Féminin Psycho n°67 mar/avr 2012
Féminin Psycho n°67 mar/avr 2012
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°67 de mar/avr 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 220) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 63,6 Mo

  • Dans ce numéro : s'ouvrir aux autres.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 72 - 73  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
72 73
EXPERT MOI & MOI dit en passant, doit certainement être autant prononcé par ces messieurs. Révélation explosive : la moitié des femmes interrogées reconnaissent que si elles tombaient enceintes d'un autre homme accidentellement, elles ne diraient pas la vérité à leur partenaire. Toujours à propos de maternité, elles sont 42% à reconnaître qu'elles seraient capables de mentir sur leur contraception, dans le but de tomber enceinte malgré l'avis de leur conjoint… Ludmila Oulitskaïa est aujourd'hui un des auteurs russes les plus lus dans le monde. « Mensonges de femmes » est son huitième livre traduit en français et publié aux Éditions Gallimard. D’après elle, les mensonges des femmes se distingueraient nettement de ceux des hommes, et seraient presque toujours dépourvus de finalité. Les femmes sont de merveilleuses conteuses, elles fabulent comme d'autres chantent ou racontent des devinettes : pour la beauté du geste, sans calcul ni machination. Et les hommes ? Pour l’auteure, ils mentent utile. Un stéréotype tenace Il existe cependant un stéréotype tenace : les hommes pensent que les femmes mentent davantage… Les femmes mentent effectivement beaucoup, mais pas plus que les hommes, 72 FÉMININPSYCHO nous l’avons vu dans les études. En revanche, leurs mensonges sont plus souvent altruistes que ceux des hommes, surtout s'ils sont adressés à d'autres femmes… Elles semblent préférer le compliment, peut-être en raison d'un plus fort sentiment de culpabilité. Leurs transgressions sont un peu moins fréquentes, et elles les avouent plus que les hommes… Un avantage, en revanche, en faveur des hommes : ils oublient vite qu'on leur a menti. La mémoire des femmes semble plus tenace ! Le « Top 3 » des mensonges au féminin Là encore, les sondages sont intéressants. Une autre étude a réalisé un classement des mensonges dont les femmes sont les plus coutumières. Quel en est le « Top 3 » ? Chez les femme, arrive en numéro 1 le fameux « Tout va bien », trois mots mensongers au possible s'il en est dans la bouche d'une femme. Souvent le faux calme avant la tempête. Ceci cache toujours une amertume dans un couple, ou la future confidence lors d'une petite conversation entre copines. Alors qu'il serait plus facile de mettre les choses au clair, le « tout va bien » laisse mijoter le problème, quel CLAUDINE BILAND, psychologue sociale, spécialisée dans la communication non verbale, auteure de « Psychologie du menteur » (Editions Odile Jacob). Les femmes mentiraient par altruisme ? « Les femmes jouent un rôle précis dans notre société. On attend d'elles qu'elles apaisent les conflits, rendent la vie de leurs proches la plus douce possible, consolent. De ce fait, lorsque c'est nécessaire, et pour atteindre ces objectifs, elles utilisent le mensonge altruiste, celui qui a pour vocation de faire plaisir ou de ne pas faire de la peine… Par ailleurs, les femmes mentent souvent mieux et sont moins démasquées. En situation de mensonge, les femmes ont tendance à exagérer. Par exemple, devant une peinture, si le peintre est là, la femme dira qu’elle trouve cela formidable. » « Les femmes sont tellement menteuses qu'on ne peut même pas croire le contraire de ce qu'elles disent. » (Georges Courteline) qu'il soit d'ailleurs, pour le laisser exploser dans les heures ou jours à suivre. Il est en effet dangereux voire stupide de croire un « tout va bien ». En deuxième position arrive le « Fais comme tu veux, cela m'est égal ». La plupart du temps, cette petite phrase a pour but de laisser croire à l'autre qu'il a le choix, alors que ce que vous attendez réellement c'est que votre homme choisisse d'agir comme vous en avez envie. Et enfin, la troisième position est occupée par « Ce n'était pas cher ». Les dépenses, voilà bien souvent un gros mensonge de femme. Que ce soit dans un couple pour éviter les reproches de son conjoint, entre mère et fille ou entre copines, pour faire croire que l'on a déniché la perle à moindre prix, les femmes mentent sur les prix de ce qu'elles achètent. De l’utilité du mensonge Existe-t-il des mensonges utiles, conventionnels, voire pieux ? La vérité face au mensonge est une grande question philosophique. Chacune a évidemment son avis, mais la vraie question est : toutes les vérités sont-elles bonnes à dire ? En général, la femme répond non. Tout le monde ment donc, et les raisons sont parfois des plus surprenantes. Le mensonge est parfois un moyen d'éviter la honte et l'humiliation. On peut aussi parfois mentir pour éviter une situation embarrassante, ou tout simplement pour faire plaisir à autrui… Une chose est certaine, il nous arrive toutes de trouver le mensonge utile et bien pratique pour sortir au mieux de certaines situations…
PHOTOS.COM Le mensonge par la simulation Autre mensonge commun à de très nombreuses femmes : la simulation sexuelle. Car, bien entendu, simuler, c’est mentir ! Ne pas jouir peut en effet être pour la femme une façon inconsciente de se protéger de ses émotions, de ce trop de fusion attendue, de la peur qu'elle a de perdre le contrôle, de la violence de l'orgasme... Pourtant, tandis qu'elle est tout à cette sauvegarde, subissant le silence de son sexe, elle n'en oublie pas l'attente que l'homme a d'elle et l'enjeu : jouir pour rassurer et être aimée en retour. Ainsi, à renfort de gémissements savamment orchestrés, elle offre ce qu'elle envisage comme une jolie image d'elle-même, à savoir : la victoire de son partenaire ! Une autre femme va chercher dans ces râles l'occasion d'une mise en scène sensuelle dans laquelle elle s'observe. Si une forme d'autoexcitation peut en découler, souvent, la jouissance ne vient pas, faute d'abandon et de lâcher-prise… Le mensonge sur Internet Autre type de mensonge de plus en plus courant : le mensonge numérique sur Internet, sur les blogs ou sur des sites de rencontres en ligne. L’anthropologie Geneviève Bell s’est intéressée aux données existantes sur le mensonge numérique. Une étude de 2006 a montré par exemple que 45% des Britanniques qui envoient des SMS mentent en précisant l’endroit où ils se trouvent. Une