Féminin Psycho n°68 mai/jun/jui 2012
Féminin Psycho n°68 mai/jun/jui 2012
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°68 de mai/jun/jui 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 220) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 55,3 Mo

  • Dans ce numéro : les clés pour aimer.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 78 - 79  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
78 79
MES ENFANTS & MOI PHOTOS.COM Élever un enfant unique L’enfant unique, désiré, chouchouté est-il le prototype de l’enfant gâté ? On dit qu’il serait plus égoïste étant donné que ses parents concentrent toutes leurs attentions sur lui. Que faire lorsque l’on n’a qu’un seul enfant afin que tout se passe au mieux, pour lui et pour les autres ? Dans certains foyers, avoir un enfant unique est un projet de vie assumé, mais dans la majorité des cas, il s’agit plutôt d'une conséquence imposée par la vie. Des circonstances spécifiques Impossibilité physique d’en avoir un autre, divorce ou séparation, le temps qui passe, plus de partenaire, des circonstances financières délicates qui font craindre de ne pouvoir assumer l’avenir… Les raisons ne manquent pas. Il arrive qu’au contraire, le couple ait l’envie de profiter plei- 78 FÉMININPSYCHO nement de la vie à deux et fasse un choix délibéré : ne pas avoir à assumer ni d’autres grossesses, ni l’éducation d’autres enfants… les raisons ou causes sont pléthores et toutes respectables, car le choix appartient à la sphère intime. Il y aussi les enfants « uniques » dans le sens où leurs parents n’ont qu’eux, mais qui ont des demi-sœurs et demifrères. Les familles recomposées notamment ont souvent la tentation de reconstruire un nouveau foyer en ayant à leur tour un enfant bien à eux. Le père peut avoir des enfants de son côté, qui viennent alors le weekend ou pendant les vacances. Si la mère n’a pas quant à elle d’enfants en garde d’un premier mariage, le nouvel enfant est alors « plus élevé en enfant unique » qu’en membre d’une fratrie. En dépit d’images persistantes dans les médias, la plupart du temps avoir des « demi » que l’on voit épisodiquement comme disent les enfants n’est pas similaires à avoir des frères et sœurs à demeure. D’autant que la différence d’âge peut être importante. Dans le même temps, le nombre d’enfants par femme a fortement diminué.
La raison est essentiellement sociologique : contrairement à l’Allemagne, la Suisse et même l’Italie du Nord, avoir un enfant unique est plutôt ressenti comme négatif. Le modèle en vogue est celui qui prédomine : foyer avec deux enfants, ou trois. La mauvaise image de la famille à enfant unique Elle a différentes origines. La première et la plus ancienne est religieuse, le catholicisme prédominant en France recommande en effet le modèle de la famille nombreuse, sans contraception, ni avortements. Les guerres ont aussi eu une influence qu’il ne faut pas minimiser : elles ont décimé des générations et globalement, les familles ayant des enfants d’âge différents ont permis le repeuplement du pays, un point positif évidemment d’un point de vue national. La famille nombreuse est devenue citoyenne et les mères pouvaient même être récompensées d’une médaille pour avoir élevé un grand nombre d’enfants. Il y a eu aussi la crainte de voir son enfant tué lors d’une guerre, ou de le voir mourir et de se retrouver sans enfant qui a joué un rôle inconscient. Pendant des décennies, les enfants dans les familles rurales étaient nombreux car ils avaient aussi pour avenir d’aider la famille en grandissant, or la mortalité infantile était alors élevée. Et ce n’est pas la politique chinoise de l’enfant unique qui a permis de relever la réputation de ce type de foyer. Même si ces différentes influences ont plus ou moins disparu, ou du moins diminué, la famille à enfant unique continue donc à avoir une image assez négative. On n’accuse plus les enfants d’être égoïstes, mais les parents. Car les enfants uniques grandissent aussi dans des familles unies qui ont tout simplement choisi de privilégier leur vie de couple et ne veulent donc pas avoir une famille nombreuse, synonyme de responsabilités supplémentaires ainsi que d’efforts financiers. Ils choisissent donc volontairement de favoriser leur vie conjugale, tout en souhaitant le meilleur pour leur enfant. En France, contrairement à l’Allemagne, il est quand même possible de continuer à travailler si on le souhaite y compris avec deux enfants. Ceci constitue également une raison pour laquelle le choix de l’enfant unique est incompris. Lorsqu’il n’y a ni crèche, ni nounou, ni assistance d’aucune sorte, et un congé parental réduit, il est évident que la femme est en droit de ne pas multiplier les grossesses, si elle refuse de rester au foyer. C’est l’une des raisons pour lesquelles le modèle « deux parentsun enfant » est au contraire considéré positivement en Allemagne. Chez nous, même si cela n’est pas toujours facile, avoir un enfant unique est assez souvent un choix et nullement imposé. Il n’est pas rare d’entendre de petits commentaires sur le fait d’avoir un seul enfant, et surtout d’assumer ce type de choix qui apparaît effectivement toujours comme celui d’un couple autocentré. Les poncifs ont la vie dure Quant à l’image de l’enfant unique elle-même, elle n’a pas évolué, alors même que si l’on en croit les instituteurs et professeurs, ces enfants PHOTOS.COM 10% seulement D’un point de vue statistique, les enfants uniques sont assez peu nombreux en France, par rapport à certains de nos voisins européens. Il y a environ 10% d’enfants uniques, et ce chiffre est stable depuis plus de quarante ans. ne souffrent généralement d’aucune mise à l’écart de la part de leurs congénères, ni d’un comportement asocial. Les parents qui élèvent des enfants uniques doivent a priori se faire une raison : leur enfant gâté pourri aura forcément : • du mal à se faire des copains puisqu’habitué à être seul ; • il sera évidemment bon élève, normal étant donné le temps que vous passez avec lui ; • il sera plutôt incapable d’affronter les situations à risque, protégé qu’il est en permanence ; • il aura soit du mal à s’imposer, soit• il voudra toujours être le leader, le seul en situation de pouvoir ; • Il ne voudra jamais prêter ses affaires ; • Il sera « le petit chéri de sa maman » ! Vrai ou faux ? Un peu des deux sans aucun doute, car il est clair qu’élever un enfant unique est évidemment différent que de le faire au sein d’une fratrie. L’important est que les parents n’ayant que cet enfant aient à cœur de le faire progresser, mais aussi de lui éviter certains écueils. Pour cela, quelques principes à suivre sont sans aucun doute importants. Quelques principes d’éducation 1.Lui faire fréquenter d’autres enfants L’enfant unique : un être asocial ? Que nenni. Il est intéressant de se remémorer un dicton « On choisit ses amis, pas sa famille ». Pas de souci donc pour l’enfant unique à condition évidemment de ne pas le garder sous cloche à la maison. Certains n’auront aucun souci, habitués qu’ils sont à aller chez la nounou ou à la crèche dès le plus jeune âge. D’autres FÉMININPSYCHO 79



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 1Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 2-3Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 4-5Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 6-7Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 8-9Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 10-11Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 12-13Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 14-15Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 16-17Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 18-19Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 20-21Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 22-23Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 24-25Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 26-27Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 28-29Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 30-31Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 32-33Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 34-35Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 36-37Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 38-39Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 40-41Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 42-43Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 44-45Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 46-47Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 48-49Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 50-51Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 52-53Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 54-55Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 56-57Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 58-59Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 60-61Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 62-63Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 64-65Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 66-67Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 68-69Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 70-71Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 72-73Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 74-75Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 76-77Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 78-79Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 80-81Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 82-83Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 84-85Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 86-87Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 88-89Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 90-91Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 92-93Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 94-95Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 96-97Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 98-99Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 100-101Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 102-103Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 104-105Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 106-107Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 108-109Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 110-111Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 112-113Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 114-115Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 116-117Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 118-119Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 120-121Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 122-123Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 124