Féminin Psycho n°66 jan/fév 2012
Féminin Psycho n°66 jan/fév 2012
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°66 de jan/fév 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 220) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 61 Mo

  • Dans ce numéro : arrêter l'hypocrisie.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
ENQUÊTE « Accompagner nos aînés » est possible de faire un geste pour un voisin, une voisine, mais au-delà, c’est souvent difficile de s’organiser… Solidarité & entraide La solidarité vis-à-vis des aînés fait du bien. Pour se sentir heureux, l’important est de parvenir à faire preuve de solidarité volontairement, sans sensation de contrainte. Or, avec la famille, la sensation qui s’impose est que, quelque part, nous sommes obligés de faire cet effort. Ce qui est en grande partie vrai : nous y sommes obligés par la petite voix de notre conscience, par l’aspect moral, par le jugement de la société sur notre attitude, mais aussi par l’amour qui nous pousse. Et au cas où cet amour aurait disparu, il ne faut pas oublier que la loi elle-même peut venir nous rappeler à l’ordre pour venir en aide, au moins pécuniairement, à nos parents âgés. Cette sensation d’obligation peut parfois être pesante, voire engendrer un vrai sentiment d’insatisfaction… Afin de bien vivre cette situation, c’est la phase d’acceptation qui est la plus importante. Si pour certains, l’altruisme et le bénévolat vont de soi ou finissent par s’imposer à un moment de la vie, tout le monde n’est pas concerné par cet élan, loin de là. Gérer nos relations avec des parents vieillissants demande une certaine paix intérieure. Car il s’agit de se consacrer à l’autre pendant un moment, qui reste limité, sans arrière-pensée. Il faut donc parvenir à mettre ses soucis de côté, les tâches qui restent à remplir dans un petit coin de son cerveau, afin de pouvoir pleinement être présent avec la personne en question, même si elle est diminuée. 64 FÉMININPSYCHO Pas si facile, lorsque l’on gère une maison, des enfants, un travail, peuton objecter. Pour que cette solidarité puisse s’exercer de la façon la plus positive, il convient de ne pas l’envisager comme une tâche supplémentaire qui vient s’ajouter à un emploi du temps déjà bien chargé, mais plutôt comme un acte d’entraide ou d’amour. Une fois que la réalité s’impose à nous, il faut se préparer psychologiquement au fait qu’elle s’installe pour durer. De ce fait, l’exaspération n’a pas sa place, car il va falloir pouvoir assumer des mois et des années durant. Réfléchir à cet état de choses, parler avec des amis qui ont les mêmes types de contraintes, pour finalement décider que tout doit se passer au mieux s’avèrent une véritable nécessité. L’homme prédestiné à la solidarité ? Si la plupart des psychologues évoque notre capacité empathique, les ethnologues ont aussi mis à jour le fait que les animaux, et plus précisément les mammifères, étaient doués aussi d’une forme d’empathie, plus simpliste. Ils ont noté en particulier que cette forme d’altruisme ne portait que sur les individus de la même espèce, voire du même « clan ». Elle disparaît aussi totalement lorsqu’un ennemi se présente. Chez l’homme aussi, le cercle qui recueille nos soins et notre attention, est très restreint. Pour une mère, toute l’empathie est concentrée sur ses enfants, et les très proches, il ne s’exprime que de façon ponctuelle pour les autres. Pourtant aujourd’hui, la communication provoque un élargissement très important du sentiment de solidarité. Ainsi, les catastrophes naturelles, les famines dont nous sommes informés par les grands médias provoquent des mouvements d’entraide et de solidarité qui s’expriment la plupart du temps par des dons, y compris lorsque la région concernée se trouve au fin fond de l’Afrique, ou au bout du monde. Notre empathie réagit d’ailleurs de façon différente s’il s’agit d’une information lue, ou d’une photo reportage qui évoque par exemple un enfant. Ce sentiment de solidarité provient de ce rappel que nous appartenons en effet à la même espèce, quelles que soient notre position sociale, notre race et notre religion. Ce sentiment qui nous porte vers l’autre reste généralement assez exceptionnel, ponctuel ; notre quotidien nous recentrant sur notre intérêt personnel… Si l’on accepte le constat selon lequel l’empathie serait en quelque sorte inscrit dans notre code génétique, l’avenir paraît plus optimiste. Et la solidarité inter-générations est en réalité la part facile qui concerne une grande partie de la population. A nous d’y faire face du mieux possible. n A.F. A LIRE « Accompagner le grand âge : Psychogérontologie pratique » de Christian Heslon, Editions Dunod, 244 pages. PHOTOS.COM
PHOTOS.COM Respecter son corps La nutrition et la santé sont fondamentales pour chacun et tout le monde devrait y avoir accès. En réalité, on assiste à des décalages importants suivant le lieu de vie : d’où les disparités visibles entre l’abondance des pays riches et les pénuries dramatiques dans les pays en développement. D’un autre côté, le sport et la beauté ne sont pas seulement des besoins superficiels, puisqu’ils contribuent à construire notre individualité. Un critère de dignité Le respect du corps est devenu une norme juridique, une obligation morale, un critère de dignité MOI & MOI Prendre soin de son corps est le point de départ pour construire sa propre identité. Notre corps est notre « carte de visite » pour la vie et la première facette de nousmêmes que nous donnons à voir au monde. Même si nous ne l’avons pas choisi, notre corps est aussi le premier indice de notre personnalité. Accepter son corps et apprendre à le respecter sont donc des étapes prioritaires et déterminantes de l’estime de soi. ou encore une formule de politesse. Contre la violence, le respect à l’école devrait suffire pour restaurer la hiérarchie sociale. L’intégrité corporelle est réifiée au rang d’exigence d’interpersonnelle, renforçant le regard comme agent communicationnel et interdisant toute forme de toucher. Être touché sans y consentir, physi- FÉMININPSYCHO 65



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 1Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 2-3Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 4-5Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 6-7Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 8-9Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 10-11Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 12-13Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 14-15Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 16-17Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 18-19Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 20-21Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 22-23Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 24-25Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 26-27Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 28-29Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 30-31Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 32-33Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 34-35Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 36-37Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 38-39Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 40-41Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 42-43Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 44-45Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 46-47Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 48-49Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 50-51Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 52-53Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 54-55Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 56-57Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 58-59Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 60-61Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 62-63Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 64-65Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 66-67Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 68-69Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 70-71Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 72-73Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 74-75Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 76-77Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 78-79Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 80-81Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 82-83Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 84-85Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 86-87Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 88-89Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 90-91Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 92-93Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 94-95Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 96-97Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 98-99Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 100-101Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 102-103Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 104-105Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 106-107Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 108-109Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 110-111Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 112-113Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 114-115Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 116-117Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 118-119Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 120-121Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 122-123Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 124