Féminin Psycho n°65 nov/déc 2011
Féminin Psycho n°65 nov/déc 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°65 de nov/déc 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 220) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 62,8 Mo

  • Dans ce numéro : psychologie féminine, ce que nous avons en plus.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
PHOTOS.COM LES HOMMES & MOI Assumer d’aimer un homme « plus jeune » ! 52 FÉMININPSYCHO Les « cougars » ont le vent en poupe. Les exemples de célébrités féminines sortant au bras de jeunes éphèbes commencent à devenir habituels. Est-ce un pas en avant pour l’acceptation de l’égalité des femmes ? Force est de constater que cette situation n’est pas toujours facile à gérer…. En France, des femmes ont déjà montré la voie qu’il s’agisse d’artistes comme Marguerite Yourcenar et Edith Piaf, ou plus proche de nous, Alice Dona qui forme un couple depuis bien longtemps avec Laurent Boyer. Les exemples sont en fait plus fréquents que l’on ne pense : Claire Chazal et Madonna ne sont plus vraiment des exceptions. C’est pourtant la flamboyance du cinéma américain qui met en avant le phénomène. L’actrice Demi Moore ne cesse de mettre en scène son couple avec le jeune et beau Ashton Kutchner, usant et abusant de Twitter. Au-delà de ces images de magazines, il est exact que les cougars se multiplient, même si cela est plus courant aux Etats-Unis qu’en France. Le mot « cougar » n’est d’ailleurs peut-être pas le mieux choisi, car ce félin est
un animal plutôt solitaire qui ne fréquente son partenaire que pour s’accoupler. Gageons que c’est un homme qui a trouvé cette définition ! Le fait est que l’animal lui est plutôt en voie de disparition, tandis que la « cougar » humaine tend à se multiplier ! L’ampleur du phénomène Si nous vivions dans un monde égalitaire, la question ne se poserait même pas. En effet, il y a bien longtemps que les hommes épousent des femmes plus jeunes, avec lesquelles ils ont des enfants, y compris jusqu’à un âge très avancé. Cette éventualité est toujours possible, Charlie Chaplin et Yves Montand ont montré la voie. Rien d’extraordinaire à ce que les femmes adoptent un comportement identique après tout. Sauf que… Il n’en va pas de même. La première différence évidente et naturelle, du moins aujourd’hui, est que les femmes ne font pas des enfants ad vitam aeternam. Ce qui peut déjà poser une première question quant à l’envie de l’homme plus jeune d’avoir lui aussi des enfants s’il n’en a pas encore. Au-delà de cette question, déjà importante et pas toujours facile à résoudre, il n’y a en effet pas d’autre raison logique argumentée selon laquelle une femme ne peut séduire et vivre avec un partenaire plus jeune, voire beaucoup plus jeune. Pour l’instant, l’INSEE avance des chiffres modestes sur le phénomène en France : Si la conjointe est plus âgée dans un peu plus de 20% des unions, la plupart du temps cela ne porte que sur des écarts d’âge peu importants, voire minimes. Lorsque l’on passe au pourcentage d’unions avec au moins 8 ans d’écart, cela concerne un peu plus de 1% des couples où la femme est plus âgée, et 3% dans le cas contraire. Il est probable que les deux taux vont avoir tendance à se rapprocher dans PHOTOS.COM le temps. Les couples avec une différence d’âge prononcée sont donc loin d’être majoritaires en termes statistiques. Mais c’est dans l’approche de l’acceptation sociologique ainsi que dans le ressenti psychologique que les différences se font sentir. Les poncifs Pour pouvoir mieux parler de ces cougars, il convient d’évoquer les poncifs que nous avons toutes entendus, et que nous colportons même parfois. Lorsqu’il s’agit d’un homme plus âgé, les termes sont assez durs : « crise de la cinquantaine, andropause, démon de midi, vieux beau… » sont régulièrement dans la bouche de celles qui voient partir avec effarement leur compagnon pour se réfugier dans les bras d’une « bimbo », pour utiliser un terme relativement doux. En effet, si le phénomène des hommes âgés, plutôt riches ou célèbre, épousant de jeunes femmes n’est pas récent, il n’est pas non plus très bien accepté par les femmes. Tout comme les hommes ont un peu de mal à imaginer leur femme s’en aller pour se faire câliner par des bras plus jeunes. Cela remet en cause effectivement leur âge, mais aussi leur virilité. La plupart d’entre eux préfère d’ailleurs ne même pas envisager l’éventualité de cette situation. Si l’on aborde à présent cette question de l’autre côté : l’homme qui prend une femme beaucoup plus jeune est bien accueilli par ses copains. Parfois envié, mais le plus souvent respecté dans son choix, cela ne pose pas de problème philosophique sauf dans le cas de soirées entre couples où les écarts d’âge ne sont pas toujours faciles à concilier. Les réactions des copines vis-à-vis de celle qui fait le choix d’un homme très jeune sont identiques. Un peu d’envie face au beau gosse, mais sans que cela ne vienne bouleverser leur couple ou leur destin. A vrai dire, dans les deux cas, là encore, ce sont surtout les enfants qui ont du mal à accepter une situation de ce type, car l’image du père et de la mère se trouve soudainement brouillée en termes de génération. Les hommes et femmes sont donc très semblables dans leur réaction sur le sujet. Pourtant les femmes ont beaucoup plus de difficultés à assumer leur choix. Pourquoi ? Des questions à résoudre• L’argent La « bimbo » est supposée être intéressée et vouloir profiter de l’argent de son « vieux » et souvent plus riche mari. Dans le cas inverse, cela est également le cas. En effet, une femme de 40 ou 50 ans a la plupart du temps déjà une vie derrière elle qui lui a permis d’accéder à un certain niveau de vie. Au début des liaisons de Madonna ou Demi Moore, les sous-entendus ont FÉMININPSYCHO 53



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 1Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 2-3Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 4-5Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 6-7Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 8-9Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 10-11Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 12-13Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 14-15Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 16-17Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 18-19Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 20-21Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 22-23Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 24-25Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 26-27Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 28-29Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 30-31Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 32-33Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 34-35Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 36-37Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 38-39Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 40-41Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 42-43Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 44-45Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 46-47Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 48-49Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 50-51Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 52-53Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 54-55Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 56-57Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 58-59Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 60-61Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 62-63Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 64-65Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 66-67Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 68-69Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 70-71Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 72-73Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 74-75Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 76-77Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 78-79Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 80-81Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 82-83Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 84-85Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 86-87Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 88-89Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 90-91Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 92-93Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 94-95Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 96-97Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 98-99Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 100-101Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 102-103Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 104-105Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 106-107Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 108-109Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 110-111Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 112-113Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 114-115Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 116-117Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 118-119Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 120-121Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 122-123Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 124