Ferrovissime n°28 juin 2010
Ferrovissime n°28 juin 2010
  • Prix facial : 8,90 €

  • Parution : n°28 de juin 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 94,5 Mo

  • Dans ce numéro : diesel, la belle histoire du 68 081.

  • Prix de vente (PDF) : 3 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
En exergue ZZ2NF 1001 : une « Sentinel » pour protéger la vapeur L’autorail moderne voit le jour dans les années 1930, à une époque où la domination du moteur à combustion interne alimenté à l’« huile lourde » — comme on appelle le diesel à l’époque, n’est pas encore acquise. La vapeur, notamment, n’a pas encore tiré toutes ses cartouches et des investigations alors en cours laissent supposer qu’elle a encore un bel avenir. Dans les pages de ce numéro de Ferrovissime, vous allez découvrir l’extraordinaire prototype réalisé par De Dietrich (aujourd’hui Alstom DD) à 4 générateurs-moteurs système Erwin Schwander. Mais n’oublions pas non plus l’autre « famille » d’autorails à « chaudière spéciale », réalisé dès 1935 par ANF (aujourd’hui Bombardier) d’abord pour le Nord — intéressé par les performances des autorails anglais Sentinel de Nigel Gresley. Développant 300 ch mais lourd (61 t en charge) et limité à 80 km/h, cet autorail « système Sentinel » est d’abord équipé d’une chaudière à fuel lourd Woolnough alimentée par un brûleur automatique Wallsend et une pompe également automatique puisant l’eau dans deux caisses à eau installées à l’extrémité opposée dans le fourgon. Contrôlé par un dispositf d’homme-mort, la conduite à agent seul est rendue possible en toute sécurité par des solutions sophistiquées telles que des cellules photo-électriques contrôlant la flamme du brûleur ! La vapeur surchauffée alimente deux moteurs placés sous le plancher à 6 cylindres simple expansion et distribution par soupapes. Pour parfaire cette fine mécanique, la transmission est assurée sur les deux essieux d’un bogie par accouplements élastiques et joint de cardan ! Silencieux, cet autorail ANF de 56 places est apprécié par les voyageurs de la ligne Compiègne/Villers-Cotterêts. En 1937, après un parcours de 100 000 km, la chauffe au fuel est remplacée par la chauffe manuelle au charbon. L’extrémité « chaudière » est allongée pour caser une soute à combustible et une aire de travail pour le chauffeur. Le mécanicien, pour sa part, dispose de deux postes de conduite selon le sens de marche. Après 1938, la SNCF renumérote l’engin ZZ2 NF 1001, avant qu’il parte, en 1946, sur le réseau privé des Houillères du Bassin du Nord et du Pas-de-Calais. Au paravant, le centre d’essais SNCF de Versailles-Matelots avait reçu deux autres autorails à vapeur ANF ZZ NF 1101 et 1102 qui seront démolis pendant la guerre./JEHAN-HUBERT LAVIE CI-DESSUS : C’est dans cette livrée que roule à la SNCF région Nord, sur l’Étoile de Compiègne, le ZZ2 NF 1001, avec sa robe vert foncé et sa plaque de visibilité frontale en aluminium laissée brute d’usinage ou peinte en blanc. Notez le moderne attelage automatique Willison. Photo prise en 1937, peu avant la transformation pour la chauffe au charbon. CI-CONTRE : Le ZZ 19 en version d’origine, côté chaudière. (PHOTOS : DR/PHOTOTHÈQUE LR PRESSE) ferrovissime• N°1• Janvier 2008
ferrovissime Directeur de la publication : CHRISTIAN FOURNEREAU (02 97 24 81 30) chfournereau@lrpresse.fr Rédacteur en chef : JEHAN-HUBERT LAVIE (02 97 24 80 33) jhlavie@lrpresse.fr Directeur artistique : FRANCIS MARX frmarx@lrpresse.fr Responsable des sujets d’actualité : VINCENT CUNY vicuny@lrpresse.fr Ont collaboré à ce numéro : FRANCIS ALBERT• JEAN-PAUL FOITET DENIS FOURNIER LE RAY• LAURENT HOPP XAVIER LEFORT• THIERRY LELEU JEAN-PIERRE MALASPINA THIERRY PORCHER• AURÉLIEN PRÉVOT Maquette : FRANCIS MARX & TOOMAK Pages publicités : CLOTILDE CLERVOY Responsable administrative/Abonnements : CATHY FOURNEREAU cafournereau@lrpresse.fr Revendeurs & professionnels : LYDIA JEORGE lyjeorge@lrpresse.fr Publicité : DENIS FOURNIER LE RAY (09 63 03 83 28) defournierleray@lrpresse.fr Inspection des ventes : VN DÉVELOPPEMENT/ETHY DE CARVALHO (09 52 66 20 73) Photogravure : PHOTEXT (Vannes) Flashage/Impression : LÉONCE DEPREZ (Béthune) ISSN : 1961-5035 CPPAP : 0710 K 89491 LR PRESSE SarlBP 30104, F-56 401 AURAY Cedex Siège social : « Le Sablen », 12, rue du Sablen, Auray Tél. : 02 97 24 01 65 Fax : 02 97 24 28 30 SARL au capital de 84500 € RCS Lorient B.381289719 Principaux associés : CHRISTIAN FOURNEREAU, JEAN-PAUL GUIMBERT & FRIEDEL FOURNEREAU « Printed in France/Imprimé en France » ferrovissime• N°28• Juin 2010 Édito Rien n’est jamais acquis Dans ce ferrovissime, vous allez découvrir le tram-train, une nouvelle catégorie de matériels moteurs à qui la SNCF a attribué une lettre d’immatriculation spécifique – « U » – comme il existe un « Z » pour les automotrices, un « X » pour les autorails ou un « B » pour les automoteurs bimodes. Ainsi, les tram-trains engagés sur Bondy/Aulnay appartiennent à la série U 25501 à 25530. Souhaitons longue vie aux tram-trains ! Car parfois, une catégorie d’engins naît, vit et meurt. Ce fut le cas des « T » – ces fameux turbotrains qui, munis de turbines à gaz d’hélicoptères, portèrent au zénith les performances de la traction autonome sur des lignes non électrifiées. Les pages qui suivent nous rappellent les temps de parcours souvent étonnants que certaines relations sur voies sans caténaire offraient aux usagers. Et si le second choc pétrolier de 1973 condamne très vite les turbotrains, la traction autonome ne s’avoue pas vaincue pour autant car les CC 72000 sont là, capables d’abattre des temps de parcours record sur Paris/Nantes. Ce qui ne les a pas empêchées d’être chassées par la traction électrique et le règne sans partage des automoteurs. Mais si les belles performances des 72000, aptes à 160 km/h, restent connues, celles