Féminin Psycho n°66 jan/fév 2012
Féminin Psycho n°66 jan/fév 2012
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°66 de jan/fév 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 220) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 61 Mo

  • Dans ce numéro : arrêter l'hypocrisie.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
PHOTOS.COM D.R. ENQUÊTE PHOTOS.COM D.R. 58 FÉMININPSYCHO « Accompagner nos aînés » PERSONNES ÂGEES La solitude qui tue… La solitude est difficile à vivre pour la plupart d’entre nous, quel que soit notre âge. Or, le poids des années ne fait qu’empirer la situation. Vieillir est chose naturelle, mais cela ne signifie pas pour autant que cela soit facile. Il est vrai que rechercher quelques moments de solitude dans une vie hyperactive est bien différent de l’isolement subi par bon nombre de personnes âgées. A moins d’un accident imprévu, nous sommes tous confrontés un jour ou l’autre à l’âge et à la vieillesse. D’autant que l’humanité occidentale vit de plus en plus longtemps, jusqu’à devenir centenaire et avoir l’ambition de faire progresser l’espérance de vie jusqu’à 120 ans. « Vieillir seul et pour soi est moins tragique que de vieillir pour un autre. » (Françoise Tessier-Dumoulin) De l’importance de l’espérance de vie Un changement absolument extraordinaire, mais qui n’est peut-être pas le plus remarquable. En effet, cet allongement de la vie humaine passe aussi par un confort de vie qui ne doit pas être modifié. En bref, si la vieillesse en tant que telle se situait entre 60 et 70 ans il y a quelques vingtaines d’années, puis entre 70 et 80 ans depuis peu, elle est en train d’évoluer pour se situer entre 80 et 90 ans. Par vieillesse, il faut comprendre le moment à partir duquel les problèmes physiques et/ou intellectuels importants se font jour, menant vers une perte d’autonomie. L’objectif de la Recherche médicale gériatrique est que cette période reste stable. En
bref, si l’espérance de vie passe à 120 ans, cela signifiera que les effets de la vieillesse seront eux aussi retardés jusqu’à environ 110 ans. Vieillir avec les autres Si ce sujet sur la solitude des seniors débute par les progrès de la médecine, c’est parce que la solitude commence avec le décès de ses proches. Peu à peu, après les parents, ce sont les amis du même âge qui disparaissent, les cousins, les frères et sœurs, ceux que l’on est finalement susceptible de voir de façon régulière et qui se préoccupent de nous s’ils sont sans nouvelles quelques temps. Avoir de plus en plus de personnes « survivantes » y compris au-delà de 75 ans signifie aussi moins de solitude. Les réseaux amicaux sont en effet importants, surtout lorsque l’on ne travaille plus. Or, ils se construisent en grande majorité avec des personnes d’un âge similaire pour la bonne raison que les emplois du temps concordent, et que le vécu et les souvenirs sont communs. Parler de 1968 et de ce que l’on a fait est sans doute passionnant, mais lorsque l’on n’a pas vécu cette époque, le dialogue tourne court assez rapidement ou devient monologue. Garder un minimum d’amis ou de relations du même âge est donc essentiel pour que la solitude ne devienne trop pesante. Et les enfants ? De plus, contrairement au passé, nos sociétés occidentales ont provoqué une certaine scission entre enfants et parents. Même si les relations sont bonnes, femmes et hommes travaillent et ne disposent donc pas d’autant de temps que par le passé pour rendre visite à leurs parents. Autre point évident, il arrive aujourd’hui fréquemment que les enfants, et donc petits-enfants soient éloignés géographiquement ; ce qui évidemment provoque une diminution de la fréquence des visites. Et il est parfois difficile (et souvent coûteux) de passer des heures au téléphone. Un point positif pour la technologie : les futures générations de personnes âgées auront l’expérience de la communication moderne, et en particulier d’Internet. Quelles que soient les critiques que l’on peut faire contre cet outil, il est porteur de belles espérances pour le futur. En effet, il sera alors facile pour tous ces futurs seniors de communiquer avec la famille éloignée, de surfer sur la toile à leur guise. Cela ne remplace pas le contact humain, mais peut aussi compenser en partie la sensation de solitude. Solitude recherchée et honnie La solitude a mauvaise presse. Elle est pourtant indispensable à un bon équilibre de vie. Lorsque l’on entre dans la catégorie des personnes âgées, l’existence a tendance à devenir moins active. Il est pourtant assez courant de nos jours de voir des seniors débordés par toute sorte d’occupations, mais il est un fait : l’organisme vieillit et il devient alors impossible de mener tout à fait la même vie que par le passé. Des temps de repos sont nécessaires, qui vont en s’intensifiant. Avoir des moments où l’on est enfin seul, sans enfants, sans mari, et pouvoir décompresser est un vrai bonheur pour les femmes actives et débordées sans qu’elles n’aient vraiment le temps de souffler. Mais il s’agit d’une solitude choisie et dont on sait qu’elle n’est que temporaire. Dans le cas des personnes âgées, si le mari est absent, c’est souvent qu’il est parti ou décédé, si les enfants ne sont plus là, c’est qu’ils sont grands et font leur vie, les relations professionnelles ont disparu peu à peu une fois que la retraite a sonné… Le vide se fait sans que l’on n’ait rien décidé. Voici une différence majeure qui rend l’acceptation difficile. La sensation, bien réelle, de subir est psychologiquement difficile. Pourtant, que faire face au décès, au divorce, à l'éloignement des enfants ? Il n’y a pas d’autre choix que de se prendre en main, de mettre en place une sorte de plan d’action pour que la solitude soit moins pesante. Encore faut-il pour parvenir à cela avoir encore assez d’énergie, d’élan vital, d’optimisme et d’un peu de courage pour réussir à modifier la donne. Et cela n’est pas toujours simple… Une cause de drames « La solitude est une prison. » (Lao She) Car la solitude peut tuer. Parfois à petit feu, parfois plus rapidement. Nous avons tous en tête les cas tragiques survenus pendant la période de canicule il y a quelques années. Période pendant laquelle des personnes âgées sont décédées sans que personne ne s’en préoccupe, et même ne s’en aperçoive avant plusieurs FÉMININPSYCHO 59 PHOTOS.COM D.R.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 1Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 2-3Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 4-5Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 6-7Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 8-9Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 10-11Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 12-13Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 14-15Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 16-17Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 18-19Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 20-21Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 22-23Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 24-25Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 26-27Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 28-29Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 30-31Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 32-33Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 34-35Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 36-37Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 38-39Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 40-41Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 42-43Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 44-45Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 46-47Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 48-49Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 50-51Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 52-53Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 54-55Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 56-57Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 58-59Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 60-61Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 62-63Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 64-65Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 66-67Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 68-69Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 70-71Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 72-73Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 74-75Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 76-77Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 78-79Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 80-81Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 82-83Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 84-85Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 86-87Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 88-89Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 90-91Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 92-93Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 94-95Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 96-97Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 98-99Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 100-101Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 102-103Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 104-105Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 106-107Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 108-109Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 110-111Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 112-113Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 114-115Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 116-117Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 118-119Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 120-121Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 122-123Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 124