Féminin Psycho n°68 mai/jun/jui 2012
Féminin Psycho n°68 mai/jun/jui 2012
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°68 de mai/jun/jui 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 220) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 55,3 Mo

  • Dans ce numéro : les clés pour aimer.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
MOI & MOI La chirurgie esthétique : un phénomène de société Un nombre croissant d'adolescents et d'adultes (femmes et hommes) fait appel à la chirurgie esthétique pour changer leur apparence physique. De plus, la rapidité avec laquelle une femme s'interroge sur son identité dès qu'elle cesse d'être aimée est une donnée importante de la psychologique féminine. « Un lifting raté, ce n’est pas de la chirurgie esthétique, c’est juste de la chirurgie. » (Michèle Bernier) Les motivations des patients 66 FÉMININPSYCHO Les gens veulent désormais être euxmêmes mais en mieux. Du lifting visage à la liposuccion du ventre en passant par l’implant mammaire, les spécialistes ne chôment pas face aux demandes d’intervention croissantes. Mais, pour certains, c’est parfois une quête de la jeunesse ou de la beauté qui peut devenir dangereuse lorsque c’est une obsession et qu’il y a perte d’identité. D’où l’importance du choix du chirurgien dont le rôle est aussi d’apprécier la pertinence de la demande du patient et sa stabilité psychologique. En chirurgie esthétique, la relation entre le patient et le chirurgien est donc essentielle. C’est la première consultation qui permettra au praticien d’évaluer et d’estimer si les souhaits sont réalisables. De son côté, le patient pourra juger en partie du sérieux du médecin, de ses qualifications et de la qualité de l’information qui lui est délivrée, sans oublier la mention explicite et correcte des risques. Le lifting en question Le lifting est l’intervention de chirurgie esthétique par excellence. Les techniques ont fait beaucoup de progrès et, aujourd’hui, l’intervention ne laisse plus de séquelles et ne provoque pas de déformation du visage. Les liftings ont pour objet de « redraper » et de remettre en tension la peau et les muscles relâchés du visage. C'est en effet surtout au niveau du visage que l'outrage des années se manifeste le plus : rides frontales, bajoues, « plis d'amertume », « rides du Lion », paupières tombantes, pâtes d’oies, ou encore double menton. Ce relâchement musculo-cutané constitue l'indication majeure du lifting. En général, l'âge moyen de réalisation du lifting est de 50 ans. Il existe différents types de liftings : • Le lifting cervico-facial Il est généralement indiqué pour les bajoues et une saillie des bords antérieurs des muscles peauciers du cou, responsable de rides verticales du cou. L'intervention est réalisée sous anesthésie locale approfondie• Pour se plaire à soi-même : 69% des femmes qui ont subi ou subirait une opération de chirurgie esthétique.• Pour mettre un terme à un complexe physique : 34% • Pour plaire à son compagnon : 21% • Pour préserver sa jeunesse : 15% • Pour être plus à l'aise dans le milieu professionnel : 11% • Par obligation de paraître jeune dans la société actuelle : 10%. PHOTOS.COM ou sous anesthésie générale à la demande du patient. Elle dure en moyenne deux heures et nécessite deux à quatre jours d'hospitalisation. L'incision débute dans les cheveux de la tempe, passe dans l'oreille, puis la contourne pour se terminer dans les cheveux de la nuque. La peau est ensuite décollée vers l'avant du visage et du cou. Un procédé récent permet d'obtenir des résultats plus durables. Il s'agit de la remise en tension des muscles situés plus en profondeur réalisant alors un véritable lifting musculaire qui permet d'éviter une traction trop importante de la peau et donc un aspect « figé » comme le sont aujourd’hui certains « liftés » ! A ce lifting peut s'ajouter un dégraissage réalisé par lipo aspiration. La peau est ensuite redrapée et la suture cutanée est ensuite réalisée après découpe appropriée de l'excédent cutané. Les suites opératoires ? Quelques ecchymoses, un gonflement et une sensation de cartonnement qui disparaîtront en un mois. Les fils sont retirés dans les quinze jours. Les cicatrices sont cachées dans les cheveux, sauf celle située en avant de l'oreille qui finira par s'estomper avec le temps (6 mois à 1 an). Les effets sont visibles 10 à 12 ans.• Le lifting frontal Il apporte un rayonnement nouveau au visage en adoucissant, entre autres, cet aspect sévère lié
EXPERT CLAUDE HALMOS, Psychanalyste et auteur de « Parler, c’est vivre ». Une féminité souvent mal vécue « L’expression « fragilité psychologique » renvoie au registre du normal et du pathologique. Or il ne s’agit pas de cela. Dans la psychanalyse, on définit comme « passage à l’acte » quelque chose que l’on fait faute de pouvoir le dire. C’est une mauvaise réponse à une bonne question. Pour aux rides inter-sourcilières verticales et aux rides horizontales du front. L'intervention se pratique généralement à un âge plus précoce que le lifting cervico-facial (vers 35/40 ans), dès que le front a tendance à se plisser. L'intervention est réalisée sous anesthésie locale approfondie ou sous anesthésie générale toujours sur demande. Elle dure en moyenne une heure et nécessite vingt-quatre heures d'hospitalisation. La cicatrice est cachée dans les cheveux. Œdèmes et ecchymoses disparaissent rapidement. La durée de ce lifting est de 7 à 8 ans.• Le lifting temporal Il est très actif sur les rides de la patte d'oie, l'angle externe des yeux et au niveau des pommettes. L'intervention, réalisée sous anesthésie locale approfondie ou sous anesthésie générale, dure en moyenne une heure et nécessite vingt-quatre heures d'hospitalisation. L'incision est réalisée dans les cheveux de la tempe, ou à la limite du cuir chevelu en cas de tempes dégarnies. La peau est ensuite décollée, redrapée, puis suturée après l'exérèse de l'excédent cutané. Un pansement compressif léger est porté 24 heures puis remplacé par un bandeau. Les fils sont enlevés entre le 10 e et le 15 e jour. Lifting & psychologie certains, aller voir un chirurgien esthétique relève sans doute d’une forme de « passage à l’acte ». Ainsi, si je ne supporte pas – inconsciemment – d’être une femme, je vais demander une réduction de mes seins. Un psy s’interrogerait sans doute d’abord sur cette féminité mal vécue. » La psychologie joue toujours son rôle dès que le médecin intervient. Même s’il s’agit d’une démarche volontaire au niveau du patient dans le domaine de l’esthétique, ce qui est normalement plus confortable pour le chirurgien, il existe forcément une certaine angoisse notamment pour les opérations assez lourdes, du type lifting.• Une intervention jamais anodine L’acte de chirurgie esthétique n’est nullement d’une intervention anodine, ni simple que ce soit en termes physique ou psychologique. Tout dépend bien entendu du type d’opération et du changement attendu par la suite. Mais il existe souvent un décalage important entre l’attente du patient et la réalisation possible. C’est alors de la responsabilité du médecin de mettre en place un dialogue préalable, si possible argumenté par des photos ou des croquis, qui permettent vraiment au patient de voir quel sera le résultat possible. Attention ! Les personnes ayant recours à la chirurgie esthétique ont en général d’ores et déjà une faible estime personnelle. Cette fragilité psychologique peut s’accroître face à un changement physique n’apaisant toujours pas leur malêtre... PHOTOS.COM Cette discussion est indispensable et doit être bien intégrée par le patient. Et ce, qu’il s’agisse d’un changement au niveau des paupières, du nez, du visage ou de la poitrine, il y a souvent l’angoisse de ne plus se reconnaître, mais aussi que les autres ne vous reconnaissent plus vraiment. Dans le cas du lifting, c’est le visage tout entier qui est concerné, donc l’identité du patient ! • Des risques psychologiques Bien que la chirurgie plastique du visage, immense progrès scientifique, puisse changer et améliorer la vie de certaines personnes, dans certains cas elle peut aussi tourner au désastre. En effet, cette pratique a aussi cette fâcheuse capacité de transformer le rêve en cauchemar. Effectivement, la chirurgie plastique est porteuses de nombreux risques, comme toute chirurgie. Ceuxci restent tout de même évalués, et mentionnés aux patients avant l'opération. Or, pour la plupart de ces interventions, le bénéfice est supérieur au risque (sauf pour les prothèses ou l'abdominoplastie, où dans ces cas, le bénéfice sera égal au risque). Le principal risque psychologique survient surtout suite à une opération de chirurgie esthétique. En effet, si le patient est satisfait de sa première opération, il va vouloir en faire une autre pour être encore plus satisfait, et ainsi de suite, jusqu'à s'être complétement transformé. On passe d'un individu quelconque à une accumulation d'opérations qui mène à un tout autre individu. Or, le visage est un élément incontournable de l'identité d'une personne. C'est pourquoi il ne faut pas abuser de ces interventions, même si nous pensons que le résultat sera meilleur, car après tout, n'y a-t-il pas toujours meilleur que "meilleur" ? FÉMININPSYCHO 67



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 1Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 2-3Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 4-5Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 6-7Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 8-9Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 10-11Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 12-13Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 14-15Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 16-17Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 18-19Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 20-21Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 22-23Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 24-25Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 26-27Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 28-29Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 30-31Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 32-33Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 34-35Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 36-37Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 38-39Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 40-41Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 42-43Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 44-45Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 46-47Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 48-49Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 50-51Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 52-53Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 54-55Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 56-57Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 58-59Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 60-61Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 62-63Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 64-65Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 66-67Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 68-69Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 70-71Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 72-73Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 74-75Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 76-77Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 78-79Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 80-81Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 82-83Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 84-85Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 86-87Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 88-89Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 90-91Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 92-93Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 94-95Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 96-97Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 98-99Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 100-101Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 102-103Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 104-105Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 106-107Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 108-109Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 110-111Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 112-113Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 114-115Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 116-117Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 118-119Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 120-121Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 122-123Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 124