Féminin Psycho n°65 nov/déc 2011
Féminin Psycho n°65 nov/déc 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°65 de nov/déc 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 220) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 62,8 Mo

  • Dans ce numéro : psychologie féminine, ce que nous avons en plus.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 90 - 91  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
90 91
MOI & LA VIE PHOTOS.COM au contraire deviennent hyperactifs. La plupart de ces symptômes intervient très rapidement et dure environ un mois. Sauf pour la pulsion à fumer et la mauvaise humeur qui peuvent persister bien au-delà. Il est donc important de trouver la voie qui convient à chacun et de trouver une compensation.• Les bienfaits du sevrage Voici les conséquences de l’arrêt du tabac en termes purement physiques, un calendrier du sevrage en provenance de l’université de Liège : > « Après 20 minutes : • La tension artérielle redevient normale,• Le pouls redevient normal,• La température des pieds et des mains redevient normale. > Après 8 heures : • La quantité de nicotine et de monoxyde de carbone dans le sang diminue de moitié,• L’oxygénation des cellules redevient normale. > Après 24 heures : • Le monoxyde de carbone est complètement éliminé de l’organisme,• Les poumons commencent à rejeter les résidus de fumée,• Le risque de crise cardiaque diminue. 90 FÉMININPSYCHO > Après 48 heures : • La nicotine est complètement éliminée de l’organisme,• Les terminaisons nerveuses commencent à se régénérer.• L’odorat et le goût s’améliorent. > Après 72 heures : • Les bronches se relâchent, la respiration s’améliore,• La capacité pulmonaire s’accroît,• L’énergie augmente. > Entre 2 semaines et 3 mois : • La circulation sanguine s’améliore,• La marche devient plus facile,• Le fonctionnement des poumons peut s’améliorer jusqu’à 30%. > Entre 1 et 9 mois : • La toux, la congestion nasale, la fatigue et l’essoufflement diminuent,• La voix devient plus claire,• Les cils vibratoires dans les poumons se régénèrent et la capacité de l’organisme d'éliminer le mucus, de purifier les poumons et de combattre l’infection s’accroît,• Le corps reprend de l’énergie. > Après 1 an : • Le risque de maladie cardiovasculaire est réduit de moitié,• Le risque, pour la femme, de contacter un cancer du col de l’utérus redevient comparable à celui d’une femme n’ayant jamais fumé. > Après 5 ans : • Le risque de cancer de la bouche, de la gorge, et de l’œsophage diminue de moitié, tout comme le taux de mortalité lié au cancer du poumon,• Le risque d’accident vasculaire cérébral diminue et devient comparable à celui d’un non fumeur. > Après 10 ans : • Le risque de mortalité liée au cancer du poumon est comparable à celui d’un non fumeur,• Les cellules précancéreuses sont remplacées par des cellules saines,• Le risque de cancer de la bouche, de la gorge, de l’œsophage, de la vessie et du pancréas diminue. > Après 15 ans : • Le risque d’accident coronarien est semblable à celui d’un non fumeur. (Source : Université de Liège. www.tastout.ulg.ac.be) Il ne s’agit ici que des bienfaits liés à l’aspect médical. D’autres bienfaits sont également bien connus tels que le souffle, le retour du goût, l’éclaircissement du teint. PHOTOS.COM
PHOTOS.COM Les risques particuliers encourus par les femmes Les femmes courent plus de risques que les hommes, pour plusieurs raisons dont les principales sont : > Association tabac/pilule : elle constitue un risque de maladie cardiovasculaire (AVC et infarctus) ainsi que des problèmes veineux > Association tabac/grossesse : contrairement à ce que l’on pourrait penser, de plus en plus de femmes fument en étant enceintes. Pourtant, le risque de fausse couche, de grossesse extra-utérine et de retard de développement du fœtus sont bel et bien prouvés. Sans compter qu’avant d’avoir un enfant, c’est la fécondité qui est atteinte et ensuite, l’enfant doit être surveillé au niveau respiratoire. 1. La motivation Le premier pas est bien entendu le volontariat. Arrêter de fumer sous la contrainte est quasiment impossible, et la simple pression de l’entourage ne peut suffire. Les fumeurs sont tous plus ou moins informés des problèmes de santé bien réels liés au tabagisme. Ils sont également bien informés du coût que cela représente dans leur budget annuel. Et pourtant cela ne suffit pas… Le savoir intellectuel est une chose, le fait de l’intégrer à titre personnel en est une autre. C’est une fois que l’on est décidé qu’il convient de choisir une méthode. Et à vrai dire, peu importe la raison. Il peut s’agir > Association tabac/ménopause : le tabac agit dans la précocité de la ménopause (une ou deux années avant), et augmente les risques d’ostéoporose. > Association tabac/peau : la peau des fumeuses vieillit plus vite, c’est un fait car la nicotine entraîne une ARRÊTER DE FUMER DÉFINITIVEMENT ! de la naissance d’un enfant, d’une personne que vous aimez qui vous dit que vous sentez mauvais, ou de bien d’autres circonstances. Un déclic en fait qui se transforme en goutte qui fait déborder le vase. Nombreux sont ceux qui décident d’arrêter avec l’aide de leur seule volonté. Et qui échouent. Sans oublier qu’ils se sentent un peu « nuls » de ne pas avoir réussi à tenir leur engagement. Il est en effet très rare de parvenir à cesser totalement de fumer sur une simple décision lorsque l’on est un gros fumeur, du moins lorsqu’il s’agit d’une première fois. A moins d’une interdiction médicale ou d’une alerte sérieuse, le challenge est difficile… Se préparer 2. La motivation est bel et bien là, il convient alors de se préparer à l’arrêt. La première chose est déjà d’examiner ses habitudes et sa PHOTOS.COM vasoconstriction qui réduit la circulation sanguine au niveau de l’épiderme. Les rides apparaissent donc plus rapidement et plus profondément. On peut comparer le phénomène aux effets du soleil. Sauf qu’en supplément, les particules de fumée adhérant à la peau et à l’épiderme tendent à les épaissir et à leur donner une teinte grisâtre. En dehors de la peau, la cigarette a aussi un effet sur les cheveux, et l’hygiène dentaire ainsi que celle des mains qui doit être particulièrement soignée, sous peine de prendre une coloration jaunâtre. consommation quotidienne. Il faut savoir combien de cigarettes l’on fume et quand. Cela permet d’établir quel est son degré de dépendance. Un test existe : le test de Fagerström, que l’on trouve sur Internet et qu’il est conseillé de faire avec son tabacologue ou professionnel de santé. Les deux premières questions sont : le nombre de cigarettes fumées au quotidien, et le temps écoulé entre le réveil et la première cigarette. Il est aussi important de savoir si la consommation de tabac Bon à savoir Plus une substance atteint rapidement le cerveau, plus son pouvoir addictif est élevé. Or, la nicotine agit en quelques secondes. FÉMININPSYCHO 91 PHOTOS.COM PHOTOS.COM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 1Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 2-3Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 4-5Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 6-7Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 8-9Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 10-11Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 12-13Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 14-15Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 16-17Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 18-19Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 20-21Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 22-23Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 24-25Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 26-27Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 28-29Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 30-31Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 32-33Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 34-35Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 36-37Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 38-39Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 40-41Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 42-43Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 44-45Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 46-47Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 48-49Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 50-51Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 52-53Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 54-55Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 56-57Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 58-59Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 60-61Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 62-63Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 64-65Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 66-67Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 68-69Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 70-71Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 72-73Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 74-75Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 76-77Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 78-79Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 80-81Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 82-83Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 84-85Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 86-87Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 88-89Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 90-91Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 92-93Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 94-95Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 96-97Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 98-99Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 100-101Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 102-103Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 104-105Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 106-107Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 108-109Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 110-111Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 112-113Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 114-115Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 116-117Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 118-119Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 120-121Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 122-123Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 124