Féminin Psycho n°67 mar/avr 2012
Féminin Psycho n°67 mar/avr 2012
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°67 de mar/avr 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 220) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 63,6 Mo

  • Dans ce numéro : s'ouvrir aux autres.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
PHOTOS.COM MOI & MOI Aller bien quand tout va mal : C’est possible ! On le sait, le stress est à la fois très courant, voire normal, puisqu’en produisant de l’adrénaline, il nous permet aussi d’être performant et de nous donner un coup de fouet. Pas d’objectif irréalisable Le « no stress » est donc un objectif un peu complexe à atteindre et, à moins de nous transformer en légume, difficile de parvenir au calme absolu. Enfin, il y a aussi la solution de l’ermite mais qui suscite relativement peu de vocations. De plus, il ne faut pas oublier que certains tempéraments ont quasiment besoin de stress. Ce sont effectivement des individus, hommes et femmes qui réagissent positivement à des situations qui provoquent certes une certaine anxiété mais qui leur permettent d’avancer. La recherche de solutions et d’actions devant des conditions inattendues est souvent vécue comme 74 FÉMININPSYCHO un élément positif par ces personnes, qui en fait ont tendance à tomber dans l’ennui lorsque la vie se fait plus facile et plus linéaire. Alors, soyons raisonnables, notre objectif doit nous permettre de maîtriser notre stress et notre nervosité, que ce soit pour nous ou pour notre entourage, sans pour autant l’éliminer de notre vie. Savoir analyser pour relativiser Un petit travail est nécessaire : analyser les causes principales de votre stress et voir si vous pouvez agir sur certaines d’entre elles. C’est d’autant plus important que ce fameux stress serait en partie responsable, ou en tous les cas un facteur dans la survenue d’ulcères à l’estomac, de problèmes cardiaques, d’hypertension ou de dépression. Il est aussi suggéré que certaines tumeurs peuvent se développer suite à un stress prolongé. Dans des conditions moins Il y a des moments dans la vie de tous les jours où rien ne va, objectivement et subjectivement. Rien ne se passe comme on le voudrait, on est à la limite du « burn-out » dans notre travail. Tout nous énerve et les autres ne comprennent rien à nos états d’âme. Bref, le mauvais stress est là. Il y a pourtant des moyens simples de le combattre. Une belle façon de se reprendre en main quand tout semble se déliter. tragiques, on peut constater qu’en état de stress et d’épuisement, l’individu a tendance à attraper « tout ce qui passe », à être particulièrement sensible au virus, alors que c’est tout le contraire pour des personnes qui ne sont pas dans des conditions de nervosité ou de tension au niveau de l’environnement. Un des principaux problèmes des personnes soumises au stress, qu’elles y résistent bien ou pas, est la fatigue. Nous connaissons ainsi des personnes autour de nous qui sont toujours fatiguées. Si les raisons ne sont pas claires, comme une sortie tardive, un sport pratiqué avec ardeur, il est probable que vous faites partie de ces stressés. Soit vous supportez et continuez à avancer, mais votre vie familiale et sociale risque forcément de s’en ressentir, soit vous ne supportez pas, sans même vous en rendre compte et devenez lentement déprimé, voire dépressif. D’autant
que la fatigue influence votre vie professionnelle, sexuelle, intellectuelle... en bref, pas terrible à terme ! Un cercle vicieux Le principal souci est que l’on devient irritable, ce qui est bien normal, mais surtout c’est le sommeil qui se dérègle. Lorsque l’on est trop fatigué, deux réactions possibles : toujours avoir sommeil et dormir mais d’un sommeil non réparateur, ou dormir très peu et souffrir d’insomnie. C’est un biologiste qui a, en quelque sorte, « découvert » le stressil y a déjà quasiment quatre-vingt ans. Il s’agissait au départ d’une étude sur des animaux, qui mis en situation inattendue (manque d’alimentation, changement de conditions de vie...) se mettaient à produire de façon anormale certaines hormones dont l’adrénaline. A l’époque le stress dénommé syndrôme d’adaptation, était décrit sous trois phases, les deux premières normales avec un stade où l’alarme se déclenche, et une série de réactions physiques normales comme le cœur qui bat, la transpiration, un peu d’angoisse. Un deuxième stade où le corps s’adapte ce qui lui permet de résister aux nouvelles conditions qui lui sont imposées et où les signes physiques se régulent peu à peu. Le troisième stade est celui où ce sont la résistance marque le pas et où une grande fatigue voit le jour. C’est le stress qui prend le pas. Des méthodes pour le combattre Les réponses au stress sont légion sans même parler des médicaments classiques, qui vont des « calmants » à base de plantes aux somnifères ou anti-anxyolitiques. Les remèdes allopathiques s’adressent notamment aux personnes qui ont un problème identifié qui est à la racine d’un stressinhabituel. Il faut donc parfois avoir recours à une aide temporaire mais qui permet de réguler le sommeil en particulier et de reprendre des forces. D’autant que de nombreux calmants à base de plantes peuvent suffire et n’entraînent aucune dépendance. Et il faut bien avouer que tout ce qui peut contribuer à retrouver la pêche est envisageable et totalement personnel. Il est possible de chercher différentes solutions avant de trouver la bonne, c’est-à-dire celle qui vous convient. On demande parfois si la psychothérapie est une solution au stress. Cela n’est pas le cas ou résulte d’une confusion, car faire une analyse peut certainement avoir une influence finalement sur votre stress mais n’est certainement une réponse suffisante. Des thérapies plus légères sont possibles si vous désirez suivre cet axe. L’analyse des causes de stress est la plupart du temps relativement simple, mais ce n’est pas pour cela que nous pouvons parvenir à les supprimer. Evidemment, si l’on peut démissionner, partir au bout du monde, voire même divorcer, facile. Le problème est que la plupart du temps il faut continuer à supporter ces causes sans pour cela s’abîmer la santé. Les 10 commandements anti-stress Une petite suggestion : et si nous prenions de bonnes résolutions ? Voici quelques petits commandements à mettre en application sans aucune priorité, à vous de choisir ! Ton alimentation tu surveilleras 1 A présent, tout le monde est d’accord sur un point qui reste fort logique : tout ce que nous ingérons a une influence sur ce que nous sommes et ce que nous serons en premier lieu d’un point de vue physique, mais aussi parfois psychologique. Que l’on soit adepte des médecines asiatiques ou pas, il est clair que la tête et le corps ne font qu’un. Alors pour éviter ce fameux stress, inutile de mettre la barre trop haute ou de vous fixer des objectifs que vous n’arriverez pas à tenir en général. Des mesures simples donc : une alimentation plus légère et équilibrée, notamment en rajoutant un peu plus de ces fameux fruits et légumes, qu’ils soient surgelés ou frais, peu importe. Quel que soit votre poids, une bonne alimentation régulière est importante. Alors terminés les repas style « n’importe quoi » sous prétexte que cela est plus rapide. Une bonne santé est la première garante de notre bonheur, on le dit assez « quand la santé va, tout va ». Ce n’est pas totalement vrai, mais presque. 2 Contre ta paresse tu lutteras Pour éliminer son stress, un minimum d’activité est nécessaire. Là aussi, pas de volonté de devenir un athlète à moins que la motivation ne soit vraiment présente. Réfléchissons donc tranquillement à ce que nous pouvons faire de façon simple, facile et qui ne vienne pas complètement bouleverser nos habitudes. Ce peut donc être la décision de faire une petite partie du trajet pour le travail à pied, de marcher tous les week-ends, ou un peu tous les jours. Si vous aimez le vélo, le roller, le stretching, le badminton, pourquoi ne pas vous FÉMININPSYCHO 75 PHOTOS.COM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 1Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 2-3Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 4-5Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 6-7Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 8-9Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 10-11Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 12-13Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 14-15Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 16-17Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 18-19Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 20-21Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 22-23Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 24-25Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 26-27Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 28-29Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 30-31Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 32-33Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 34-35Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 36-37Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 38-39Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 40-41Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 42-43Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 44-45Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 46-47Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 48-49Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 50-51Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 52-53Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 54-55Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 56-57Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 58-59Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 60-61Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 62-63Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 64-65Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 66-67Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 68-69Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 70-71Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 72-73Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 74-75Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 76-77Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 78-79Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 80-81Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 82-83Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 84-85Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 86-87Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 88-89Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 90-91Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 92-93Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 94-95Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 96-97Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 98-99Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 100-101Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 102-103Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 104-105Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 106-107Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 108-109Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 110-111Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 112-113Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 114-115Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 116-117Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 118-119Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 120-121Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 122-123Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 124