Féminin Psycho n°68 mai/jun/jui 2012
Féminin Psycho n°68 mai/jun/jui 2012
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°68 de mai/jun/jui 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 220) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 55,3 Mo

  • Dans ce numéro : les clés pour aimer.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
PHOTOS.COM D.R. PHOTOS.COM DOSSIER « Tomber amoureux » 22 FÉMININPSYCHO Les sentiments amoureux à la loupe Il existe en effet différents types d’amour. Certaines n’éprouveront qu’un type en particulier, la plupart passeront par plusieurs phases, avec le même homme ou pas d’ailleurs. Un peu comme avec les enfants, où les parents ne se comportent pas d’une façon identique selon qu’ils les ont à vingt ou quarante ans. Il en va de même avec le couple, la vie passe par là et nous changeons tous au fil du temps. Au-delà de ces différences dues aux années qui passent, il y a le tempérament de départ : volcanique ou tranquille, agressif ou timide, il est bien normal que les couples aboutissent à des cocktails bien différents. L’amour passion Il est celui qui fait le plus fantasmer et rêver, que toute femme souhaite ressentir au moins une fois. Il est aussi celui qui est le plus souvent évoqué, en littérature, au cinéma, voire dans les faits divers. Car la passion est souvent synonyme de perte de contrôle. Et c’est ce que l’on souhaite souvent en amour : tout oublier. L’amour passion correspond donc à cette époque où rien n’a plus vraiment d’importance à part ce sentiment. L’amour n’est pas unique mais pluriel. Dans le sens où les amours peuvent s’enchaîner sans pour autant se ressembler, ni pouvoir se comparer. C’est la raison pour laquelle il est parfois difficile de discuter du sujet tant les personnalités et les unions sont différentes. Il est vrai que les années passant, l’expérience peut aider et pourtant chaque couple constitue un mix unique en son genre. Un moment où il est difficile de se concentrer sur autre chose que sur l’autre, toutes les conversations portent sur ce sujet, à tel point que cela peut devenir pénible pour l’environnement familial et amical. Le seul but devient alors de passer du temps avec l’être aimé, physiquement si possible, à moins que ce ne soit des heures durant au téléphone ou sur tous les nouveaux moyens de communication que nous offre aujourd’hui la technologie. Que la passion dure trois ans, deux ans ou cinq mois a peu d’importance, le fait est qu’il faut savoir qu’elle n’est pas éternelle. Le souci est que certaines femmes, comme certains hommes, deviennent quelque peu « accros » à cette passion. Une dépendance qui s’explique notamment par le fait que l’on ressent tout de façon exacerbée pendant cette période, le cerveau
et le sexe participent activement à cet état d’excitation quasi permanent. Or, comme avec les poussées d’adrénaline, il est agréable d’avoir la sensation de vivre plus intensément. Lorsque cela cesse, l’amour semble soudainement bien terne. Il est temps de revenir à des considérations plus terre à terre. L’amour fusion L’amour fusionnel est généralement considéré comme assez dangereux par les amis des deux partenaires. Il fait aussi parfois sourire, il attendrit parfois, mais peu de femmes ont envie de se retrouver dans cette situation. Ce type de relation très exclusive tourne en effet en cercle fermé, le reste du monde n’existant plus. Lorsque le coupe est adolescent, cela peut paraître bien mignon, mais la fusion cache des dangers qui surgissent rapidement. Il est impossible de rester en symbiose totale pendant un temps indéfini. Un moment vient où l’un ou l’autre, dans le meilleur des cas les deux, ont envie de reprendre une partie de leur indépendance. Partager les mêmes envies, les mêmes loisirs, ne jamais sortir seul en soirée, ce genre de couple soi-disant modèle est en réalité totalement régressif et ne peut qu’imploser à terme ou se déliter, en faisant souvent des dégâts. Chagrin d’amour ou dépression risquent d’être au rendez-vous. A trop être ensemble, le désir finit par disparaître. Et vivre d’amour et d’eau fraîche n’a qu’un temps. Les femmes sont plus souvent plus sensibles à cet aspect fusionnel que les hommes. L’amour tendresse L’amour peut aussi consister en une affection profonde pour l’autre. Cela concerne souvent des tranches d’âges plus élevées, ou du moins des personnes qui ont déjà vécu d’autres expériences et en sont quelque peu revenues. Il peut aussi s’agir de couples qui ont vécu différentes phases, mais dont les sentiments se sont transformés au fil du temps pour se stabiliser sous la forme d’une vraie tendresse. Dans ce cas, la femme recherche surtout la tranquillité, et ne veut pas ou plus vivre les affres de la passion, souvent synonyme de souffrance. L’amour est toujours présent, il n’est pas endormi mais s’est un peu engourdi dans le temps. Il permet de se consacrer à d’autres passions dans d’autres domaines : professionnel ou artistique généralement. Car il est extrêmement difficile de parvenir à s’épanouir dans tous les domaines en même temps. Un amour solide et plus calme donne une stabilité et une assurance nouvelle. L’amour conflictuel Peut-être connaissez-vous des couples qui s’opposent souvent pour des broutilles, très régulièrement ? Passer des vacances avec eux est pour le moins risqué, on ne parierait pas vraiment sur leur avenir et pourtant cela dure. Pourquoi ? Parce que les deux partenaires se sont trouvés : sans même le savoir, le ciment tient grâce à ses explosions régulières, un peu comme des volcans encore en activité ou une cocotte-minute bien réglée. Crises de jalousie, reproches mutuels vont généralement en s’émoussant au fil du temps, mais le besoin d’un certain antagonisme existe bel et bien. Cette dynamique est évidemment épuisante pour la relation, et il faut une bonne santé mentale pour tenir. La plupart du temps, ce type de relation vient de loin, l’exemple parental joue souvent un rôle. Il est important de parvenir à l’âge adulte à réguler tout cela, surtout si des enfants apparaissent. A noter que ce type d’amour se forge dans l’opposition, mais n’envisage pas véritablement la rupture définitive. L’amour érotique L’amour est parfois essentiellement sensuel. Une attirance irrépressible et totalement physique rassemble deux êtres et la vague les emporte sans qu’ils ne réfléchissent plus avant. Ce genre d’amour est assez fréquent, et peut se prolonger. Mais vient évidemment un temps où il faut aussi bien s’entendre au-delà de la chambre. Lorsque cela est possible, cet amour physique peut alors perdurer, d’autant que l’aspect érotique vient rajouter à sa solidité. On critique aisément les couples qui ne semblent ne s’entendre que sur l’aspect sexuel et pourtant il convient de ne pas être hypocrite et minimiser le rôle du sexe dans la vie d’un couple. Les réconciliations se font parfois sur l’oreiller, mais il est aussi possible de bâtir un couple sur cette base. Il est toujours temps de se découvrir ensuite, et si les points communs l’emportent, la chance de succès pour l’avenir est tout autant élevée que dans une approche plus raisonnée. L’amour platonique A contrario, certains couples se forment sur des affinités purement intellectuelles et sentimentales sans que le côté physique n’intervienne véritablement. Le couple a pu se construire ainsi, ou avoir évolué dans ce sens. Les hommes et les femmes ne ressentent pas tous le même intérêt pour le sexe, pour des raisons qui leur sont propres. Un certain type d’éducation, un mépris du corps, des complexes FÉMININPSYCHO 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 1Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 2-3Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 4-5Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 6-7Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 8-9Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 10-11Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 12-13Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 14-15Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 16-17Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 18-19Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 20-21Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 22-23Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 24-25Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 26-27Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 28-29Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 30-31Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 32-33Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 34-35Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 36-37Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 38-39Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 40-41Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 42-43Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 44-45Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 46-47Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 48-49Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 50-51Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 52-53Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 54-55Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 56-57Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 58-59Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 60-61Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 62-63Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 64-65Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 66-67Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 68-69Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 70-71Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 72-73Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 74-75Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 76-77Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 78-79Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 80-81Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 82-83Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 84-85Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 86-87Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 88-89Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 90-91Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 92-93Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 94-95Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 96-97Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 98-99Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 100-101Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 102-103Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 104-105Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 106-107Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 108-109Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 110-111Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 112-113Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 114-115Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 116-117Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 118-119Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 120-121Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 122-123Féminin Psycho numéro 68 mai/jun/jui 2012 Page 124