Féminin Psycho n°68 mai/jun/jui 2012
Féminin Psycho n°68 mai/jun/jui 2012
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°68 de mai/jun/jui 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 220) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 55,3 Mo

  • Dans ce numéro : les clés pour aimer.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
PSY•QUO•TIDIEN femme s’est donné le droit d’adopter un mode de vie jusqu’alors réservé aux hommes. Elle a décidé de s’accorder soudainement les mêmes privilèges que l’homme : une belle situation, de l’argent et un homme plus jeune dans sa vie, pour longtemps ou pas. Une vraie révolution qui fait paniquer bien des hommes ! • Un historique religieux Les religions ont aussi joué un rôle néfaste pour les femmes : certaines ont accepté ou acceptent encore la polygamie, d’autres ont considéré la femme comme impure suite à la faute originelle (la douleur de l’accouchement étant liée à une symbolique d’expiation de la faute), les hommes détiennent le pouvoir au niveau de la hiérarchie des Eglises, et pendant longtemps, l’obéissance était incluse dans le serment fait au mari lors des épousailles. Bref, rien que de très inégalitaire, même si cela était communément accepté par la grande majorité des femmes comme une tradition. D’autant que l’infidélité féminine a toujours fait l’objet d’un anathème du simple fait que l’homme devait absolument être certain de sa paternité. La fidélité : une question de femmes ? La fidélité ou plutôt l’infidélité masculine serait liée à une question de besoins physiologiques, supérieurs chez l’homme que chez la femme. L’homme serait donc naturellement 36 FÉMININPSYCHO « La sexualité au féminin » polygame, un Don Juan programmé et nullement coupable. Bien pratique évidemment ! Certains psychologues vont aussi dans ce sens sans aller aussi loin. Ils estiment que l’homme a naturellement envie de « tester » en quelque sorte sa virilité de manière concrète, en ayant des rapports sexuels variés et nombreux. A chaque fois que cela arrive, la culpabilité ne l’empêche pas de ressentir une vraie satisfaction et de se sentir rassuré quant à ses capacités sexuelles. Tous les hommes ne sont heureusement pas sur ce profil, car si certains sont atteints d’infidélité chronique, quasiment tous reconnaissent souffrir de cette situation, car ils ne veulent pas perdre la stabilité que leur offre leur épouse ou compagne habituelle. Ce besoin de stabilité l’emporte souvent, et bien des hommes ne souhaitent nullement aller voir ailleurs, car la souffrance ressentie leur est trop lourde à supporter. Cette théorie n’est pas partagée par tous les psychologues qui préfèrent plutôt mettre en avant le fait que l’homme a des besoins narcissiques importants : il lui faut se sentir l’unique, le préféré, le désiré, celui que l’on ne peut remplacer. Selon eux, cela expliquerait par exemple le fait que la naissance d’un enfant provoque parfois un sentiment de flottement chez le partenaire. A vrai dire, les hommes qui trompent régulièrement leur partenaire, avec la même femme ou plusieurs, sont plutôt dans ce schéma. Ils ont besoin de se rassurer pour plaire et combler une faille narcissique. Et pour vraiment y parvenir, la concrétisation de l’acte sexuel est souvent nécessaire… Mais la plupart des femmes a aussi besoin de plaire. A la différence qu’elles ne vont pas systématiquement jusqu’à l’acte sexuel pour différentes raisons. Par exemple, le fait qu’elles se plaisent à faire naître quelques sentiments avant de passer à l’acte. Inconsciemment en effet, les femmes ont peur de se voir rangées dans la catégorie des femmes dites faciles, là encore une étiquette qui n’existe pas pour les hommes. De plus, il y a des moments de la vie d’une femme où l’infidélité est difficile : le moment des règles bien entendu, celui où l’on attend un enfant, après un accouchement… Autant d’obstacles inconnus de ces messieurs. En bref, si les explications sont nombreuses, elles ne dédouanent en aucun cas ce type de comportement. Il faut cependant prendre en compte que même pour les couples qui se laissent toute liberté pour les infidélités, le sentiment de culpabilité est toujours présent. Lorsque ce type de comportement devient habituel, il est important à un moment donné de comprendre ce que l’on souhaite vraiment pour l’avenir, se poser la question des vraies raisons qui nous poussent à agir ainsi, et voir où pourrait résider le bonheur. Difficile de dire si cela est un progrès ou pas : les derniers sondages montrent qu’un pourcentage de plus en plus important de la population y compris masculine tend à considérer que l’infidélité féminine n’est pas plus scandaleuse que l’infidélité masculine. Est-ce vraiment un progrès ? Le débat est lancé. n V.D. A LIRE « Les secrets de la sexualité féminine : Un livre de pratique pour les femmes » de Maitreyi D. Piontek, Le Courrier du Livre, 361 pages.
« La sexualité au féminin » Ce que la sexualité nous apporte PSY•QUO•TIDIEN Si nous accordons de l’importance à la sexualité, c’est que nous savons qu’elle nous est bénéfique, au propre comme au figuré. Il arrive parfois qu’elle tombe aux oubliettes, mais il suffit de recommencer pour se souvenir combien cela peut être merveilleux. Après tout, il semble que ce soit le propre de l’homme de faire l’amour par pur plaisir et sans autre arrière-pensée… La rumeur dit que le sexe serait positif pour la santé, pourtant les études scientifiques ne peuvent être que parcellaires. En effet, il est impossible de choisir deux groupes d’adultes suffisamment conséquents pour demander à l’un de faire preuve d’abstinence et à l’autre de pratiquer le sexe régulièrement, et ce, pendant des années. Il est aisé de comprendre que ces contraintes sont un peu compliquées à mettre en place. Des pistes ont pourtant été lancées, qui sont marquées du sceau du bon sens au-delà des premières constatations. Voici un véritable argumentaire pour celles et ceux qui auraient besoin de réveiller leur libido. Si le plaisir a du mal à se mettre en place, pensez donc qu’au lieu de vous rendre à la « La sexualité humaine est ce qui fonde le grave et le sérieux, le ludique et l'agréable, mais aussi le pathétique et le tragique de l'existence. » (Henri Barte) pharmacie, un passage au lit peut faire l’affaire. Bref, à la rédaction, nous en sommes tous persuadés : le sexe, c’est bon pour la santé ! Des hormones, encore des hormones ! L’amour physique (comme toute activité physique et sportive) stimule la fabrication d’endorphines, que l’on nomme parfois hormones du bonheur et qui agissent notamment contre le FÉMININPSYCHO 37 PHOTOS.COM D.R. PHOTOS.COM D.R.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 1Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 2-3Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 4-5Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 6-7Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 8-9Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 10-11Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 12-13Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 14-15Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 16-17Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 18-19Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 20-21Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 22-23Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 24-25Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 26-27Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 28-29Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 30-31Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 32-33Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 34-35Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 36-37Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 38-39Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 40-41Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 42-43Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 44-45Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 46-47Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 48-49Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 50-51Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 52-53Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 54-55Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 56-57Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 58-59Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 60-61Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 62-63Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 64-65Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 66-67Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 68-69Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 70-71Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 72-73Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 74-75Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 76-77Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 78-79Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 80-81Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 82-83Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 84-85Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 86-87Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 88-89Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 90-91Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 92-93Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 94-95Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 96-97Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 98-99Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 100-101Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 102-103Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 104-105Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 106-107Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 108-109Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 110-111Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 112-113Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 114-115Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 116-117Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 118-119Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 120-121Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 122-123Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 124