Ferrovissime n°2 mar/avr 2005
Ferrovissime n°2 mar/avr 2005
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°2 de mar/avr 2005

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (220 x 285) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 36,4 Mo

  • Dans ce numéro : CC40100, la Reine !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
18 Ci-dessus  : Le 16 février 1984, la 40 106 tracte le rapide 282 composé principalement de voitures VTU, VU et VSE en livrée « orange C1 », uniformisée entre les parcs SNCF ? SNCB et NS engagés sur l’axe Paris/Bénélux (Photo  : Michel Lavertu). Page de droite, de haut en bas  : - Tous les rapides Corail pris en charge par les 40100 n’étaient pas en livrée orange C1 ! Ici, la 40 107 emmène un Bruxelles/Paris avec une rame en décoration Corail classique en octobre 1986 (Photo  : Jean-Louis Poggi). - Le 12 octobre 1990, la 40 105 emmènant un Corail Amsterdam/Paris, passe à Mons (Photo  : Michel Lavertu). les 15. De performances globalement équivalentes, elles permettent de pourvoir un nombre plus important de trains, d’autant que les rotations TEE ne désemplissent pas. Les roulements sont parfois mixtes mais les N°2 CC 40 100 40 100 assurent aussi des trains nationaux, vers Lille par exemple, quand les 18 sont elles autorisées jusqu’Aix-la-Chapelle, puis Cologne. Les années passent, les roulements se ressemblent  : les noms de prestige s’associent aux lignes anguleuses des CC  : « Ile de France », « Étoile du Nord », « Oiseau Bleu », des noms autrefois associés aux Super Pacific et aux voitures CIWL, désormais complétés par les « Watteau », « Rubens », « Brabant » et autre « Memling », pourvus en voitures TEE PBA 64 et Mistral 69. Les 40 100 ont fort à faire et pour être honnête, il faut considérer avec respect le régime auxquelles les machines sont soumises en tête de rapides Paris-Bruxelles sans arrêt, en charge (les belles voitures TEE dépassent allègrement les 50 tonnes) alors que la moyenne quotidienne va en augmentant, puisqu’elle dépasse 1200 km en 1970. Des nordistes très... méridionales ! À l’exception de la 40 106, les 9 autres machines ont toutes reçues des baptêmes de villes du Sud de la France  : Perpignan, Menton, Brioude, St-Jean de Luz, Hyères, Bayonne, Hendaye, Cannes et enfin Nice, dans l’ordre des numéros des machines. Ces baptêmes auront été les rares si ce n’est seules occasions pour ces machines dévolues au long court de rouler au sud de Paris. Ce sont les blasons du Sud qui auront voyagé au Nord !
N°2 CC 40 100 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :