Féminin Psycho n°71 fév/mar/avr 2013
Féminin Psycho n°71 fév/mar/avr 2013
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°71 de fév/mar/avr 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 26 Mo

  • Dans ce numéro : trouver son équilibre, c'est possible en s'écoutant.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 70 - 71  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
70 71
MOI & MOI PHOTOS.COM lité, ainsi qu’une aspiration forte chez les jeunes au CDD et à la vie de famille. Pour autant, il est vrai que la part de l’indétermination est plus grande dans les trajectoires de vie, ce qui représente à la fois une chance et un risque. » Quand la post-adolescence se prolonge Il existe tout un débat sur la nature exacte de la « post-adolescence ». Il existe une norme de retardement de l’âge d’entrée dans la vie adulte. Tous les seuils se déplacent, la fin des études, le départ de la maison parentale, l’accès à un emploi stable, à une vie de couple durable, l’arrivée du premier enfant : la question est de savoir pourquoi. « La cinquantaine, c’est l’adolescence qui revient de l’autre côté de la vie adulte. » (Nuala O'Faolain) Selon Eric Deschavanne, « Deux explications dominent. Selon la première, le facteur déterminant 70 FÉMININPSYCHO EXPERT DR SERGE HEFEZ, psychanalyste Pourquoi de plus en plus d’adultes ont-ils le sentiment de traverser une crise d’adolescence à 30, 40 ou 50 ans ? « Dans ce mouvement de grande remise en question, il y a la peur de rater sa vie. "Réussir sa vie" est devenu un des grands enjeux pour les individus. Et puis, dans notre société, il y a un véritable culte de l’adolescence. Les adultes sont fascinés par les valeurs narcissiques et idéalistes de l’adolescence : la jeunesse, la liberté, la fête, le sexe... C’est le mirage de la jeunesse éternelle. On est de plus en plus concentré sur la notion de plaisir, et les grands slogans de l’adolescence : le "Moi je", le "J’y ai bien droit" sont présents partout dans la société. La notion même d’adolescence n’existait pas il y a cinquante ans ; et aujourd’hui, on pourrait presque dire que cela nous touche de 7 à 77 ans. » serait économique. La post-adolescence serait subie. L’économie conditionnerait à la fois l’allongement de la durée des études et la difficulté d’accès à l’emploi, donc aussi à l’indépendance. Sans invalider ce diagnostic, on peut lui superposer une autre explication, qui change le sens que l’on peut donner au phénomène d’allongement de la jeunesse. L’adolescence, ou la jeunesse, est vécue comme l’âge des possibles, l’âge d’une indétermination qui peut être aussi celui de l’autodétermination. A cet égard l’invention de l’adolescence et de la jeunesse modernes - l’allongement de la période de préparation à la vie adulte - peut avoir le sens d’une conquête de la liberté individuelle, même si cette liberté comporte des risques et qu’on la découvre entravée par le déterminisme social. » L’adolescence tardive Samia témoigne : « Je suis confrontée à une situation pour le moins complexe. J'approche de la trentaine... et je fais mon adolescence. Pour le moins embêtant lorsqu'on travaille, qu'on est mariée et qu'on est maman. D'autres personnes parmi vous ont-elles vécu ce problème d'adolescence "décalée" ? Combien de temps cela a-t-il duré ? S'en sontelles sorties sans faire trop de "casse" ? » Une des caractéristiques marquantes de ces personnes atteintes d’adolescence tardive est la manière dont ils se figent dans une sorte d’immobilisme constant, qui leur permet d’éviter ce qu’ils assimilent à une catastrophe éminente, à savoir une situation émotionnelle profonde et bouleversante. Ce qui est beaucoup plus difficile à l’âge adulte, c’est que cette crise adolescente se vit dans la solitude. Entre 13 et 18 ans, les adolescents ont besoin de s’identifier à un groupe, ils recherchent toujours leurs pairs. Les adultes qui vivent une crise d’ado sur le tard se retrouvent souvent dans une forme de solitude. Ils coupent les ponts avec leurs anciens amis et doivent se reconstruire une vie, ce qui n’est pas facile. D'ailleurs, ce n’est pas un hasard si ces crises surviennent souvent après un divorce ou un deuil. n E.A.
S.O.S. : Je vois le danger partout… « Je ne monterai pas dans cet avion, j’ai peur » ; « j’ai très peur de ne pas y arriver » ; « je lui ai fait tellement peur qu’il ne reviendra pas. » Peur des araignées, de la bombe atomique, des autres, de la mort... « Sois raisonnable, voyons », dit-on au petit enfant qui a peur du noir. Comme si faire preuve de raison permettait de mettre fin à sa peur. Mais suffit-il vraiment d’être raisonnable pour ne plus avoir peur ? Et surtout, la raison est-elle l’antithèse de la peur ? Au contraire, n’a-t-on pas toujours, sinon raison, du moins une bonne raison, d’avoir peur ? Si l’on peut avoir peur de mille et une choses différentes, il existe aussi d’innombrables façons de dire que l’on a peur : je m’angoisse, je m’inquiète, je m’affole... On fait peur pour se faire obéir ou, croit-on, respecter ; tantôt simplement pour s’amuser, tantôt pour gouverner un peuple. Certaines peurs sont individuelles, d’autres universelles ; on a peur tout seul et on a peur ensemble. Mais cette peur aux multiples facettes, comment se définit-elle. Qu'est-ce que la peur ? Selon Michelle Larivey, psychologue (Ressources en Développement), la peur est une émotion d'anticipation. Elle informe l’organisme d’un danger potentiel. Ce n’est pas ce qui se produit dans le présent qui représente un danger, mais ce qui pourrait survenir dans un avenir plus ou moins rapproché (quelques secondes, des jours...). MOI & MOI• La peur est subjective L’évaluation du danger est toujours subjective ; la peur donc, comme toutes les émotions, est subjective. Dans le premier exemple, on est enclin à considérer la peur comme « objective », mais elle ne l’est pas plus que « Le timide a peur avant le danger, le lâche au milieu du danger, le courageux après le danger. » (Jean-Paul Richter) FÉMININPSYCHO 71 PHOTOS.COM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 1Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 2-3Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 4-5Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 6-7Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 8-9Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 10-11Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 12-13Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 14-15Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 16-17Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 18-19Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 20-21Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 22-23Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 24-25Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 26-27Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 28-29Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 30-31Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 32-33Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 34-35Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 36-37Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 38-39Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 40-41Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 42-43Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 44-45Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 46-47Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 48-49Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 50-51Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 52-53Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 54-55Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 56-57Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 58-59Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 60-61Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 62-63Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 64-65Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 66-67Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 68-69Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 70-71Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 72-73Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 74-75Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 76-77Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 78-79Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 80-81Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 82-83Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 84-85Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 86-87Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 88-89Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 90-91Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 92-93Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 94-95Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 96-97Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 98-99Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 100-101Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 102-103Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 104-105Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 106-107Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 108-109Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 110-111Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 112-113Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 114-115Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 116-117Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 118-119Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 120-121Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 122-123Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 124-125Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 126-127Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 128-129Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 130-131Féminin Psycho numéro 71 fév/mar/avr 2013 Page 132