Ferrovissime n°1 janvier 2008
Ferrovissime n°1 janvier 2008
  • Prix facial : 7,90 €

  • Parution : n°1 de janvier 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 99,2 Mo

  • Dans ce numéro : diesel, le « plein » à Chalindrey.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
Par la suite, la série 040 DG 1 à 40, puis BB 66 001 à 66 040 a enlevé tous les types de trains (voyageurs, messageries et marchandises), affectées d’abord à Toulouse. Au milieu des années soixante, elles sont partagées entre l’Est (6), le Sud-Ouest (15), le Sud- Est (12) et la Méditerranée (7). Plus conquérantes encore, les 145 machines de la tranche 66 041 à 188 ont été réparties sur l’ensemble du territoire de la SNCF qui comporte alors 6 régions. À l’inventaire de 1966, elles sont partagées entre l’Est (33), le Nord (22), l’Ouest (46), le Sud-Ouest (19), le Sud-Est (13) et la Méditerranée (12). Certaines unités sont rendues aptes à la marche en réversibilité pour le service de la banlieue  : banlieue de Paris-Est (rames de voitures banlieue « Est », locomotives basées à Noisy puis à Châlons) ; banlieues « Ouest » et « Nord » (rames de voitures OCEM « Talbot »). Sautons une décennie pour observer, en 1975, la situation de la série BB 66 000 maintenant complète  : 30 unités sont à l’Est, partagées entre Chalindrey et Strasbourg, 48 sont au Nord réparties entre La Plaine, Lens et Longueau, 87 sont à la région Ouest dans les dépôts de Sotteville et Nantes-Blottereau, 71 sont restées fidèles au Sud-Ouest partagées entre Limoges et Toulouse, et 78 sont au Sud-Est, affectées à Vénissieux et Nîmes. Les « régions » sont alors devenues « réseaux » et la Méditerranée a été fondue dans le Sud-Est. Nouveau bond en avant, mais cette fois, de vingt ans, en 1995. La notion de « dépôts » est remplacée par celle d’« établissements matériel et traction » (EMT) qui se partagent les 66 000 entre Longueau (46 unités), Lens (25 unités), Sotteville (30 unités), Nantes (10 unités), Les Aubrais (9 unités), Limoges (34 unités), Toulouse (35 unités), Nevers (35 unités), Avignon (36 unités), Vénissieux (25 unités). 66400  : également le don d’ubiquité ! Version améliorée des 66 000 plus particulièrement dédiée aux « voyageurs », les BB 66 400 sont réparties, à leur sortie d’usine, entre cinq régions de la SNCF. Au 31 décembre 1969, 55 locomotives 66 400 sont Caractéristiques principales (Documents  : Jehan-Hubert Lavie) SNCF - Locomotives diesel BB 66 001 à 66 040 Mise en service  : du 23 octobre 1959 au 26 mars 1961 Constructeur  : Alsthom usine de Tarbes Puissance UIC  : 830 kW Effort maximal à la jante  : 12 700 daN Vitesse limite  : 105 puis 120 km/h Masse  : 70 t Bogies  : Y 199 Cabine  : 2 pupitres/4 postes Moteur diesel  : SACM MGO V 16 BSHR à 16 cylindres en V réglé à 1030 kW à 1500 tr/mn, Equipement électrique  : génératrice principale CEM GD 803-6 Moteurs de traction  : Alsthom 4 x TA 648 A1 à ventilation forcée SNCF - Locomotives diesel BB 66 041 à 66 318 Mise en service  : 1961 à 1968 Puissance UIC  : 830 kW Vitesse limite  : 120 km/h Masse  : 68 t Moteur  : diesel SACM MGO V16 BSHR à 16 cylindres en V, réglé à 1030 kW/1 500 tr/mn Equipement électrique  : génératrice principale CEM type GD 803-6 Moteurs de traction  : Alsthom 4 x TA 648 A1 Bogies  : Y 209 SNCF - Locomotives diesel BB 66 401 à 66 506 Mise en service  : entre juin 1968 et octobre 1971 Constructeur  : Alsthom Puissance UIC  : 830 kW Vitesse limite  : 120 km/h Masse  : 68 t SNCF - Locomotives diesel BB 66 604 à 615 Constructeurs  : CAFL, CEM, SEMT, AT, FLC Mise en service  : 1962 Puissance UIC  : 890 kW Vitesse limite  : 105 puis 120 km/h Masse  : 71 t Moteur  : Chantiers de l’Atlantique (St-Nazaire) à 12 cylindres développant 1325 kW au régime de 1500 tr/mn Transmission  : génératrice à courant continu GD 803- 6 CEM Moteurs de traction  : 4 moteurs Alsthom TA 648 A1 suspendus par le nez Bogies  : Y 209 SNCF - Locomotives diesel BB 66 691 et 66 692 Constructeurs  : CAFL, CEM, SEMT, AT, FLC Mise en service  : 1961 Puissance UIC  : 1100 kW Vitesse limite  : 120 km/h Masse  : 71 t Moteur  : Chantiers de l’Atlantique (St-Nazaire) à 12 cylindres développant 1325 kW au régime de 1500 tr/mn Transmission  : alternateur TCO W 84-12 SNCF - Locomotives diesel BB 66 901 et 66 902 Année de mise en service  : 1961 Constructeurs  : CAFL, CEM, SU, AT, FLC Puissance UIC  : 840 kW Vitesse limite  : 120 km/h Masse  : 79,8 t Moteur  : Sulzer 8 LVA 24 à 8 cylindres en V développant 1285 kW au régime lent de 1050 tr/mn Transmission  : génératrice à courant continu GD 804 CEM Moteurs à traction  : 4 moteurs Alsthom TA 648 A1 suspendus par le nez Bogies  : Y 199 NB  : la masse du moteur Sulzer des 66 901 et 2 est de 11,4 t contre 5,6 t pour le moteur 12 cylindres Chantiers de l Atlantique des 56 600 et 7,4 t pour le moteur 16 cylindres SACM des 66 000 et 66 400. 38 N°18 BB 66 000
