Féminin Psycho n°71 fév/mar/avr 2013
Féminin Psycho n°71 fév/mar/avr 2013
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°71 de fév/mar/avr 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 26 Mo

  • Dans ce numéro : trouver son équilibre, c'est possible en s'écoutant.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 86 - 87  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
86 87
MES ENFANTS & MOI PHOTOS.COM• L'huile de cannabis est un liquide noirâtre, gras et onctueux. Elle est obtenue par macération de haschisch et d'alcool. Herbe et résine de cannabis ont de nombreuses appellations : beuh, shit, chichon, zamal, etc. ou marocain, libanais, afghan, jamaïcaine, thaï, selon leur origine.• Comment le cannabis est-il consommé ? L’herbe, la résine ou l’huile sont principalement fumées.• Soit sous forme de cigarettes roulées à la main : c'est le « joint » (ou pétard, stick, etc.). La résine est toujours mélangée à du tabac. L'herbe peut être fumée pure.• Soit avec différents types de pipes, avec ou sans tabac : pipes à eau, shilom, bang, bambou, douille, etc.• Soit en déposant quelques gouttes d'huile sur une cigarette de tabac ou en dévidant celle-ci pour la remplir de mélange huile/tabac. Plus rarement, le cannabis peut être ingéré sous forme de préparation culinaire (gâteau, omelette, infusion, etc.). 86 FÉMININPSYCHO Attention ! Les effets du cannabis apparaissent rapidement après la première bouffée et peuvent être limités simplement en arrêtant de fumer. Mais lorsque le cannabis est ingéré, les effets apparaissent au bout d'une à deux heures et il n'est plus possible de les stopper ni même de les contrôler.• L’usage du cannabis est-il autorisé ? NON ! Le cannabis est un stupéfiant dont l’usage, la culture, la vente ou la simple détention (le seul fait d’en avoir sur soi ou chez soi) sont formellement interdits.• Peut-on être dépendant du cannabis ? OUI ! Dès qu’il devient difficile ou insupportable de se passer de cannabis, on peut parler de dépendance. Avec les drogues, la dépendance peut se manifester de deux manières. Physiquement, lorsque le manque provoque une souffrance intense Attention ! Les effets du cannabis apparaissent rapidement après la première bouffée et peuvent être limités simplement en arrêtant de fumer. qui ne peut être calmée qu'avec une nouvelle prise de drogue ou avec un traitement approprié. Psychologiquement, lorsque l’usager ressent la nécessité, peu à peu quotidienne, de consommer pour retrouver les effets et les sensations qu’elles procurent. Avec le cannabis, il n’y a pas de signes physiques caractéristiques de la dépendance. En revanche, les signes de dépendance psychologique sont beaucoup plus fréquents. Ils se manifestent notamment par un sentiment de malaise, par une plus grande irritabilité (énervement, stress), par des troubles du sommeil qui apparaissent lorsque l’usager manque de cannabis. Bien sûr, comme avec les autres drogues, l’intensité de la dépendance est liée aux habitudes de consommation, aux quantités utilisées, à la personnalité de l'usager, à ses conditions de vie. Ainsi, plus l’usage de cannabis PHOTOS.COM
est fréquent, plus l’usager se sent mal quand il n’en a pas ou quand il redoute de ne pas en avoir, plus le risque de dépendance est important. Un usager régulier qui arrête de consommer a besoin de temps pour s'adapter à une vie sans cannabis. L’arrêt peut être difficile à surmonter et, comme avec toutes les drogues, il peut laisser réapparaître un mal-être que l’usage de drogue visait à cacher. Ainsi, décider d’arrêter est bien plus qu’une question de volonté. Plus la personne qui souhaite arrêter est dépendante, plus ce passage peut être difficile et nécessiter une aide extérieure.• Est-ce plus dangereux à l’adolescence ? Toutes les sciences de l’homme (psychologie, neurologie, biologie, sociologie, etc.) montrent que les transformations du corps et des comportements, à l’adolescence, correspondent à une étape très importante de la croissance et de la formation de la personnalité. A cette période de la vie, l’usage régulier de drogues comme le cannabis ou l’alcool présente donc des risques majeurs : • Celui de rechercher et d’éprouver une impression de détente et de mieux être uniquement à travers l’usage de drogues ; • Celui d’écarter les sensations de mal être, d’angoisse ou de stress grâce à des drogues ; • Celui de devenir dépendant de drogues sans lesquelles on ne se sent pas bien. Or, le développement même de la personne suppose que ses relations aux autres et au monde extérieur ne soient pas fonction des drogues qu’elle consomme. Aborder la discussion avec son enfant Beaucoup de parents pensent qu’ils ne peuvent entamer une discussion sérieuse avec leur adolescent que s’ils ont une preuve en main. Les parents croient en effet que leur enfant risque de tout nier, de se rebiffer et de refuser le dialogue avec eux s’ils n’ont que des soupçons. Les observations qui peuvent vous amener à penser que votre enfant se drogue (ou va mal) suffisent amplement pour vous entretenir avec lui. Le dialogue que vous pouvez engager ne doit pas obligatoirement se limiter à la drogue. Vous pouvez, par exemple, lui dire : « j’ai l’impression que tu ne vas pas bien ces temps-ci. Si tu veux, nous pouvons en parler ensemble ». Il est fort probable que votre enfant ne voudra pas se confier à ce moment-là. Ne vous vexez pas, ne le forcez pas, ne désespérez pas. Restez ouvert et sachez attendre le moment où il