Féminin Psycho n°69 aoû/sep/oct 2012
Féminin Psycho n°69 aoû/sep/oct 2012
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°69 de aoû/sep/oct 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 55,4 Mo

  • Dans ce numéro : avoir le bon partenaire.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 94 - 95  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
94 95
MOI & LES AUTRES ne pas avoir eu l’occasion, rencontré le bon père… afin qu’on les laisse tranquilles. Mais cela est impossible lorsqu’elles sont en couple et que le conjoint clame haut et fort son désir d’être père. Pourtant, il existe de nombreuses femmes qui ne veulent pas plus d’un enfant et refusent d’en avoir d’autres. Or, dans ce cas, le jugement est totalement différent comme si la femme avait rempli son devoir et que l’on peut donc la laisser en paix. Pourtant, pour le conjoint, si la femme refuse d’avoir un enfant avec lui alors qu’elle en a déjà eu un d’une union précédente, cela est encore plus difficile à supporter. A vrai dire, égoïstes ou pas, peu importe. Qui sommes-nous pour juger de la décision d’une femme, décision qui n’engage qu’elle ? Ou serions-nous inquiètes du fait que si cela se généralisait, la race humaine toute entière disparaitrait ? Si le raisonnement est exact, mieux vaut avouer que ce n’est pas ce point qui explique cet antagonisme. Vouloir que tout le monde respecte les normes manque sans aucun doute de tolérance. Il n’est pas toujours utile de comprendre pour accepter le comportement d’autrui. Les bases du couple Si le couple se forme par amour, et qu’il dure, il y a de fortes chances pour que l’on arrive à la formation d’une famille. Mais il faut avouer que la perspective d’avoir Le syndrome de Peter Pan Peter Pan était un garçon, mais le syndrome concerne bel et bien les deux sexes. En résumé, il s’agit du refus de s’engager, de passer à l’âge adulte. Pour certaines femmes, le maximum de l’engagement est déjà de vivre en couple. Faire un enfant représente une étape inimaginable ! 94 FÉMININPSYCHO des enfants fait rarement partie des premières discussions. Pas très glamour, d’autant que le bruit court que cela aurait tendance à faire fuir les mâles. En réalité, ce sujet peut être abordé rapidement, ou plus tard, il n’y a aucune règle en la matière. Il est habituel de se donner le temps de voir comment la relation évolue. Une fois que l’on sent que son couple est sur la bonne voie, si la femme a déjà décidé de ne pas avoir d’enfant, il est clair que le sujet doit être évoqué, car cette façon de penser ne va pas de soi. Le conjoint aura tendance à penser que le jour venu, les enfants pourront arriver si rien n’est dit. Cela aura une importance d’autant plus grande que l’homme n’a pas encore d’enfant d’une précédente union. Le cas des femmes cougars est aussi souvent évoqué, car la différence d’âge peut mener à une impossibilité de facto d’avoir des enfants. Sauf que dans ce cas, la situation est claire dès le départ. L’homme sait que la question peut se poser dès le début de la relation. L’aveu va bien entendu entraîner une réaction immédiate : • Il ne vous croit pas et pense que dans le futur, il arrivera bien à vous convaincre. Il existe de nombreuses femmes qui ne veulent pas plus d’un enfant et refusent d’en avoir d’autres.• Il n’est absolument pas d’accord et cela remet en cause votre relation.• Il demande à réfléchir.• Il n’accepte pas votre décision, vous êtes deux dans la partie. Cette énumération a le bénéfice de faire paraître les choses simplement. En réalité, les femmes qui ont fait ce choix pour leur avenir (et non pas pour quelques temps seulement) ont bien réfléchi à la question. Les quelques études qui ont été réalisées sur les arguments avancés par des femmes refusant d’avoir des enfants ont pu mettre en avant quelques points caractéristiques. Il s’agit généralement de femmes qui ont trouvé leur domaine de prédilection et s’épanouissent dans une vie professionnelle, sociale ou sentimentale et ne ressentent pas le besoin d’un enfant, ni de manque dans leur vie à ce niveau. En creusant la question, il apparaît également chez ces femmes un penchant narcissique et/ou le sentiment de ne pas avoir été un enfant désiré. Pour toujours La question qui interpelle est que la décision est prise de façon définitive. Bien évidemment il est toujours possible de changer d’avis du moins jusqu’à un certain âge, mais les femmes qui affirment (à partir de 25-30 ans) ne pas vouloir PHOTOS.COM
procréer ne le font en général pas à la légère et ont pour projet d’organiser leur vie à partir de cette base. Elles doivent résister à une pression sociale forte qui explique que leur façon de voir leur vie originale et personnelle peut aussi provoquer une certaine admiration. Il ne s’agit nullement de femmes sans occasions, qui seraient forcément refoulées. Peut-être est-ce le plus dérangeant, car la société s’accommoderait de profils complexes. Voir une femme épanouie et en couple qui s’obstine à ne pas avoir de bébé renvoie aussi à sa propre vie en tant qu’individu. Lorsque le conjoint veut un enfant, le refus de la femme est là encore choquant s’il n’a pas été évoqué auparavant. Et c’est le toujours qui pose problème. Il est relativement facile de comprendre le besoin d’un délai, mais pas d’une sorte de condamnation à vie imposée par l’autre. Une difficulté majeure pour le couple Lorsque la femme s’est confiée sur son refus d’une éventuelle grossesse très tôt dans la relation, si l’homme est vraiment amoureux, cela ne signifiera pas obligatoirement la fin de la relation. Ensuite, il peut se convaincre que la femme cédera à son désir par amour pour lui. Et c’est bien là que le bât blesse, car lorsque la décision de l’épouse ne change pas, l’homme se sent souvent rejeté dans ses sentiments. Il estime que son désir ne doit pas être méprisé, ni rejeté. Il veut devenir père, aime une femme et celle-ci devrait en toute logique être heureuse d’être l’élue, elle et seulement elle, pour porter son enfant, preuve de son amour. Cela n’est pas toujours exprimé, mais fréquemment sous-jacent. Les hommes comme les femmes sont influencés par les mœurs sociologiques anciennes qui veulent que la femme porte la semence de l’homme qui l’a ou les a choisies. Au XXI ème siècle en Occident, cela n’a plus grand sens, pourtant sur des désirs aussi profonds que la descendance, de vieux réflexes inscrits dans les tréfonds de notre cerveau remontent parfois à la