des braves A1A A1A 68000 sont bien oubliées. Avec leur silhouette remarquable et leur conception technique ancienne, ces machines, dont l’une des représentantes de la série que nous fêtons ici – la 68081 – vient d’être remise dans un état admirable, parvenaient à maintenir des moyennes très proches de leur vitesse maximale – un exercice difficile ! Ce numéro de ferrovissime présente encore un type d’engins méconnu – l’autorail à vapeur – dont la firme De Dietrich avait entrepris d’explorer ses possibilités fort prometteuses. Faute d’avoir convaincu un opérateur exploitant, l’autorail à vapeur disparût néanmoins. L’Histoire du rail en apporte régulièrement des témoignages : aucune catégorie d’engins n’est à l’abri d’une disparition induite par la concurrence d’un nouveau concept plus pertinent. Jeh an-H uber t L avie Sommaire N°28 - Juin 2010 Diesel/Performances horaires de la traction diesel en France. La seconde vague des années 1970. Page 2 Vapeur/Les Belles Américaines du Sud-Ouest. Les Pacific SNCF 4-231 D 601 à 650 et 3-231 K 301 à 311 12 Wagons/Regard sur les fondamentaux. E3 : une retraite à la campagne. 22 Autorails/L’X 49 011 : un oiseau rare au pays des cigognes.. 24 Wagons/Brake-van à l’anglaise. Les fourgons-freins SNCF M 926.849 à 927.336 30 Installations/Les bâtiments voyageurs : origines et typologies.. 33 Diesel/Un yaya en livrée historique. La belle histoire du 68081.. 39 Tram-train/Rencontre du 3 e type. Le tram-train plus proche de l’automotrice ou du tramway ?.. 46 Voitures/Pas d’avions, peu de trains. Les aéroports ferment, les trains s’allongent ! 50 Voitures/En couchettes, les nuits sont-elles plus belles que les jours ?... 53 Électriques + Diesel/Trafic en baisse. Des couleurs qui cachent la crise. 60 Divers/Médiathèque 59 Dossier Ferrovissimo n°45 2D2 5538 à 5545, 2D2 5105 à 5120. Les femmes enceintes. 1 à 3 Rectificatif/Ferrovissime n°27, page 12 Si le tender photographié est bien celui de la 4-231 H 726, la machine n’est autre que la 4-231 F 712 vue page suivante et au même endroit. Notez que les H avaient deux sablières contrairement aux F. Notez que les Pacific Chapelon n’ont pas encore dévoilé tous leurs secrets. Jacques Maribon devrait nous parler, ultérieurement, d’un service méconnu concernant ces machines ! NOTRE COUVERTURE : GRANDE ILLUSTRATION : l’A1A-A1A 68081 en tête d’une rame de matériels préservés à Mulhouse. (PHOTO : VINCENT CUNY) COLONNE DE GAUCHE, DE HAUT EN BAS : - Un turbotrain ETG sur la ligne Paris/Caen/Cherbourg. (PHOTO : JEHAN-HUBERT LAVIE) - Une 4-231 D de Périgueux en gare de Bordeaux-St-Jean au cours de l’été 1959. (PHOTO : BERNARD PORCHER) - Premiers tours de roues pour le tram-train à Nantes. (PHOTO : JEHAN-HUBERT LAVIE) PHOTO DU BAS : Frontispice à la gare de La Ferté-Bernard. (PHOTO : JEAN-PAUL FOITET) (CONCEPTION GRAPHIQUE : FRANCIS MARX) 1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 1Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 2-3Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 4-5Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 6-7Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 8-9Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 10-11Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 12-13Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 14-15Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 16-17Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 18-19Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 20-21Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 22-23Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 24-25Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 26-27Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 28-29Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 30-31Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 32-33Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 34-35Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 36-37Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 38-39Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 40-41Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 42-43Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 44-45Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 46-47Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 48-49Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 50-51Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 52-53Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 54-55Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 56-57Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 58-59Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 60-61Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 62-63Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 64-65Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 66-67Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 68-69Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 70-71Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 72-73Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 74-75Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 76-77Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 78-79Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 80-81Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 82-83Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 84-85Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 86-87Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 88-89Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 90-91Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 92-93Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 94-95Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 96-97Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 98-99Ferrovissime numéro 28 juin 2010 Page 100