Ferrovissime n°25 mars 2010
Ferrovissime n°25 mars 2010
  • Prix facial : 8,50 €

  • Parution : n°25 de mars 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 110 Mo

  • Dans ce numéro : sans ficelle ni guignol, les CC 7100 Mauricienne.

  • Prix de vente (PDF) : 3 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
20 La composition des trains C’est au service d’hiver 1963/64 que les CC 7100 « 3 e rail » sont prises en compte dans le domaine des compositions de trains avec la mention, sur la page du livret RA consacrée au Rapide 7 « Rome-Express » face à « type de locomotive » de la CC 7138 — la première arrivée à Chambéry depuis 1958. Toutefois, la CC 7135 la rejointe en été 1963. L’une ou l’autre roule, sur le « Rome-Express » impair, en double traction avec l’une des quatre fabuleuses 2CC2 3400 — les plus grosses électriques françaises. Côté « rame », les deux fourgons de tête sont de longs véhicules modernisés Sud-Est, qui précède une LX — la plus luxueuse des voitures-lits réservée à la 1 re classe. Suivent une A 3 B 5 OCEM RA qui commence à montrer son âge (conception remontant à la fin des années 1920) par rapport aux voitures italiennes. En queue, noter la présence d’une B 9 c 9 DEV courte (23,344 m) attelée à une B 10 c 10 DEV longue (25,094 m), ces deux voitures se distinguant notamment par les baies à cadres métalliques démontables de l’extérieur pour la seconde dont l’augmentation de la longueur a permis de gagner un compartiment. Suit une A 3 B 5 métallisée PLM modernisée. Dix ans plus tard, au service d’hiver 1973/74. Le « Rome-Express » est toujours là, mais son numéro a changé, conformément aux nouvelles règles définies pour désigner les circulations. D’autre part, hier train prestigieux, le « Rome-Express » subit maintenant la concurrence d’un petit nouveau —le « Palatino » — très ambitieux avec sa marche accélérée. La double traction reste de rigueur sur la section impaire la plus difficile, en attelant deux CC 7124/28/33/35/38/40. Qu’elles soient françaises ou italiennes, les voitures du « Rome-Express » sont toutes de types UIC, alors que la voiture-lits est une MU — alors moderne. Voyons maintenant ce nouveau « Palatino ». Dans le sens de la descente, une seule CC 7100 suffit. À la montée, le « Palatino » évite d’ailleurs la double traction en confiant sa rame à une puissante CC 6500 verte « Maurienne ». En observant ce rapide, qui quitte Rome après la fermeture des bureaux pour arriver à Paris en début de matinée, on note d’emblée qu’il n’offre que des places couchées : soit avec supplément « wagons-lits » de 1 re ou 2 e classe avec les types MU, M et T2 les plus récents, soit avec supplément « couchettes 2 e classe » avec des B 9 c 9 x UIC à pavillon surélevé appartenant à une série qui vient d’entrer en service. Notez qu’en 1973/74, la livrée de ces voitures est encore celle dite « 160 », gris métallisé et vert garrigue ; le bleu ten viendra plus tard, en 1977. Texte : JEHAN-HUBERT LAVIE Infographie : JEAN-PIERRE MALASPINA avec la contribution de MARC LE GAD ferrovissime• N°25• Mars 2010
• Suite de la page 16 raille pour la refonte » et les « vieux papiers de récupération » en sens France/Italie, les « automobiles neuves en wagons de particuliers (tarif 104) » dans le sens Italie/France. Au cours de l’été 1969, trois nouvelles locomotives CC 7128, 7133 et 7140 sont à leur tour modifiées pour pouvoir circuler avec le troisième rail et mutées immédiatement à Chambéry. Désormais, les CC 7100 ne se contentent plus d’épauler les 2CC2 3400, elles s’adjugent la plupart des trains de voyageurs et relèguent les dinosaures d’origine PLM sur les trains légers tout en provoquant la radiation de plusieurs engins spécialisés au trafic marchandises. Le règne des 7100 sur la Maurienne est cependant de courte durée car dès mars 1970, la CC 6539 en livrée spécifique verte à bandes blanches fait son apparition sur les bords de la vallée de l’Arc. Plus puissantes (8000 chevaux ferrovissime• N°25• Mars 2010 contre 4750 pour les 7100), les 21 CC 6539 à 6559 « Maurienne » apportent un sérieux coup de jeune et des performances nettement supérieures aux autres matériels alors en service, en particulier grâce à leur meilleure adhérence et à leur couple plus judicieux avec le blocage des réducteurs en position M (Marchandises) avec limitation à 100 km/h. Elles précipitent la disparition des derniers locomotives PLM et rendent sans objet la modification projetée d’autres CC 7100 pour augmenter le parc 3e rail, et ce, alors même que 31 CC 7100 ordinaires sont mutées en septembre 1969 de Villeneuve à Chambéry. Le retour dans la norme Alors que cet axe dispose désormais avec les 6500 d’engins de traction modernes, puissants et fiables, c’est au tour des installations fixes d’être profondément modernisées pour pouvoir continuer à absorber la hausse continue du trafic. La SNCF ne va pas lésiner : outre l’installation du BAL (Bloc Automatique Lumineux) qui accroit le débit et d’IPCS (Installations Permanentes de Contre-Sens) qui permettent d’utiliser plus finement les deux voies de circulation, il est décidé de ré-électrifier cet itinéraire et donc de remplacer le 3 e rail par une caténaire classique (le choix d’une électrification en 25 000 V ne sera toutefois pas entériné) avec des sous-stations renforcées à la hauteur des besoins. Une fois ces travaux terminés le 25 juin 1976, plus rien ne justifie la présence d’un parc spécifique dédié puisque tous les engins moteurs équipés 1500 V peuvent désormais parcourir ces 100 km de ligne. En attendant la remise au type, les 6 CC 7100 à frotteurs continuent à disposer d’un roulement spécifique, car seuls les mécaniciens de Chambéry et Ambérieu sont aptes à les conduire. Elles atteignent désormais régulièrement Lyon et Dijon, ainsi que Paris de temps à autre notamment sur le temporaire 216/217. Pour autant, à l’inverse de leurs sœurs, elles ne 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 1Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 2-3Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 4-5Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 6-7Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 8-9Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 10-11Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 12-13Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 14-15Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 16-17Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 18-19Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 20-21Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 22-23Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 24-25Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 26-27Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 28-29Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 30-31Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 32-33Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 34-35Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 36-37Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 38-39Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 40-41Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 42-43Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 44-45Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 46-47Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 48-49Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 50-51Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 52-53Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 54-55Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 56-57Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 58-59Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 60-61Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 62-63Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 64-65Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 66-67Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 68-69Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 70-71Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 72-73Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 74-75Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 76-77Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 78-79Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 80-81Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 82-83Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 84-85Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 86-87Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 88-89Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 90-91Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 92-93Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 94-95Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 96-97Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 98-99Ferrovissime numéro 25 mars 2010 Page 100