Féminin Psycho n°65 nov/déc 2011
Féminin Psycho n°65 nov/déc 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°65 de nov/déc 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 220) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 62,8 Mo

  • Dans ce numéro : psychologie féminine, ce que nous avons en plus.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 94 - 95  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
94 95
PHOTOS.COM MOI & LA VIE• Les médicaments Le Bupropion LP et la Nortryptiline sont utilisés comme antidépresseurs. Mais leur efficacité dans le sevrage tabagique a été démontrée dans plusieurs essais. Il n’est pas utile d’associer l’un des médicaments à des substituts. La durée du traitement est habituellement de deux mois et est conseillé pour les fumeurs chroniques de plus de 18 ans, et en bonne santé ainsi que chez les fumeurs atteints de broncho-pneumopathie chronique. Le médecin saura déterminer s’il n’y a aucune contre-indication. D’autres médicament sont à l’étude et l’on parle déjà depuis des années d’un vaccin anti-dépendance… La Varénicline est l’autre substance utilisée (il ne s’agit pas de la marque commerciale). Il intervient au niveau des récepteurs de nicotine en les bloquant. Il ne s’adresse qu’aux fumeurs très dépendants et comporte certains risques liés à des troubles de l’humeur et des tendances à la dépression.• Les thérapies cognitives et comportementales On l’a vu, le tabac est aussi affaire de comportement et de psychologie. Suivre dans certains cas une thérapie de type comportemental permet sur un temps limité de se faire aider et de prévenir les rechutes. Il s’agit d’une mesure d’accompagnement qui permet souvent d’éviter la rechute. 94 FÉMININPSYCHO Il s’agit de techniques qu’il faut prendre au même titre que les substitutifs dans le sens où elles ont prouvé leur efficacité dans le cadre du sevrage tabagique. Ces thérapies ont un effet positif sur la diminution des rechutes et le maintien de l’abstinence tabagique. Certains décident d’ailleurs de ne pas utiliser de traitement substitutif mais uniquement les « TCC ». Attention, il convient évidemment d’être motivé. Même si ce type de thérapie est assez limité dans le temps, dans le cadre du tabac, il faut quand même continuer assez longtemps à consulter. En fait, le vrai souci est de trouver des praticiens bien formés à ce type de technique et bénéficiant d’une bonne expérience. > L’acupuncture Elle a ses adeptes et peut donc aider. Scientifiquement, rien n’a été prouvé. Idem pour les autres thérapies douces telles que l’homéopathie, la mésothérapie, la sophrologie, l’hypnose, etc. On ne peut cependant nier que toutes les thérapies permettant de se calmer, se détendre apportent une assistance au fumeur qui a décidé d’arrêter. Si vous êtes fumeur, nous vous conseillons de tester ces différentes méthodes, car l’une d’elles marchera peut être très bien sur vous, alors qu’elle n’aura aucun effet chez votre voisin. > L’auriculothérapie Toutes les études faisant référence à l'acupuncture dans le sevrage tabagique utilisent l'acupuncture auriculaire ou auriculothérapie, plus efficace que l'acupuncture classique dans cette indication. C’est en 1951, à Lyon, que le Docteur Paul Nogier a conçu une cartographie de l'oreille, partant du principe que le tracé des points auriculaires correspondait à la forme d'un fœtus in utéro, la tête en bas et représentait la totalité du corps humain. En traitant certains points sur une des 2 oreilles (selon que l'on est droitier ou gaucher), on reproduit l'effet nicotinique en stimulant l'hémisphère cérébral dominant. PHOTOS.COM PHOTOS.COM
Les cas délicats Les femmes enceintes, qui allaitent, les personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, de troubles psychiatriques, les personnes âgées, les adolescents sont autant de populations qu’il faut savoir traiter avec précaution. Il convient de les examiner de près avant de choisir quel est le traitement le meilleur à proposer. PHOTOS.COM PHOTOS.COM Ainsi, la séance d’auriculothérapie « anti-tabac » permet : • de faire disparaître l'envie de fumer de combattre la gestuelle, car le fumeur développe des automatismes ; • de limiter le stress et l'irritabilité, d'empêcher de compenser en grignotant et donc d'éviter la prise de poids, de sensibiliser l'odorat afin d'ôter définitivement toute envie de fumer. Ce soin réellement performant permet un sevrage dans de bonnes conditions. Le traitement peut se faire grâce à la pose d'aiguilles semipermanentes, de sortes de petits clous ou agrafes en métal, de graines de colza ou encore d'ondes électromagnétiques et de projections de soft-laser. La plupart du temps, le nombre de séances nécessaires est assez limité. Certains effets de l'auriculothérapie peuvent même être ressentis instantanément par le patient. Fumer est vraiment une mauvaise habitude ! Mais le dire n’avance à rien, car ceux qui commencent n’ont pas en tête le souci de leur santé ou de leur budget. Cela vient ensuite pour la plupart. Les moyens existent pour parvenir à s’arrêter. Mais le premier des facteurs est bien entendu la motivation et la conviction de prendre la bonne décision. Sans cela, il est impossible d’y parvenir. La volonté est bien entendu un plus, mais ne suffit pas dans le cas d’une addiction où des réactions neurologiques sont partie prenante. La décision se prend donc après réflexion et mieux vaut mettre toutes les chances de son côté. A bon entendeur… n I.N. A LIRE En finir avec la cigarette ! Le fumeur considère le tabac, avant tout, comme un bon compagnon, un soutien instantané, avec lequel il partage ses pauses et qui l'aide à vivre. Cette fausse idée du fumeur engendre la « peur du manque » et constitue le frein qui l'empêche d'apprendre ô changer son regard sur la fumée, « son doudou complice », et d'envisager l'arrêt définitif du tabac. Pour accompagner les fumeurs à se déconditionner librement, sans privation, sans médicament et sans manque, le Docteur Emmanuel Khalatbari, le tobacologue le plus dérangeant et le plus cohérent de France depuis plus de 35 ans, leur propose « la stratégie de déconditionnement émotionnel ». Cette stratégie de longue date a déjà montré sa réussite auprès de plus de 30 000 fumeurs. Une méthode révolutionnaire, simple, naturelle et efficace, possédant la solidité et la cohérence du bon sens. A tester de toute urgence ! « Mon doudou tabac, comment vivre sans toi ? Stratégie de déconditionnement émotionnel » par le Dr Emmanuel Khalatbari, Editions Yves Meillier, 480 pages, 22 €. Les bons conseils de Jean-Pierre Marguaritte Ostéopathe DO et micro-nutritionniste bien connu, Jean-Pierre Marguaritte est aussi le Président de SOS Tabac. Son ouvrage « Pour ne plus jamais refumer » est disponible sur commande sur le site : www.sostabac.com FÉMININPSYCHO 95



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 1Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 2-3Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 4-5Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 6-7Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 8-9Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 10-11Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 12-13Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 14-15Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 16-17Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 18-19Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 20-21Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 22-23Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 24-25Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 26-27Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 28-29Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 30-31Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 32-33Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 34-35Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 36-37Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 38-39Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 40-41Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 42-43Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 44-45Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 46-47Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 48-49Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 50-51Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 52-53Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 54-55Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 56-57Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 58-59Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 60-61Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 62-63Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 64-65Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 66-67Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 68-69Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 70-71Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 72-73Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 74-75Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 76-77Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 78-79Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 80-81Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 82-83Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 84-85Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 86-87Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 88-89Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 90-91Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 92-93Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 94-95Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 96-97Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 98-99Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 100-101Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 102-103Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 104-105Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 106-107Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 108-109Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 110-111Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 112-113Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 114-115Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 116-117Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 118-119Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 120-121Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 122-123Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 124