Ferrovissime n°66 décembre 2013
Ferrovissime n°66 décembre 2013
  • Prix facial : 8,90 €

  • Parution : n°66 de décembre 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (210 x 300) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 66,8 Mo

  • Dans ce numéro : BB 15000, BB 22200, un mécano raconte.

  • Prix de vente (PDF) : 3 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Trésors d’archives Ce jour-là, les amis des secondair es r endent visite à l’ABC. L’ABC, c’est l’Avricourt-Blâmont-Cirey. Un chemin de fer secondair e d’intérêt local à voie normale, situé près de la ligne bleue des V osges. 24 ferrovissime n°66 Le 11 juin 1966, l’ABC est en fête
Il porte le nom d’un célèbre music-hall parisien dont les murs vibrèrent, dans les années 1950/60, sous les tonnerres L’ABC. d’applaudissements consacrant notamment Edith Piaf ou Léo Ferré. Mais l’ABC dont il est question ici n’a rien à voir avec la grande scène parisienne disparue. C’est un petit train comme il en existe encore quelquesuns en 1966 et qu’il est alors urgent de visiter, tant le rythme des fermetures de ces réseaux ne cesse de s’accélérer. Découvrir les réseaux d’intérêt local survivants, c’est justement ce que font les amis des chemins de fer secondaires, réunis en fédération (la FACS) depuis 1957. En prenant le train le matin en gare de Paris-Est, ce qu’ils viennent voir à Avricourt ne peut les décevoir. Car c’est un vrai secondaire « à l’ancienne » qu’ils découvrent à leur arrivée. Un secondaire qui est encore exploité, en 1966, totalement à la vapeur, ne faisant pas même la concession du diesel pour un autorail, puisque le service des voyageurs est fermé depuis 1945. Ne reste donc que le trafic des marchandises qui va rester ouvert jusqu’au 30 juin 1969. Mais avant de parler des trains, jetons un coup d’œil aux infrastructures.. Le train désherbeur est aux abonnés absents Gare de la SNCF, Igney-Avricourt est située sur la grande artère Paris-Strasbourg, déjà électrifiée en courant monophasé 25 000 V en 1966. Il faut donc sortir de cet établissement pour rencontrer cette fameuse « atmosphère secondaire » dont les membres de la FACS sont en quête. Et cette ambiance typique, on la rencontre effectivement dès la sortie d’Igney-Avricourt, en roulant sur une voie à l’armement léger : deux rails Vignole de 30 kg/m (30 kilos par mètre courant), posés sur un ballast improbable que l’on aperçoit, parfois, entre deux touffes d’herbe bien fournies. Avec quarante années d’avance, l’ABC suit les préceptes écologistes les plus stricts : pas le moindre dés- Arrivant de Paris-Est derrière une BB 16000, voici la vision que les membres de la FACS ont de l’ABC en arrivant : une Mallet pavoisée sur laquelle le mécanicien se livre aux dernières vérifications et une courte rame de voitures Est... Le rêve ! herbant n’y a été répandu depuis des années ! Bien que nous soyons aux confins des Vosges, le profil n’est pas spécialement « méchant » : des rampes de 17 °/°°, on a souvent vu pire ! Côté tracé, par contre, c’est plus sérieux. La courbe la plus serrée précède la traversée de la gare de Blâmont. Son rayon est de 150 m – la cote minimale admise, en France, par le ministère de tutelle pour accepter le transport des voyageurs en voie normale. Les bâtiments sont typiquement Est Avant d’être directement assurée par la Compagnie ABC, l’exploitation de la ligne est confiée à la Compagnie des chemins de fer de l’Est. En conséquence, les gares de Blâmont et de Cirey sont pourvues de bâtiments-voyageurs (BV) de type Est – les mêmes que l’on peut voir, en 1966, dans des gares SNCF des lignes de la région Est. Entorse à une habitude fort répandue sur les réseaux secondaires, les halles à marchandises de Blâmont et de Cirey sont séparées du BV. Leur architecture est également conforme à des plans « Est ». La disposition de la gare terminus de Cirey n’est pas banale, avec le pignon du BV donnant sur le quai. Le pignon opposé ne donne pas sur la place de la gare mais sur le débord marchandises avec la halle, placée à deux pas. L’accès « rue » se fait depuis un terre-plein latéral sur lequel stationnent les automobiles et qui donne sur la façade du BV. Type « Est » également, les barrières roulantes qui équipent les passages à niveau gardés. Mais plusieurs photos, prises lors du voyage FACS de 1966, montrent que de nombreux PN ne sont pas – ou plus ¥ gardés. Quant au PN de la gare de Cirey, ses L’ABC suit la ligne bleue des V osges Classée d’intérêt local pour desservir la Manufacture des glaces de Cirey-sur- Vezouze, la voie unique à écartement normal de la compagnie du chemin de fer d’Avricourt à Blâmont et Cirey (A.B.C.) est ouverte au trafic le 26 avril 1870. Patatras… Quelques semaines plus tard, éclate la guerre franco-prussienne de 1870 ! À l’issue du conflit, la petite ligne de 18 kilomètres se retrouve tracée à la limite des territoires de Lorraine orientale exigés par les Prussiens vainqueurs, au détriment des Français vaincus. Mais lors de la rédaction du traité, la voie de l’ABC reste en territoire français, dans le département de la Meurthe-et-Moselle, créé alors pour épouser le tracé de la nouvelle frontière. Mais c’est tout juste, car l’Alsace étant rattachée à la Prusse, c’est justement à Avricourt qu’est établie, sur la grande artère Paris/Strasbourg, la nouvelle gare frontière franco-allemande de Deutsch-Avricourt. Une gare qui sera rebaptisée Nouvel-Avricourt en 1918, quand l’Allemagne restituera à la France la partie orientale de la Lorraine. ferrovissime n°66 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 1Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 2-3Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 4-5Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 6-7Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 8-9Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 10-11Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 12-13Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 14-15Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 16-17Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 18-19Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 20-21Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 22-23Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 24-25Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 26-27Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 28-29Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 30-31Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 32-33Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 34-35Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 36-37Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 38-39Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 40-41Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 42-43Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 44-45Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 46-47Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 48-49Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 50-51Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 52-53Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 54-55Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 56-57Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 58-59Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 60-61Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 62-63Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 64-65Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 66-67Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 68-69Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 70-71Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 72-73Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 74-75Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 76-77Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 78-79Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 80-81Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 82-83Ferrovissime numéro 66 décembre 2013 Page 84