Féminin Psycho n°67 mar/avr 2012
Féminin Psycho n°67 mar/avr 2012
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°67 de mar/avr 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 220) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 63,6 Mo

  • Dans ce numéro : s'ouvrir aux autres.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
ENQUÊTE Certains philosophes tels Descartes ont souhaité éliminer toutes les sources d’erreurs afin de parvenir à un parfait rationalisme, mais si cela a permis de faire évoluer la réflexion, il n’y a pas eu pour autant de preuves irrécusables à apporter sur une théorie philosophique, quelle qu’elle soit. Idem pour les domaines scientifiques tels que l’astronomie, la physique ou les mathématiques. A leur plus haut niveau, ces sciences ne cessent d’évoluer pour remettre finalement en cause d’anciennes croyances. Même la théorie d’Einstein vient d’être revue ! L’importance de l’interlocuteur Nous avons tous tendance à réagir différemment en fonction de l’interlocuteur qui s’exprime face à nous. En effet, une attaque sur nos convictions sera toujours mieux acceptée de la part de quelqu’un qui a autorité sur nous, ou du moins une autorité considérée comme légitime. Idem pour une personnalité que nous estimons être « supérieure intellectuellement ». Ainsi, si une discussion portant sur la personnalité ou les capacités de notre enfant a toutes les chances de mal se terminer si l’on parle avec une personne envers qui l’on a une certaine animosité, l’inverse est aussi vrai. L’avis d’un professeur estimé, d’une personne dont on sait qu’il aime l’enfant sera d’autant plus crédible. Et dans ce cas, penser que 60 FÉMININPSYCHO « En vouloir à tout le monde » « On pardonne aisément un tort que l’on partage. » (Victor de Jouy) Comprendre le cœur du problème Le problème trouve en réalité sa source dans le fait que l’on confond souvent certitude avec opinion ou conviction personnelle. l’autre a tort est plus difficile, et peutêtre même une erreur. En vouloir aux autres parce que leur façon de voir est différente de la nôtre est donc une réaction qui a une faille évidente puisqu’elle est corrélée à l’opinion de la personne que nous avons en face de nous. Certitude et croyance Il y a souvent amalgame entre ces deux notions. Les personnes qui sont certaines d’avoir raison, et refusent donc de douter d’elles-mêmes, font une erreur intellectuelle. La croyance en sa propre vérité devenue certitude constitue certainement un danger. Cela peut mener à un rejet de toute opinion contraire émise par d’autres. Dans ce cas, être certain d’avoir raison signifie la fin du dialogue, la critique devenant insupportable. Or, les Grecs anciens ont souvent mis en avant que la quête de la vérité passait en premier lieu par l’échange et la prise en compte de l’opinion d’autrui dans sa propre réflexion. Parler à une personne pétrie de certitudes à tel point qu’elle ne supporte plus la présentation d’arguments ou d’opinions contraires conduit rapidement à la solitude ou au monologue. Les plus gentils ou ceux qui sont forcés de rester feront bonne figure et apprendront à se taire, les autres s’éloigneront définitivement devant le peu d’ouverture. Rien de pire que de croire détenir la science infuse. D’autant que la personne qui souffre de ce travers ne cesse de critiquer les autres sur tout et n’importe quoi. Il y a celles qui ne savent pas conduire correctement, celles qui sont incapables de rédiger une lettre correctement, de lire un ouvrage intéressant, de travailler rapidement, etc. Ce qui est sousentend dans leur esprit : « à l’inverse de moi ». L’être plein de certitudes en veut en effet à ceux qui ne sont pas d’autres moi, ou des reflets de sa propre personnalité. Il s’agit d’une sorte de narcissisme, qui insinue que « tout ce que je fais ou ce que je pense étant juste, ou meilleur, l’autre a forcément tort. » Il est donc d’une certaine façon inférieur à moi. Le tout est de parvenir à comprendre si cela est effectivement le résultat d’un vrai sentiment de supériorité construit au fil du temps, ou la conséquence d’un énorme doute sur soi. Certaines décident en effet quasiment par reflexe salvateur, souvent inconscient, de se bâtir des certitudes leur permettant de résister face à l’adversité. Dans ce cas, attention à ne pas détruire ce château de cartes sans avoir prévu une issue de secours. n A.F. A LIRE A la recherche du vrai bonheur… Le vrai bonheur consiste à dépasser notre négativité et à prendre conscience de tout ce qui nous est offert pour être heureux, ce qui nous permet d’expérimenter la mystérieuse beauté de l’existence. Cela implique de nous laisser guider, de renoncer au besoin de contrôle, de permettre à notre vie se dérouler de manière naturelle, pour ne pas dire organique. « Le vrai bonheur - Itinéraire pour guérir notre souffrance et éveiller la joie, notre droit inné » de Paul Ferrini, Editions Dangles, 160 pages.
PHOTOS.COM D.R. « En vouloir à tout le monde » ENQUÊTE Se remettre en question pour s’améliorer Difficile de procéder à un changement profond de personnalité à moins qu’il ne s’agisse d’une simple habitude. La remise en question peut parfois être impossible, car il n’y a pas de véritable volonté, ni de prise de conscience. Mais lorsque celle-ci survient, la décision de changer peut être engagée. Même si les méthodes pour y parvenir ne sont pas légion. Penser que les autres ont tort, leur en vouloir, sont des attitudes assez classiques de la jeunesse. Pas de grand drame, car cela évolue dans le temps. Les parents ont évidemment tort, les professeurs aussi, parfois les gouvernants de ce monde, bref ce sont les symboles de l’autorité qui sont remis en question. Une fois que l’on devient adulte, en vouloir ainsi aux autres peut s’avérer pénible y compris pour soi. Parvenir à progresser contre cette fâcheuse tendance est donc une démarche salvatrice. L’esprit de contradiction En vouloir aux autres parce qu’ils ne sont pas d’accord avec vous n’a rien à voir avec ce que l’on nomme l’esprit de contradiction. Celui-ci est souvent présent lors de l’adolescence, et peut se prolonger à l’âge adulte. Il s’agit plutôt d’un tempérament, d’un profil FÉMININPSYCHO 61 PHOTOS.COM D.R.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 1Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 2-3Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 4-5Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 6-7Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 8-9Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 10-11Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 12-13Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 14-15Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 16-17Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 18-19Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 20-21Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 22-23Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 24-25Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 26-27Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 28-29Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 30-31Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 32-33Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 34-35Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 36-37Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 38-39Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 40-41Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 42-43Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 44-45Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 46-47Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 48-49Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 50-51Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 52-53Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 54-55Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 56-57Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 58-59Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 60-61Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 62-63Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 64-65Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 66-67Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 68-69Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 70-71Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 72-73Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 74-75Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 76-77Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 78-79Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 80-81Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 82-83Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 84-85Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 86-87Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 88-89Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 90-91Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 92-93Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 94-95Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 96-97Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 98-99Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 100-101Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 102-103Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 104-105Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 106-107Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 108-109Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 110-111Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 112-113Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 114-115Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 116-117Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 118-119Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 120-121Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 122-123Féminin Psycho numéro 67 mar/avr 2012 Page 124