Féminin Psycho n°67 mar/avr 2012
Féminin Psycho n°67 mar/avr 2012
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°67 de mar/avr 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 220) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 63,6 Mo

  • Dans ce numéro : s'ouvrir aux autres.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
ENQUÊTE « En vouloir à tout le monde » donc cette obsession à vouloir toujours être reconnu comme le premier de la classe ? Et surtout ensuite à dénigrer la pensée et les opinions des autres ? Car vouloir être supérieur aux autres démontre plutôt un bel esprit de compétition. Il arrive que vouloir être meilleur que les autres permette aussi de se dépasser. Et dans le cas des « incompris », pourquoi cette sensation au contraire de rejet à la moindre opinion contraire ou remarque ? Serait-ce alors que la construction de soi est si fragile qu’elle peut vaciller à tout moment ? Deux profils bien différents, mais qui ont un point commun : croire que l’autre a tort ou n’a rien compris, et lui en vouloir. Si la mémoire n’est pas trop sélective, un exercice peut s’avérer intéressant : prendre des exemples assez récents de ce type de comportement et essayer de les considérer avec recul. En vouloir aux autres est en effet parfois tout simplement la difficulté D.R. 64 FÉMININPSYCHO TÉMOIGNAGE à intégrer une différence, à faire en sorte d’adapter sa façon d’être par rapport à une nouvelle donne. Il peut s’agir d’une vraie faiblesse qui s’avère pouvoir devenir un nouvel axe de progression. L’incompris aussi souffre de la même faiblesse : la sienne étant de ne pas supporter la contradiction, la critique. C’est en fait la remise en cause qui est difficile à mettre en place, car elle risque d’être déstabilisante et l’instinct pousse à se protéger. Dans un cas comme dans l’autre, c’est l’estime de soi qui doit être travaillée. Trop élevée ou pas assez, cela passe par une réflexion sur ce point. Se faire aider Il est très difficile de travailler seule sur un point comme l’estime de soi, il peut donc être important de se faire aider. D’autant que dans certains cas, un nombre assez limité de séances peut suffire. Avoir réfléchi aux cas les plus fréquents où cette attitude se met en place est une aide pour la STÉPHANIE (41 ans, directrice commerciale, Paris) Un profil atypique « Au bureau, je ne cessais d’avoir des soucis avec mes collaborateurs, notamment deux d’entre eux. J’avais beau leur expliquer cent fois comment je voulais que soient traités les entretiens téléphoniques avec les prospects, mais rien à faire. Je devenais folle et je n’arrivais même plus à les regarder en face tellement ils m’énervaient. Finalement j’ai été voir le DRH afin de me séparer de l’un d’entre eux. C’est finalement lui en faisant le point sur leur activité qui a mis le doigt sur un fait que j’avais occulté inconsciemment : leurs résultats étaient plus qu’honorables, ils étaient même dans le haut de la liste. Il a donc creusé avec moi pour voir quels étaient les points qui avaient conduit à cette situation. Et finalement, je me suis aperçue que tous les deux avaient un profil un peu atypique par rapport à l’équipe, pas vraiment dans le moule, ce que je ne pouvais personnellement pas supporter. Alors qu’en fait, ils étaient parfaitement intégrés par leurs collègues qui avaient peut-être compris avant moi qu’avec leur façon d’être, il fallait procéder effectivement à quelques aménagements par rapport au déroulé type de l’entretien téléphonique que j’imposais et qui fonctionnait bien avec les autres. » première consultation, cela permet d’exposer plus clairement le malaise constaté afin de pouvoir cerner l’objectif recherché avec le thérapeute. Une aide extérieure permet de progresser de façon bien plus rapide. Il est important cependant de déterminer si l’on souhaite aller jusqu’à une véritable psychothérapie afin de remonter véritablement aux sources de ce comportement. Cela engage sur le moyen-long terme et permet de partir du constat pour élargir ensuite le propos. Une remise en question approfondie et qui doit donner lieu à une réflexion préalable. Reconstruire une estime de soi est un processus généralement long. Si l’on n’est pas adepte de ce type d’engagement, il est alors possible de voir un psychologue ou thérapeute sur un terme plus court. Dans ce cas, la pratique est plus concrète : cela peut donner lieu à des exercices de type jeux de rôles, où la possibilité de se mettre à la place de l’autre permet de se voir sous un autre angle. A noter qu’il est difficile, voire impossible, de faire cela avec des gens que l’on connaît ou des proches. Le recours à une aide psychologique externe, même temporaire, est très souvent nécessaire. Elle peut suffire à déclencher une nouvelle façon de voir les autres et soi-même. Autant dire que cela est fortement conseillé. n A.F A LIRE « Les Secrets de nos comportements » du Pr Michel Lejoyeux, Le livre de Poche, 416 pages.
PHOTOS.COM POSITIVE ATTITUDE Méthode Coué : Toujours d’actualité ! Notre subconscient est à l'origine de nos états physiques et mentaux ; c'est par notre imagination que nous pouvons communiquer avec notre subconscient. Nos images et nos représentations négatives ont des effets sournois et dévastateurs. Nous avons cette liberté et cette capacité d'imaginer le possible et le positif. Emile Coué l’a bien compris et en a sorti une méthode d’autosuggestion bien connue. Car entre « méthode Coué » et « pensée positive », il n’y a qu’un pas qu’il suffit de franchir. Selon Emile Coué, il s'agit bien de l'imagination et non de la volonté MOI & MOI Pour aboutir à la maîtrise de soi-même par l'autosuggestion consciente, rien de mieux que la Méthode Coué ! : « Tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux. » Chaque matin, au réveil, avant de vous lever, et tous les soirs, aussitôt au lit, fermez les yeux et, sans chercher à fixer votre attention sur ce que vous dites, prononcez cette phrase vingt fois de suite. Basée sur l'autosuggestion - qui se distingue fondamentalement de la volonté -, la méthode Coué permet d'atteindre l'équilibre physique et psychique. Pourquoi ne pas essayer ? contrairement à ce que dit le vieil adage « Quant on veut, on peut ». L'insomniaque veut dormir comme l'alcoolique veut quitter son état, cette volonté ne suffit pas. Il ne s'agit pas de vouloir guérir, mais de s'imaginer guéri. La méthode imaginée par Coué est simple, pratique, facile à mettre en œuvre et gratuite, sans compter que FÉMININPSYCHO 65



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 1Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 2-3Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 4-5Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 6-7Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 8-9Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 10-11Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 12-13Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 14-15Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 16-17Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 18-19Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 20-21Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 22-23Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 24-25Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 26-27Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 28-29Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 30-31Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 32-33Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 34-35Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 36-37Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 38-39Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 40-41Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 42-43Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 44-45Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 46-47Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 48-49Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 50-51Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 52-53Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 54-55Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 56-57Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 58-59Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 60-61Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 62-63Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 64-65Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 66-67Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 68-69Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 70-71Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 72-73Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 74-75Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 76-77Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 78-79Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 80-81Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 82-83Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 84-85Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 86-87Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 88-89Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 90-91Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 92-93Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 94-95Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 96-97Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 98-99Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 100-101Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 102-103Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 104-105Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 106-107Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 108-109Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 110-111Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 112-113Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 114-115Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 116-117Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 118-119Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 120-121Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 122-123Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 124