étude récente évoquée longuement sur Scientific American conclut qu’aucun participant aux sites de rencontres en ligne ne dit la vérité : les hommes se donnent des centimètres supplémentaires, les femmes des kilos en moins. Les hommes ont tendance à dire plus de mensonges que les femmes (20% de plus en moyenne) et ils ne mentent pas sur les mêmes choses : les hommes plutôt sur leur travail ou leurs occupations ; les femmes plutôt sur leur poids, leur âge, leur état marital ou les courses qu’elles accomplissent. « N'importe qui sait proférer des paroles menteuses ; les mensonges du corps exigent une autre science. » (François Mauriac) En conclusion de ces études, un fait avéré : Nous disons en moyenne entre 6 et 200 mensonges par jour, estiment les chercheurs. Et 40% de nos mensonges seraient motivés par notre volonté de dissimuler un « mauvais » comportement… Ce qui fait dire à Geneviève Bell : « Une fois en ligne, la vérité se désintègre : on ment sur ce que l’on est, où l’on est, ce que l’on fait, son âge et son poids, son statut marital, son niveau social et ses aspirations ». Pour l’anthropologue, il s’agit d’une profonde reconfiguration par rapport à nos idéaux personnels, à nos héritages culturels et à nos pratiques sociales, issus de la religion, du droit ou de l’éducation, pour lesquels mentir est mal, répréhensible ou punissable. Le mensonge dans le couple Nous l’avons vu, la femme peut mentir quand elle fait des achats pour un montant exorbitant, ou alors si elle sort en rendez vous avec une personne dont son mari est jaloux, ou afin d'éviter tout désagrément pour des futilités. En revanche, généralement, l'homme préfère mentir quand il met la vie de son couple en danger par infidélité ou trahison. Il existe aussi des situations où l'on ne parle plus de mensonge mais de désinformation puisqu'il s'agit en fait de rendre l'autre aveugle à des faits qui pourtant sont visibles par tous. Le mensonge reste une illusion ou un remède passager à un problème du couple qui fini par se dissiper. Il peut même aggraver la situation du couple. Le problème qui persistera après le premier mensonge rencontré, est que si la confiance n'existe plus, la relation n’aura plus de raison d’être. Faire face aux obstacles à deux est nettement meilleur que d'éviter ces derniers pendant un petit laps de temps. Quels que soient nos petits ou gros mensonges du quotidien, il importe avant tout de garder en tête que l'un des piliers de la relation du couple est la confiance mutuelle. Si cette confiance vient à être brouillée, la relation risque d'être détruite à cause de vanités inutiles… A bon entendeur… n V.L. A LIRE « Petit Livre de la détection des mensonges » de Philippe Kaizen, Books on Demand, 122 pages. FÉMININPSYCHO 73



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 1Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 2-3Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 4-5Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 6-7Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 8-9Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 10-11Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 12-13Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 14-15Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 16-17Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 18-19Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 20-21Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 22-23Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 24-25Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 26-27Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 28-29Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 30-31Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 32-33Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 34-35Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 36-37Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 38-39Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 40-41Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 42-43Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 44-45Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 46-47Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 48-49Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 50-51Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 52-53Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 54-55Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 56-57Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 58-59Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 60-61Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 62-63Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 64-65Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 66-67Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 68-69Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 70-71Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 72-73Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 74-75Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 76-77Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 78-79Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 80-81Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 82-83Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 84-85Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 86-87Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 88-89Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 90-91Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 92-93Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 94-95Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 96-97Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 98-99Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 100-101Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 102-103Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 104-105Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 106-107Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 108-109Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 110-111Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 112-113Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 114-115Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 116-117Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 118-119Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 120-121Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 122-123Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 124