Féminin Psycho n°68 mai/jun/jui 2012
Féminin Psycho n°68 mai/jun/jui 2012
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°68 de mai/jun/jui 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 220) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 55,3 Mo

  • Dans ce numéro : les clés pour aimer.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
DOSSIER « Tomber amoureux » Tomber amoureux, c’est aussi l’occasion de voir la vie sous un nouveau jour. Avec cette nouvelle confiance en soi qui s’installe, il est possible après quelque temps de faire des prodépend de son ressenti et aussi de sa capacité à assumer une vie sociale sans partenaire. Pour certaines, aller au cinéma, au théâtre seule n’est pas vraiment un souci, il suffit de prendre l’habitude et d’avoir par ailleurs un réseau social globalement satisfaisant. Pour d’autres, rien n’est aussi terrible que de devoir affronter l’extérieur en solitaire. Quel que soit son caractère, le fait est qu’avoir un compagnon avec qui sortir, discuter, partir en vacances, et plus si affinités, est évidemment fort agréable. Pas indispensable, mais véritablement plus facile socialement. Et il est parfois bon de pouvoir vivre plus légèrement. Rien de tel dans une soirée de savoir que l’on peut danser à deux en amoureux, quand bien même on ne le fait pas ! 3.Arrêter de penser à soi Autre énorme avantage : le monde ne tourne plus autour de soi et rien que soi. Il tourne autour… des deux. De la nouvelle entité que représente ce nouveau couple. Car tomber amoureuse ne signifie nullement s’oublier, mais penser à soi « avec ». Le monde ne se concentre plus autour de « je suis seule et j’en ai plus qu’assez », mais autour de ce nouvel amour tombé du ciel. Il ne faut pas se leurrer, il s’agit d’une autre façon de penser aussi à soi, mais forcément plus sympathique et moins égoïste. On se préoccupe de l’autre, on veut savoir où il est, on se soucie de ses retards ou de ses problèmes. Une sorte de réinsertion affective qui se fait par l’amour. Rien de pire que de se retrouver avec quelqu’un qui a toutes les caractéristiques de la vieille fille, dans le sens où son univers est tellement restreint qu’il devient quasiment impossible de se préoccuper des autres. 26 FÉMININPSYCHO 4.Finies les amourettes Pour certaines femmes, tomber amoureuse, vraiment amoureuse, signifie la fin d’une quête, la possibilité de vivre autrement. Sortir le soir dans le vague espoir de trouver quelqu’un avec qui l’on puisse bien s’entendre, se faire inviter par des amis bien intentionnés qui aimeraient vous voir fréquenter ce garçon si sympathique ou cet autre qui vient de divorcer. Une vie de liberté qui semble souvent très agréable vue de l’extérieur, mais qui est parfois difficile à assumer à la longue. Il est logique d’avoir envie de trouver la fameuse âme sœur, non pas le repos de la guerrière, mais enfin une vie plus calme, et plus enrichissante. Or c’est ce qui se passe, ou du moins ce que l’on espère lorsque l’on tombe enfin amoureuse. Quitte à ce que l’on considère parfois avec nostalgie sa vie d’avant… Décidément, jamais contentes ! 5.Avoir une vie sexuelle Inutile de se voiler la face. Si certaines vont d’aventure en aventure, d’autres se sentent plutôt seules physiquement, incapables qu’elles sont de faire de même. Or tomber amoureuse, cela veut aussi dire que l’on renoue avec une activité sexuelle bienvenue. Sexe et cortège d’endorphines à la clé font leur effet, il serait hypocrite de le cacher. Tomber amoureuse permet de faciliter les prémices et d’être enfin en confiance pour se laisser aller à l’amour dans toutes ses dimensions, affective et charnelle. Même s’il n’y a pas de normalité en la matière, avoir une activité sexuelle permet de se sentir mieux, plus complète. Que le feu d’artifice soit immédiat, ou que la mise au point se fasse lentement et sûrement peu importe, le sexe lui aussi rassure sur l’existence de cet amour. 6.Retrouver la pêche L’amour fait du bien et donne une nouvelle énergie. Que ce soit les hormones, les endorphines ou le sentiment de bien-être ressenti en étant moins égoïste, peu importe, le fait est que tomber amoureux donne une pêche terrible. Sans aucun doute, le fait d’avoir une personne qui vous déclare son amour, a besoin de vous appeler sans cesse, vous embrasse, vous fait des petits cadeaux… pas étonnant que cela donne des ailes. Enfin, quelqu’un qui croit en vous en dehors de vos parents ! Ces compliments, ce soutien qui viennent de l’extérieur permettent de trouver de nouvelles ressources, une énergie insoupçonnée. Il est possible de faire plus et plus vite, et il n’est pas rare qu’en se sentant plus belle, on le devienne vraiment. Car ce rayonnement qui vient de l’intérieur se voit à l’extérieur, tout comme le sourire est perceptible au téléphone. Le cercle vertueux est lancé, en se sentant plus belle, une femme fait naturellement plus d’efforts pour plaire et séduire. Autant en profiter tant que cela dure, car les compliments ne durent hélas pas toute une vie. A moins d'avoir trouvé la perle rare… 7.Faire de nouveaux projets PHOTOS.COM
PHOTOS.COM Tomber amoureuse fait du bien au moral ! jets. Modestes comme des vacances ensemble ou ambitieuses comme une vie à deux. Se projeter dans l’avenir fait là encore du bien au moral, on peut penser au lieu des vacances en feuilletant les catalogues ou en surfant sur la toile, avant de rechercher l’endroit idéal pour s’installer à deux. Tomber amoureux rend euphorique et optimiste, car le futur s’ouvre enfin et tout semble possible. Les changements sont porteurs de nouvelles idées, d’une nouvelle gaieté. En bref, de « voir la vie en rose ». De plus, c’est souvent tout son réseau social qui s’emballe : les copines qui veulent tout savoir et se réjouissent, les parents qui parfois sont heureux de voir que cela pourrait en effet durer. A vrai dire il n’y a généralement que le patron qui envisage déjà la grossesse à sourire jaune. Mais ce n’est pas très grave, après tout, lui aussi a eu ou veut des enfants. 