Ferrovissime n°8 avr/mai 2006
Ferrovissime n°8 avr/mai 2006
  • Prix facial : 6,50 €

  • Parution : n°8 de avr/mai 2006

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (220 x 285) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 68,2 Mo

  • Dans ce numéro : Y 7100 et 7400, les petites mains des grandes manoeuvres.

  • Prix de vente (PDF) : 3 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
On sait peu que les locotracteurs Y 7100 et 7400 ont tracté même des voitures d’express. Ainsi, la première composition que nous donnons est celle de la relation nocturne Marseille/Châtel- Guyon offrant 1 re et 2 e classes en places assises comme en couchettes et le tout dans une unique voiture ! En été 1966, une A 5 c 5 B 3 c 3 Métallisée PLM dont certains compartiments seulement ont été équipés pour dormir, assure cette relation, acheminée par l’express RV jusqu’à Riom (7 h 20) où l’Y 7531 la prend en charge avec un fourgon D OCEM 30 pour former le train 2789 sur les 8 km qui mènent à Châtel-Guyon (7 h 40). 44• N°8• Y 7100 et 7400 La composition des trains TEXTE : JEHAN-HUBERT LAVIE INFOGRAPHIES : MARC LE GAD & JEAN-PIERRE MALASPINA Retour le soir même avec le train 2780 pour Marseille. Mais entre-temps, l’Y7531 aura assuré un autre demi-tour sur Riom avec le train français le plus prestigieux assuré en locotracteur : il s’agit de tracter la voiture directe Paris/Chatel - une A 8 DEV inox qui forme le train 2779 de Riom (17 h 44) à Chatel (18 h 04), retour avec le numéro 2782. L’infographie représente ce train en été 1963, alors qu’il est tracté par un Y 7100 qui avait déjà remplacé les Y 6200 (voir Correspondances Ferroviaires nº 22). En service voyageurs, Y 7100 et 7400 ont assuré des relations aussi courtes qu’originales. Par exemple, la remonte des TAC Quimper/Auray/Paris entre Montparnasse et Vaugirard, pour éviter des pas aux voyageurs qui, restés dans les couchettes, récupéraient leurs automobiles à Vaugirard. Les navettes Pertuis/Meyrargues, sur la région Méditerranée, ont été dans les années 60, un autre service original. Mais les Y 7100/7400 ont également assuré des omnibus et MV classiques. Nous vous proposons un exemple de composition sur Commequiers/Croix de Vie. Les voitures sont des B 6 q type modernisé Ouest équipées d’un poêle de chauffage et le fourgon est un métallisé Ouest.
Ci-contre : Sur le secondaire « Vertaizon/Billom », en août 1994, l’Y 7640 arrive à Billom avec un wagon de sel pour la DDE. (Photo : Jean-Louis Poggi) Ci-dessous : En 1987, livrée rouge pour un « Y » du réseau secondaire des Voies Ferrées des Landes, filiale de la SNCF. (Photo : Jehan-Hubert Lavie) Ces derniers sont semblables aux Y 7400 contemporains (construction Moyse, 1969), mais ont été achetés neuf par la RATP pour le service de la voie du RER. Le commencement de la fin Au premier janvier 1994, tous les exemplaires des séries Y 7100 et 7400 figuraient à l’inventaire. Notez que l’on considère que la série Y 7101 à 7310 comprend 209 unités et que la série Y 7401 à 7888 est composée de 489 engins. En effet, l’Y 7192 étant numéroté Y 7001 en qualité de prototype des Y 7400, il est assimilé à la série Y 7400 et non à la série Y 7100. Le 12 août 1994, la famille connaît sa première radiation. Elle concerne l’Y 7128 de Sotteville qui est destiné à être vendu en bon état à l’entreprise UCASPOR de Rouen. Le 28 juin 1995, c’est au tour de l’Y 7118 d’être radié pour les mêmes raisons. Également pensionnaire de Sotteville, il rejoint la SCAC de Rouen. Cet engin est parfois visible au dépôt SNCF de Sotteville qui continue d’assurer son entretien. À la suite de ces deux radiations, 207 Y 7100 figuraient encore à l’inventaire en 2003. Fin 2002, quinze Y 7400 étaient garées en bon état (GBE). Les trois dernières an- N°8• Y 7100 et 7400• 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :