des Études de la Traction Électrique (DETE) est l’un des principaux contributeurs à la réalisation des séries de locomotives les plus réussies du parc de la SNCF — BB 15 000, BB 26 000… — et du TGV.• « Prenez les manettes ». En demandant de prendre cette précaution, André Cossié montre son attachement au prototype BB 20 005 que l’on ne confie pas à toutes les mains ! • « Le Train Bleu » : luxueux café-restaurant établi au premier étage de la gare de Paris-Lyon.• Demande d’explication : imprimé « demande d’explication écrite modèle 7P1 » qui était adressée à une cheminot à la suite d’une faute relevée ou signalée, dans laquelle il devait y écrire ses « explications » de la faute. JEHAN-HUBERT LAVIE qui venait d’avoir lieu entre René et un « fils à papa » un peu méprisant à son égard, ce moine suisse promit son soutien à René si l’autre mettait à exécution sa menace de signalement. Toisant son conducteur tout en désignant la 20 005 du menton, il avait demandé combien elle faisait de chevaux. La réponse immédiate de René, vous l’aurez devinée : « À ma connaissance elle n’en a jamais fait… » ■ NOTA : Éric Seibel a raconté ses souvenirs d’apprentissage à Dijon- Perrigny dans le magazine Correspondances n°18 (disponible ; voir en avant dernière page du présent numéro). CI-CONTRE ET CI-DESSOUS : La décision de réaliser la BB 20 005 est prise en réutilisant la BB 16 028, gravement accidentée au dépôt de Thionville. On profite de sa reconstruction pour réaliser une locomotive prototype bicourant « équipuissante » qui va démoder aussitôt les « gares commutables » utilisées jusque là aux « frontières » entre 1500 V et 25 000 V. (PHOTOS : ANDRÉ BLANC) PAGE DE DROITE, DE HAUT EN BAS : - En 1969, la 20 005 quitte Dole pour la Savoie où on la voit ici, le 20 décembre 1970, sous 1500 V en double traction avec une BB 8100. (PHOTO : M. MARCHAND/COLLECTION JEHAN-HUBERT LAVIE) - La 20 005 sous 25 000 V, après montage de ses feux rouges. (PHOTO : ROBERT FOURET/COLLECTION JEHAN-HUBERT LAVIE) ferrovissime• N°9• Octobre 2008
ferrovissime• N°9• Octobre 2008 53



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 1Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 2-3Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 4-5Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 6-7Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 8-9Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 10-11Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 12-13Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 14-15Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 16-17Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 18-19Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 20-21Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 22-23Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 24-25Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 26-27Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 28-29Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 30-31Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 32-33Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 34-35Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 36-37Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 38-39Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 40-41Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 42-43Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 44-45Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 46-47Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 48-49Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 50-51Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 52-53Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 54-55Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 56-57Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 58-59Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 60-61Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 62-63Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 64-65Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 66-67Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 68-69Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 70-71Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 72-73Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 74-75Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 76-77Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 78-79Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 80-81Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 82-83Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 84-85Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 86-87Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 88-89Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 90-91Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 92-93Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 94-95Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 96-97Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 98-99Ferrovissime numéro 9 octobre 2008 Page 100