8.Faire un régime ! Peut-être faites-vous partie de cette grande majorité de femmes qui ne peuvent plus rien avaler dès qu’elles sont amoureuses. Il s’agit en quelque sorte du petit bonus de l’amoureuse, car elle n’a même pas besoin de faire régime. Tout se fait on ne peut plus normalement. Le métabolisme est totalement chamboulé, hyperactif, l’estomac est serré, l’amour est un merveilleux coupe-faim. Pas la peine de se forcer, tout cela se fait de façon très naturelle. Malheureusement, comme tous les régimes, cela n’a qu’un temps et les kilos perdus reviennent rapidement une fois les sentiments un peu moins exaltés. Autant en profiter tant que cela fonctionne encore ! Et attention à ne pas se laisser aller comme cela arrive parfois après une rupture ou au contraire lorsqu’un début de routine s’installe. 9.Assumer son destin Lorsque l’on tombe amoureux, il y a parfois cette phrase qui flotte dans un coin de son esprit « cette fois-ci c’est le bon ! » ou comme le dit le poême, « parce que c’était lui, parce que c’était moi ». Cela peut sembler quelque peu ridicule, pourtant ces phrases expriment bel et bien une image qui trouve ses racines dans nos contes de fées ou dans les belles histoires d’amour de la littérature. Certaines sont convaincues qu’un homme en particulier leur est destiné. Et lorsqu’elles tombent amoureuses, voici le destin qui s’en mêle. Cette sensation très particulière d’avoir trouvé l’élu peut tout à fait fonctionner. Rien de tel qu’une conviction inébranlable pour engager une relation durable. Et finalement, peu importe si cela paraît romanesque ou totalement déraisonnable, l’amour a souvent besoin de ce type de conviction pour s’ancrer dans du solide. Au-delà de l’impression d’accomplir son destin, il peut aussi y avoir l’espoir de pouvoir aussi avoir des enfants dans le futur, même lointain. Une espérance très importante dans certains cas qui tient là aussi du destin. Ou de la superstition comme lorsque les très jeunes filles jouent afin de savoir combien d’enfants elle auront. 10. Qu’avez-vous de mieux à faire ? Et si vous n’êtes toujours pas convaincue, voyez-donc ce que vous préféreriez qu’il vous arrive : Une augmentation de salaire ? Retrouver une amie d’enfance ? Partir en vacances ? Gagner au loto ? Ceci dit, tomber amoureux est parfois une façon de gagner le gros lot ! Je sens qu’il est inutile d’aller plus loin, il est évident que tomber amoureuse est positif et nous rend optimiste pour le futur. Le challenge est ensuite de rester amoureuse, une partie beaucoup plus difficile à gagner, car il faut y parvenir sur un temps beaucoup plus long. n A.F. A VOIR « 52 clés pour vivre l'amour » d’Arouna Lipschitz, Editions Dervy, 142 pages. FÉMININPSYCHO 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 1Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 2-3Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 4-5Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 6-7Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 8-9Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 10-11Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 12-13Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 14-15Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 16-17Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 18-19Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 20-21Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 22-23Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 24-25Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 26-27Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 28-29Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 30-31Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 32-33Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 34-35Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 36-37Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 38-39Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 40-41Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 42-43Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 44-45Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 46-47Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 48-49Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 50-51Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 52-53Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 54-55Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 56-57Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 58-59Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 60-61Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 62-63Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 64-65Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 66-67Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 68-69Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 70-71Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 72-73Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 74-75Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 76-77Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 78-79Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 80-81Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 82-83Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 84-85Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 86-87Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 88-89Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 90-91Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 92-93Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 94-95Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 96-97Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 98-99Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 100-101Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 102-103Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 104-105Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 106-107Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 108-109Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 110-111Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 112-113Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 114-115Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 116-117Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 118-119Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 120-121Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 122-123Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 124