Page de gauche  : En escale à Miramas, la 66 298 est équipée de plaques filtrantes d’un type particulier en 2002. (Photo  : Jehan-Hubert Lavie) Ci-dessus  : Corail TER Reims/Dijon à Bologne avec une UM de 66 400 en 2004. (Photo  : Michel Costes) Ci-dessous  : Virée jurassienne le 25 avril 2004, pour une UM de 66 400 acheminant un « spécial » assuré par une rame Corail TER. (Photo  : Damien Letondal) en service  : 15 à l’Est (Chalindrey), 10 au Nord (Lens), 17 à l’Ouest (Nantes-Blottereau), 9 au Sud- Ouest (Limoges) et 6 au Sud-Est (Vénissieux). Cinq ans plus tard, des regroupements ont été opérés pour la série 66 400 au complet, partagée entre l’Est (35 unités à Chalindrey), le Nord (24 unités à Lens) et 45 unités au Sud-Est (Nevers et Vénissieux). Ouvrons l’inventaire SNCF vingt ans plus tard, au 1er janvier 1995. La répartition entre « établisse- N°18 BB 66 000 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 1Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 2-3Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 4-5Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 6-7Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 8-9Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 10-11Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 12-13Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 14-15Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 16-17Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 18-19Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 20-21Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 22-23Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 24-25Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 26-27Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 28-29Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 30-31Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 32-33Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 34-35Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 36-37Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 38-39Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 40-41Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 42-43Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 44-45Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 46-47Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 48-49Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 50-51Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 52-53Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 54-55Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 56-57Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 58-59Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 60-61Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 62-63Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 64-65Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 66-67Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 68-69Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 70-71Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 72-73Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 74-75Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 76-77Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 78-79Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 80-81Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 82-83Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 84-85Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 86-87Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 88-89Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 90-91Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 92-93Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 94-95Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 96-97Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 98-99Ferrovissime numéro 1 janvier 2008 Page 100