sera prêt. Par cette attitude, votre enfant aura compris qu’il pourra aller vers vous quand il en sentira la nécessité. Zoom sur la MILDT Créée en 1982, la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie, placée sous l'autorité du Premier ministre, anime et coordonne les actions de l’Etat en matière de lutte contre les drogues et les toxicomanies, en particulier dans les domaines de l’observation et de la prévention de la toxicomanie, de l'accueil, des soins et de la réinsertion des toxicomanes, de la formation des personnes intervenant dans la lutte contre la drogue et la toxicomanie, de la recherche, de l'information, et de la lutte contre le trafic. La mission prépare les délibérations du comité interministériel et veille à leur exécution. Pour ce faire, la MILDT prépare les plans gouvernementaux de lutte contre les drogues et les toxicomanies et veille à leur application. Plus d’infos sur : www.drogues.gouv.fr En famille, chacun doit pouvoir parler sans crainte, exprimer ses sentiments et ses oppositions. Tout n’est pas forcément harmonieux toujours. Les conflits et les disputes sont des situations de « crises normales » bien que celles-ci soient le plus souvent douloureuses à vivre. La puberté est une période difficile pour toute la famille. D’où l’intérêt de dialoguer, donner toujours le bon exemple à son enfant et de lui montrer combien il compte à vos yeux et combien vous l’aimez. n J.B. Contact utile : www.association-vivre-sansdrogue.com FÉMININPSYCHO 87



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 1Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 2-3Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 4-5Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 6-7Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 8-9Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 10-11Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 12-13Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 14-15Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 16-17Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 18-19Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 20-21Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 22-23Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 24-25Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 26-27Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 28-29Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 30-31Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 32-33Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 34-35Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 36-37Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 38-39Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 40-41Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 42-43Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 44-45Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 46-47Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 48-49Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 50-51Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 52-53Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 54-55Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 56-57Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 58-59Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 60-61Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 62-63Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 64-65Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 66-67Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 68-69Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 70-71Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 72-73Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 74-75Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 76-77Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 78-79Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 80-81Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 82-83Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 84-85Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 86-87Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 88-89Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 90-91Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 92-93Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 94-95Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 96-97Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 98-99Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 100-101Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 102-103Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 104-105Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 106-107Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 108-109Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 110-111Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 112-113Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 114-115Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 116-117Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 118-119Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 120-121Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 122-123Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 124-125Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 126-127Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 128-129Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 130-131Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 132