Féminin Psycho n°65 nov/déc 2011
Féminin Psycho n°65 nov/déc 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°65 de nov/déc 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 220) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 62,8 Mo

  • Dans ce numéro : psychologie féminine, ce que nous avons en plus.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 84 - 85  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
84 85
MES ENFANTS & MOI NAISSANCE Conseils à une maman de prématuré Les femmes enceintes sont souvent fatiguées en fin de grossesse. Parfois même, elles attendent le moment de leur « délivrance » selon le terme consacré avec une impatience telle qu’elles reprennent une série d’activités pour que l’accouchement se déclenche enfin. Mais toutes les futures mères n’ont pas cette chance. Il arrive que l’enfant se présente bien avant le terme ; une situation qui pose bien d’autres soucis... Un enfant naissant entre la 38 ème et la 42 ème semaine d’aménorrhée est considéré comme étant né à terme. Définition de la prématurité A moins de 37 semaines d’aménorrhée (ce qui équivaut à 35 semaines de grossesse), l’enfant est donc prématuré. Il y a également ce que l’on appelle les « grands » prématurés, qui naissent entre 27 et 33 semaines, et les « très grands » prématurés PHOTOS.COM 84 FÉMININPSYCHO qui arrivent avant ces 27 semaines. Le seuil de viabilité d’un enfant est aujourd’hui situé autour de 22 semaines. En France, le minimum est généralement de 24-25 semaines si le bébé pèse au moins 500 grammes. Un poids qui effraie. Heureusement ce plancher est rarement atteint, la moyenne se situant pour les prématurés entre 33 et 37 semaines. De nombreuses naissances prématurées Il a toujours eu des naissances prématurées en France, mais le nombre est en cours d’augmentation. Cela concerne en effet environ 7,5% des naissances, ce qui est très élevé par rapport à ce qui se passait il y a encore une quinzaine d’années. Il y a évidemment des explications logiques qui tiennent surtout à l’évolution de la vie des femmes : • Elles font des enfants plus tardivement que par le passé.• Un phénomène directement lié au précédent : il y a un plus grand nombre de grossesses gémellaires, voire multiples, qui se soldent souvent par des naissances prématurées. D’autres facteurs sont également en cause : • Plus de femmes souffrent de diabète pendant leur grossesse, et d’hypertension artérielle, ce qui oblige parfois à provoquer la naissance.• Le fait que les femmes aient la plupart du temps aujourd’hui une vie active est également un facteur qui compte parfois, même si par le passé, cela était aussi le cas, surtout pour les femmes qui travaillaient à la campagne. Il existe également d’autres causes, moins fréquentes : les antécédents de fausses couches, ou d’intervention chirurgicale dans la zone de l’utérus. Certains accouchements interviennent aussi parfois suite à une infection vaginale, une forte fièvre, des déplacements fréquents… La liste est longue. Avoir un enfant prématuré est donc relativement fréquent et concerne de très nombreux foyers. Deux grands types de naissances Il y a deux grands cas de naissances prématurées qui n’ont pas les mêmes conséquences psychologiques pour la mère. Celles où l’accouchement précoce est prévu, comme pour les 1.
A moins de 37 semaines d’aménorrhée, l’enfant est un prématuré. grossesses multiples, ou les cas d’hypertension artérielle, les retards de croissance ainsi que les hémorragies. Ce type d’accouchement représente entre 40 et 45% des naissances avant 33 semaines d’aménorrhée. Le second cas est celui de 2. l’accouchement imprévu, qui génère un stressimportant pour les parents, car cela se passe dans l’urgence et l’inquiétude. Or, une femme enceinte ne peut s’empêcher de se faire du souci pour la bonne santé de l’enfant qui est en elle. Même lorsque tout se passe de façon parfaitement normale. Les différents examens prénataux actuels permettent heureusement de détecter un nombre de plus en plus important d’anomalies ou de maladies génétiques. Cela peut aller parfois jusqu’à une intervention inutero et permet de rassurer les femmes. Des conséquences psychologiques• La culpabilité Dans le cas de la prématurité, la femme culpabilise systématiquement dans un premier temps, en particulier lorsque la naissance se fait de façon inattendue. Elle se remémore les moments et les jours qui ont précédé en se disant qu’elle en a peut-être trop fait, et si une âme bien intentionnée vient lui dire « je te l’avais bien dit… », la coupe est pleine. Il faut pourtant bien savoir qu’il est impossible de tout prévoir lorsque l’on est enceinte. Mais une mère est ainsi faite qu’elle va se reprocher de ne pas avoir écouté sa fatigue, voire même de ne pas avoir perçu des signes avant-coureurs, parfois imaginaires. Bien avant la naissance, elle se sent responsable de cet enfant et tout ce qui lui arrive la met en cause. Encore plus lorsque cet enfant n’est même pas encore venu au monde et qu’il se trouve, normalement bien à l’abri, dans son corps. Cette étape est souvent surmontée grâce à l’aide du père, du personnel médical qui peut rassurer la mère. Il faut quand même parler et être à même d’évoquer cette sensation afin de pouvoir aller de l’avant. Il est important de pouvoir ne plus culpabiliser afin d’être à même de voir l’avenir et de l’assumer. Car le bébé va avoir besoin de soins, et de plus d’attentions en ce tout début de vie. Il apparaît extrêmement fragile, et c’est effectivement le cas.• Un premier contact difficile La naissance est fatigante tout comme la grossesse. Lors d’une naissance prématurée, tout devient extrêmement médicalisé et le bébé échappe aux mains maternelles pour se retrouver dans celles des infirmières. Le contact est d’autant plus délicat à établir que le prématuré n’envoie pas des signes aussi clairs et évidents qu’un enfant à terme. Il sourit moins et a plus de difficulté à se nourrir.• La mère se sent à la fois dépossédée et démunie face à ce qui arrive. Il s’agit d’un véritable choc. Les moments qui suivent l’accouchement FÉMININPSYCHO 85 PHOTOS.COM PHOTOS.COM PHOTOS.COM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 1Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 2-3Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 4-5Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 6-7Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 8-9Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 10-11Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 12-13Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 14-15Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 16-17Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 18-19Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 20-21Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 22-23Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 24-25Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 26-27Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 28-29Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 30-31Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 32-33Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 34-35Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 36-37Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 38-39Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 40-41Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 42-43Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 44-45Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 46-47Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 48-49Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 50-51Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 52-53Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 54-55Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 56-57Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 58-59Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 60-61Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 62-63Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 64-65Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 66-67Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 68-69Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 70-71Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 72-73Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 74-75Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 76-77Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 78-79Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 80-81Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 82-83Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 84-85Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 86-87Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 88-89Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 90-91Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 92-93Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 94-95Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 96-97Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 98-99Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 100-101Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 102-103Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 104-105Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 106-107Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 108-109Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 110-111Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 112-113Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 114-115Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 116-117Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 118-119Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 120-121Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 122-123Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 124