surface. La situation est donc complexe, car lorsque l’accord n’existe pas sur ce point, et si les deux personnes s’aiment, il va bien falloir que l’une des deux cède pour satisfaire le désir de l’autre. Car il ne s’agit pas ici de décider entre vivre en appartement ou en maison, de prendre une voiture hybride ou une essence, ou d’investir ses économies communes en un nouveau placement ! Un choix de vie fondamental Ce choix est un véritable projet de vie qui engage pour l’avenir et transforme les années à venir en profondeur et au quotidien. Pas de compromis possible, il faut faire un choix pour ou contre. L’adoption ou la mère porteuse ne sont pas des options envisagées, car c’est la présence de l’enfant qui est rejetée. Le fait que la femme porte l’enfant et qu’elle est dans la majorité des cas celle qui s’occupe de l’enfant, en particulier lorsqu’il est tout petit, lui donne évidemment un « avantage » si l’on peut s’exprimer ainsi. C’est de son corps que l’on discute aussi et personne, même son mari, ne peut l’obliger à être enceinte contre son gré. Ne pas être en accord sur le désir d’enfant est donc une crise majeure dans l’histoire d’un couple lorsque cela est le résultat d’une démarche réfléchie. Pour poursuivre son histoire de couple, il faut que l’un des Des mouvements surprenants Que ce soit aux Etats-Unis ou en Europe, des mouvements se sont créés en faveur de la non-procréation. Etre fier de l’absence de progéniture serait un acte altruiste et humaniste, face à un monde pollué et en crise. Ces mouvements antinatalistes sont pour le moins controversés et encore peu connus en France. deux finisse par changer d’avis et que cela ne provoque aucune amertume dans le futur. Autant dire que cela n’est pas vraiment gagné. La plupart des couples décident cependant de se donner une autre chance et d’attendre un peu afin de voir si leur amour peut survivre à ce problème. Et en effet, l’accord entre les deux partenaires est essentiel, car la pression sociale est importante sur les couples sans enfants, toujours soupçonnés de ne pas s’intéresser à autrui, voire d’être un poids pour la société, ou des « non patriotes ». Elisabeth Badinter a largement exploré le sujet avec des prises de position très tranchées. Pour elle, une femme n’est pas forcément faite pour être mère, et la maternité n’a rien d’un instinct. Une femme qui ne veut pas d’enfant est d’une grande maturité car elle accepte d’assumer son désir, ou plutôt son non-désir. Il convient donc de ne pas la juger et la faire souffrir de ses propres apriori. Cela vaut donc aussi pour son conjoint qui doit respecter son avis et mener sa propre réflexion à partir de cette donnée. A bon entendeur… n A.F. FÉMININPSYCHO 95 PHOTOS.COM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 1Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 2-3Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 4-5Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 6-7Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 8-9Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 10-11Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 12-13Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 14-15Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 16-17Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 18-19Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 20-21Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 22-23Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 24-25Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 26-27Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 28-29Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 30-31Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 32-33Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 34-35Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 36-37Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 38-39Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 40-41Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 42-43Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 44-45Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 46-47Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 48-49Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 50-51Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 52-53Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 54-55Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 56-57Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 58-59Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 60-61Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 62-63Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 64-65Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 66-67Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 68-69Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 70-71Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 72-73Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 74-75Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 76-77Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 78-79Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 80-81Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 82-83Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 84-85Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 86-87Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 88-89Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 90-91Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 92-93Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 94-95Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 96-97Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 98-99Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 100-101Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 102-103Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 104-105Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 106-107Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 108-109Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 110-111Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 112-113Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 114-115Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 116-117Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 118-119Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 120-121Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 122-123Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 124