Féminin Psycho n°69 aoû/sep/oct 2012
Féminin Psycho n°69 aoû/sep/oct 2012
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°69 de aoû/sep/oct 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 55,4 Mo

  • Dans ce numéro : avoir le bon partenaire.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
ENQUÊTE « Se séparer… en douceur » Le dialogue avec ses proches reste une des meilleures méthodes pour rester zen. mesure que l’on y réfléchit, mieux vaut donc à un moment donné mettre la réflexion à plus tard et affronter la réalité. C’est à dire la séparation, inéluctable… et remettre ce fait en perspective. Mais non, vous n’êtes pas la seule ni la dernière à qui cela arrive. Bien sûr, vos sentiments sont uniques, personne ne peut vraiment à se mettre à votre place, et pourtant vous le saviez : ce sont presque 50% des unions qui se terminent par un divorce, et cela en ne comptant que les actes officiels. Voilà, il va falloir se faire une raison. Vos parents et grands-parents sont peut-être restés mariés toute leur vie, mais le monde a changé, ses us et coutumes également. C’est le moment de parler à des femmes qui ont elles aussi connu ces moments difficiles, à présent derrière elles. Elles sauront témoigner du fait qu’à terme, avoir su raison garder lors de sa rupture est quand même un énorme avantage. 9.Je suis la meilleure ! Voici venu le temps de reprendre du poil de la bête. Et cela est d’autant 64 FÉMININPSYCHO plus simple que justement, vous pouvez être fière de vous. Passées la première stupéfaction et la peur du changement, vous avez su garder votre calme et gérer les négociations d’usage avec fermeté, mais sans que cela ne tourne mal. La rancœur est là, mais au moins vous avez réussi à la maîtriser en face de celui qui a choisi d’aller ailleurs. Cela n’a pas été sans difficulté, mais finalement cela a permis de gérer en douceur le changement. Peut-être est-ce aussi pour cela qu’il a été compréhensif, que vous avez pu rester dans le logement choisi à deux, et qu’il a accepté quelques arrangements qui finalement sont aujourd’hui très positifs pour vous. Et oui, vous pouvez le dire : vous êtes la meilleure, vous avez réussi votre séparation ! Cela n’a pas été un long chemin pavé de roses, mais en laissant tomber l’agressivité, vous êtes vous aussi la gagnante ! Car les conflits, surtout entre couples qui s’aimaient il n’y a pas si longtemps, laissent un goût amer, parfois acide. Il n’y a pas vraiment de quoi se vanter de s’être conduite en folle hystérique ou d’avoir laissé une certaine méchanceté prendre le contrôle. Difficile de s’auto-complimenter dans ce cas, autant y réfléchir… 10. Je rêve du futur Le pire est passé, la vie n’est pas plus facile pour autant, il faut alors penser au futur. Une séparation entraîne souvent de nouveaux soucis comme toute modification de vie. Au-delà de l’aspect sentimental, il faut aussi régler des problèmes bien concrets qui ne sont pas si simples à assumer. Il est important de réintroduire un peu de rêve dans ce cauchemar. Le futur existe, pour l’instant il est plutôt brumeux, voire propice au cafard, et à une vision pessimiste. Il est important de recommencer à rêver, et même à se forcer à rêver. Impossible ? Pas vraiment, chacune d’entre nous a en elle des rêves oubliés ou un peu ridicules qu’elle a préféré enfouir. C’est le moment de les retrouver. Non pas forcément pour essayer de les concrétiser mais pour utiliser une méthode vieille comme le monde : en se mettant intellectuellement dans une situation positive, en s’obligeant à imaginer cette hypothèse dont vous savez qu’elle est quasi impossible, et ce, jour après jour, au moment qui vous convient, le matin avant de vous lever, le soir, peu importe. Peu à peu, votre cerveau se plie à cette discipline qui fait voir la vie en rose. Il y a un peu de la méthode Coué dans cette approche, mais cela aide à sortir du cercle vicieux des pensées négatives. Peu à peu, cela ne sera plus un effort, et vous n’en aurez même plus besoin. Pour imaginer quoi ? Tout est possible en fait, y compris les choses les plus stupides. Rêver de ce que l’on ferait en gagnant au loto (même si vous n’y jouez jamais), vous mettre à la place de Julia Roberts dans Pretty Woman (alors que vous savez bien qu’en ce moment, niveau Richard Gere, ce n’est vraiment pas terrible !), vous voir à la place de votre patron, libre à vous de choisir votre thème de prédilection. Je suis certaine que vous allez trouver, à condition d’oublier le rêve de vie à deux avec votre ex ! n A.F. A LIRE « Osez réussir votre divorce » de Marie Minelli, Editions La Musardine, 250 pages.
Si vous questionnez vos amies, elles vous diront toutes ou presque qu’elles ne se trouvent pas jolies et ont des kilos à perdre. Mais d’où vient donc ce syndrome qui fait dire à des personnes qui ont un charme fou que la nature ne les a pas gâtées ? Nos grands-mères ne se posaient pas la question. Elles n’étaient pas obsédées par quelques kilos de plus sur la balance. On disait même à l’époque « qu’il vaut mieux faire envie que pitié » ! Si l’on interroge les hommes dans la rue, la plupart affirmeront qu’ils préfèrent avoir dans leur lit une femme avec des rondeurs, notamment au niveau des seins, des hanches et des fesses. Alors, d’où vient le problème ? Tout simplement des années 80 et suivantes qui ont mis à la Une des magazines des mannequins toutes plus filiformes les unes que les autres ; certaines à la limite de l’anorexie ! Par ailleurs, on constate dans nos pays développés que l’obésité progresse à grands pas et que l’on va bientôt se retrouver en France comme aux USA à lancer de grandes campagnes contre les surcharges pondérales exagérées. Alors, où est le juste milieu ? MOI & MOI Je suis ronde, et alors ! « Ras le bol » de la dictature des magazines de mode qui nous forcent à être minces à tout prix ! Les femmes d’aujourd’hui ont appris à accepter leur corps et leurs rondeurs et à en faire même un atout supplémentaire de séduction. Etre jolie, c’est d’abord dans la tête, dans les yeux et dans le sourire ! Témoignages positifs de rondes qui s’assument et se rebellent… PHOTOS.COM FÉMININPSYCHO 65



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 1Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 2-3Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 4-5Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 6-7Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 8-9Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 10-11Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 12-13Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 14-15Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 16-17Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 18-19Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 20-21Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 22-23Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 24-25Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 26-27Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 28-29Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 30-31Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 32-33Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 34-35Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 36-37Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 38-39Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 40-41Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 42-43Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 44-45Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 46-47Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 48-49Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 50-51Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 52-53Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 54-55Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 56-57Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 58-59Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 60-61Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 62-63Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 64-65Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 66-67Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 68-69Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 70-71Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 72-73Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 74-75Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 76-77Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 78-79Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 80-81Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 82-83Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 84-85Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 86-87Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 88-89Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 90-91Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 92-93Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 94-95Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 96-97Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 98-99Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 100-101Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 102-103Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 104-105Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 106-107Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 108-109Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 110-111Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 112-113Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 114-115Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 116-117Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 118-119Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 120-121Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 122-123Féminin Psycho numéro 69 aoû/sep/oct 2012 Page 124