Féminin Psycho n°66 jan/fév 2012
Féminin Psycho n°66 jan/fév 2012
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°66 de jan/fév 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 220) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 61 Mo

  • Dans ce numéro : arrêter l'hypocrisie.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
LES HOMMES & MOI PHOTOS.COM Pourquoi battent-ils leurs femmes ? Si le sociologue et psychologue Donald G. Dutton semble persuadé que la violence conjugale trouve sa source dans un sentiment d’impuissance profondément enraciné qui remonte à la prime enfance, il semblerait que ce phénomène social soit en fait lié à une combinaison de différents facteurs : le comportement humiliant du père, l’attachement à une mère peu disponible, la distribution sexuée des rôles au cours de l’apprentissage social, combinées à une société à penchant patriarcal… 50 FÉMININPSYCHO Différentes théories ont été avancées pour expliquer les violences conjugales et ces hommes qui n’hésitent pas à lever la main sur leurs épouses. Les principales sont les suivantes : Une société patriarcale Dans les années 70, une nouvelle théorie fut avancée pour donner une explication à la violence conjugale. Pour répondre à la question
de savoir pourquoi les hommes battent leurs femmes, les féministes se sont essentiellement intéressées à la domination masculine et au rôle du patriarcat. Pour les féministes, un homme est brutal, car il trouve normal d’avoir le pouvoir et d’être le maître. Ces attitudes esclavagistes étaient nourries dans notre culture par l’éducation donnée aux garçons qui s’identifient au rôle de l’homme, leur donnant accès aux " privilèges du mâle ". La société prépare les hommes à occuper un rôle dominant : ils apprennent à exercer ce privilège par la force et si nécessaire par la violence. Dès lors, les actes de violence à l’égard des femmes semblent autorisés, perpétrés non par des malades mentaux mais par des hommes qui croient sincèrement que le patriarcat leur donne un droit de contrôle absolu sur leur épouse ! L’apprentissage sexué La deuxième cause de violence tient à la façon d’éduquer garçons et filles et à l’élaboration de la notion de masculinité et de féminité. Les garçons sont orientés dès la petite enfance vers des EXPERT comportements d’affirmations de soi et d’agressivité. Les jeunes filles sont préparées dans la petite enfance vers la souplesse du caractère, la conciliation, à éviter les conflits, au service d’autrui. Ces inclinations du corps et de l’esprit préparent les rôles d’agresseur et de victime. Afin de justifier le comportement masculin et féminin et la répartition sexuée des tâches qui leur est imposée, les moralistes les ont déclarés comme étant innés ou naturels. Les derniers travaux sur le sujet démontrent que la totalité de nos comportements sexués nous sont inculqués par l’éducation. L’apprentissage social L’enfant qui naît dans une famille où règne la violence conjugale, ou pire qui l’éveille ou la provoque par sa venue, va être d’emblée pris dans un réseau de relations malsaines. Elles vont influencer son apprentissage et sa manière d’être dans la vie. La théorie de l’apprentissage social étudie comment des actes relativement courants s’acquièrent par l’observation ALAIN LEGRAND, psychologue et psychanalyste, responsable du centre SOS violences familiales à Paris Pourquoi un geste violent plutôt que les mots ? « Dans beaucoup de conflits, les mots accompagnent les coups. Les mots traduisent, dans leur choix et leur intonation, les idées et les motivations qui dominent le psychisme à ce moment-là : la faire taire, la tuer, la traiter de… On croit qu’on frappe parce qu’on n’a plus de mots. Ce n’est pas tout à fait exact. La violence n’est pas d’abord un problème de communication, mais plutôt un problème de contrôle et de gestion des affects : émotions, sentiments, pulsions ou impulsions. On ne trouve plus les mots, parce que les pensées s’emmêlent, deviennent confuses. Le corps est également sous tension et tout se passe comme si, victime d’une attaque, on risquait de vous détruire. A ce momentlà, on peut ressentir un sentiment d’impuissance, d’anéantissement, de violence intérieure insupportable. On ne supporte pas que l’autre continue à parler ou à se taire, alors que l’on éprouve de tels sentiments et que l’on pense qu’« elle » en est responsable. Le coup part pour arrêter "ça", pour faire taire ce qui est vécu comme une agression. » PHOTOS.COM des autres et comment ils sont entretenus par des " bénéfices sociaux " qu’on appelle " récompense ". Dans cette perspective, on suppose que les hommes violents à l’égard de leur compagne copient ou reproduisent la violence observée dans leur propre famille. Des recherches ont démontré que les hommes qui furent témoins de scènes de violence entre leurs parents risquent davantage d’user de violence contre leur conjoint. « La femme est faite pour tempérer ce que les hommes ont de trop violent dans le caractère. » (Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre) De plus, il existe des " récompenses " immédiates à la violence physique : les hommes l’emportent dans des affrontements qui auraient pu tourner à leur désavantage. Confrontés à ce qu’ils ressentent comme la supériorité verbale ou la plus grande sen- FÉMININPSYCHO 51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 1Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 2-3Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 4-5Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 6-7Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 8-9Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 10-11Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 12-13Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 14-15Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 16-17Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 18-19Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 20-21Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 22-23Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 24-25Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 26-27Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 28-29Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 30-31Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 32-33Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 34-35Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 36-37Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 38-39Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 40-41Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 42-43Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 44-45Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 46-47Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 48-49Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 50-51Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 52-53Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 54-55Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 56-57Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 58-59Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 60-61Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 62-63Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 64-65Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 66-67Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 68-69Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 70-71Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 72-73Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 74-75Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 76-77Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 78-79Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 80-81Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 82-83Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 84-85Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 86-87Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 88-89Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 90-91Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 92-93Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 94-95Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 96-97Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 98-99Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 100-101Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 102-103Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 104-105Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 106-107Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 108-109Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 110-111Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 112-113Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 114-115Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 116-117Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 118-119Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 120-121Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 122-123Féminin Psycho numéro 66 jan/fév 2012 Page 124