Ferrovissime n°8 avr/mai 2006
Ferrovissime n°8 avr/mai 2006
  • Prix facial : 6,50 €

  • Parution : n°8 de avr/mai 2006

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (220 x 285) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 68,2 Mo

  • Dans ce numéro : Y 7100 et 7400, les petites mains des grandes manoeuvres.

  • Prix de vente (PDF) : 3 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Édito L’honneur des humbes Y 7100 et Y 7400 sont à la mode ! L’industrie modéliste s’y intéresse et des opérations de préservation ont été lancées par des chemins de fer touristiques. Il est vrai qu’ils sont les plus anciens locotracteurs du parc de la SNCF et que cette position doyenne motive toujours le plus grand intérêt chez les amateurs. On aime ce qui va disparaître… Et s’il est possible, sinon probable, que certains Y 7100 renaissent sous une forme modernisée, l’aspect des engins traités n’aura alors plus grand-chose à voir avec la silhouette si pittoresque de ces locotracteurs conçus à la fin des années 50 et qui ont tant marqué l’image des emprises de la SNCF au cours des trois décennies suivantes. Qui a eu l’idée, un jour de juin 1960, de concevoir cette première livrée dédiée aux manœuvres, harmonisant un vert sombre avec des arêtes de caisse jaune vif ? Pensée à l’origine, dans un but sécuritaire, cette livrée sera pour longtemps l’un des vecteurs de l’image de marque « utilitaire » de la SNCF, celle des petites lignes et des manœuvres. Pas une région, pas une ligne, pas une gare qui n’aient connu les Y 7100 comme les Y 7400. Ils ont assuré tous les types de trains : de la traction sur une ligne en antenne de la voiture inox 1 re classe du Thermal Express à la pousse d’un wagonsoc chasse-neige en passant par d’innombrables trains de dessertes marchandises engagés sur d’obscures mais souvent sublimes petites lignes à trafic restreint. Ils furent aussi - et même surtout - les acteurs indispensables du petit théâtre des manœuvres de gares, les rois des cours de débord et des voies mères d’embranchements, les précieux auxiliaires des faisceaux de triage et des voies de quais des zones portuaires… Humbles serviteurs du rail, les Y 7100 et les Y 7400 ont conquis une place de choix au sein du patrimoine des chemins de fer français. Jehan-Hubert Lavie COUVERTURE : Manœuvre sur une voie de débord pour l’Y 7601 en 1989. (Photo : Jehan-Hubert Lavie) Numéro 8 Y 7100 & 7400 NOTA : Les plaquesintégrées dans les photos n’ont pas forcément rapport avec l’engin représenté. Sommaire : Portrait/Page 1 Des fourmis ouvrières omniprésentes Sous la loupe/9 Variantes et évolutions au quotidien Livrées/20 Sous le signe de la visibilité Conduite/30 Levier en main Inventaire/33 De l’exploitation au fret Utilisations/42 Vingt ans au sommet... des locotracteurs Modélisme/47 Indispensables Yoyo Ci-dessus : Évolution à St-Jory-Triage de l’Y 7802 en 2003. L’engin est équipé d’un attelage automatique de manœuvres. (Photo : Thierry Leleu)
Des fourmis ouvrières omniprésentes Ci-dessous : Le 21 décembre 1990, l’Y 7728 évolue sur le port de Blaye. (Photo : Fabrice Lanouë) P O R T R A I T TEXTE : LOÏC FIEUX Apparus il y a bientôt cinquante ans, les Y 7100 et 7400 constituent la plus grande famille de locotracteurs SNCF. Actifs et omniprésents, ils sont maintenant sur le déclin, mais une nouvelle carrière s’annonce déjà pour eux ! Tandis que le marché du reconditionnement tend les bras aux engins radiés, d’autres iront certainement grossir les rangs des locmas. N°8• Y 7100 et 7400• 1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :