Féminin Psycho n°65 nov/déc 2011
Féminin Psycho n°65 nov/déc 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°65 de nov/déc 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 220) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 62,8 Mo

  • Dans ce numéro : psychologie féminine, ce que nous avons en plus.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
ENQUÊTE des gens guéris n’ont de valeur comme preuves que l’un quelconque de ces systèmes de guérison est un véritable système. La théorie du corps quantique Elle est décrite dans les livres de Deepak Chopra comme « Le Corps quantique ». Dans un livre précédent, il s’était arrêté sur l’étrangeté que constituent l’effet placebo et l’effet nocebo. Ici, c’est le prolongement, le thème du problème des guérisons spontanées. Il existe des cas, certes rares, mais très nets, de malades qui, atteints de cancer ont tout d’un coup, de manière inexplicable, vu leur tumeur régresser très rapidement jusqu’à disparition totale. On a même des cas tout à fait stupéfiants de malades jugés incurables par la chimiothérapie habituelle, et l’irradiation qui ont accompli dans leur corps ce retour vers la santé. On ne parle évidemment jamais de ce genre de cas dans les articles de vulgarisation scientifique, pour une raison morale : il faut éviter de donner de faux espoirs à certains malades et à leurs proches. Ceux-ci seraient en effet tentés de refuser les traitements assez durs, mais qui ont fait leurs preuves. Comment se fait-il que ce genre de phénomène soit possible notamment chez des malades atteints de cancers et des malades atteints du SIDA ? Il est hors de question d’en appeler aux miracles. Ce n’est ni scientifique, ni philosophiquement recevable. Si le corps-physique est une machine et que ses processus sont mécaniques, la maladie est un processus qui, comme les autres, doit répondre à une logique purement mécanique, de même par exemple que la vieillesse ou la mort. Mais ce qui est seulement mécanique est stupide et dépourvu de pouvoir d’organisation intelligente. 60 FÉMININPSYCHO « Combattre mentalement la maladie » La seule réponse valable, c’est de dire que qu’il s’agit là d’une forme particulière et spectaculaire d’un pouvoir général et naturel d’auto-guérison qui appartient au corps : « tout organisme sait comment cicatriser une coupure, mais apparemment, - c’est ce qui fait la rareté des cas - seuls quelques privilégiés possèdent un organisme sachant comment guérir le cancer ». En écrivant ces lignes, Chopra donne aussi un coup de semonce à l’encontre d’une opinion très installée dans notre conscience collective : il y a devant la maladie grave un fatalisme évident. Le fait même pour le malade de se savoir incurable installe ce fatalisme et tout le conditionnement sinistre de notre culture contribue à renforcer le fatalisme et à inculquer la résignation. Or, cette croyance (comme toute croyance) elle-même agit dans la conscience et engage le malade à d’emblée s’avouer vaincu face à la maladie. Elle induit par avance un effet nocebo, et une pensée mortifère n’est évidemment pas favorable à une guérison. Vers l’harmonie entre le corps et le mental Le seul moyen de rétablir le bon rapport et l’harmonie dans les affaires de notre vie consiste à comprendre notre nature véritable et à agir en conséquence. C’est finalement la théorie « Aide-toi, le Ciel t’aidera ». L’idée est d’arriver par une bonne maîtrise du corps et de l’esprit à supprimer la totalité des maladies qui affligent aujourd'hui l'individu ou l'ensemble des hommes, qu'il s'agisse d'épidémies ou de maux sporadiques. En effet, toutes ces maladies sont causées par l’homme, individuellement et collectivement ; même les catastrophes naturelles résulteraient alors d’une mauvaise compréhension de la nature réelle de l’homme, ainsi que des pensées et des actions erronées qui en découlent. Méditation, relaxation, concentration, autosuggestion sont autant de techniques dont nous disposons pour contrôler ce fantastique pouvoir, habituellement dénommé autohypnose. L’autre facteur, et le plus important, est l'efficacité avec laquelle nous parvenons à diriger l'énergie ainsi réunie dans un but spécifique, à savoir rester en bonne santé ou guérir de la maladie. n J.B. A LIRE• « Guérir par le pouvoir mental : Maîtriser le mental pour mieux écouter son corps » de Richard Shames et Chuck Sterin, Editions de Vecchi, 226 pages.• « Le corps quantique - Le fabuleux pouvoir de guérison de votre esprit » de Deepak Chopra, Editions J’ai Lu, 343 pages.
PHOTOS.COM D.R. « Combattre mentalement la maladie » ENQUÊTE 4 méthodes cérébrales pour aller mieux La force de la pensée positive sur le bien-être n’est plus à démontrer aujourd’hui et de nombreuses techniques ont prouvé qu’elles pouvaient permettre à des personnes, non pas de guérir, mais d’aller beaucoup mieux, voire de freiner la maladie. Il existe de nombreuses techniques, tant cérébrales que psycho-corporelles, qui permettent de développer le pouvoir du mental sur le physique. Examinons ensemble 4 méthodes qui ont déjà fait leurs preuves, en termes de conditionnement mental et de sérénité. 1. L’autosuggestion consciente ou auto-hypnose L’autosuggestion consciente est une méthode de développement personnelle reconnue efficace, gratuite et accessible à tous. Elle a été développée par Emile Coué au début du siècle dernier. Adaptée à tous les sujets du développement personnel à la santé en passant par le « mieux vivre en entreprise », la méthode d’autosuggestion consciente permet de se développer, d’aller mieux tant sur le plan psychique que physique. Cette méthode est à la base d’une grande partie des méthodes de développement personnel développées ces dernières années. La suggestion ne doit surtout pas être une répétition de formules vides de sens, elle doit au contraire revêtir un sens et une réalité pour celui qui l'utilise. Lorsque vous recourez à FÉMININPSYCHO 61 PHOTOS.COM D.R.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 1Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 2-3Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 4-5Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 6-7Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 8-9Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 10-11Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 12-13Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 14-15Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 16-17Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 18-19Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 20-21Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 22-23Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 24-25Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 26-27Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 28-29Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 30-31Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 32-33Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 34-35Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 36-37Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 38-39Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 40-41Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 42-43Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 44-45Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 46-47Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 48-49Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 50-51Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 52-53Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 54-55Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 56-57Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 58-59Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 60-61Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 62-63Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 64-65Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 66-67Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 68-69Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 70-71Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 72-73Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 74-75Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 76-77Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 78-79Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 80-81Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 82-83Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 84-85Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 86-87Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 88-89Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 90-91Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 92-93Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 94-95Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 96-97Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 98-99Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 100-101Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 102-103Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 104-105Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 106-107Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 108-109Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 110-111Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 112-113Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 114-115Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 116-117Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 118-119Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 120-121Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 122-123Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 124