Féminin Psycho n°65 nov/déc 2011
Féminin Psycho n°65 nov/déc 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°65 de nov/déc 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 220) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 62,8 Mo

  • Dans ce numéro : psychologie féminine, ce que nous avons en plus.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
DOSSIER « Qu'avons-nous en plus ? » PHOTOS.COM permet aux femmes d’être ancrées dans la réalité et le quotidien. Une réalité qui permet aux femmes de ne jamais perdre de vue la différence entre le possible et l’imaginaire. Non pas que cela les empêche de rêver bien au contraire. Qu’il s’agisse de prévoir des vacances ou d’accepter une nouvelle tâche professionnelle, il est possible de réagir de façon plus pragmatique tout en prenant en compte une foule de détails qu’il est aisé de balayer, mais qu’il faudra assumer ensuite. L’expérience fait que les conséquences concrètes des événements et des décisions à prendre sont claires et surtout intégrées dans le choix. Pas étonnant de voir que les femmes sont souvent plus efficaces en politique car plus proches du terrain et de la vraie vie ! 8.La douceur La douceur est une arme souvent sous-estimée tout comme la nonviolence en son temps. La plupart des femmes savent utiliser cette douceur dans leur vie intime et privée mais ont tendance à arborer des habits plus masculins dans le contexte du travail. Dommage, car la douceur a souvent le pouvoir d’influencer, de motiver et d’aider dans un contexte où l’autorité fait loi. Cette douceur a en effet tendance à disparaître de la sphère professionnelle où les femmes doivent se faire entendre. Elles adoptent donc la plupart du temps une autre personnalité, plus agressive et autoritaire dans le cadre du travail, copiant consciemment ou pas l’attitude et les codes masculins. La douceur accompagnée de fermeté (« une main de fer dans un gant de velours » !) est pourtant un véritable pouvoir, car il est rarement présent dans le monde de l’entreprise en particulier. C’est un art délicat que d’avancer tranquillement 24 FÉMININPSYCHO tout en parvenant à mettre en avant ses qualités. Mais cela est extrêmement déstabilisant pour les hommes en général, car ce type de comportement les oblige eux aussi à modifier leur façon d’être pour adopter un autre registre. A titre d’expérience, si vous n’êtes pas convaincue, faites quelques tests : votre enfant a fini par vous mettre vraiment sur le gril, et vous allez commencer à crier car il ne veut pas entendre la voix de la raison. Mais cette fois-ci, changez d’attitude : souriez-lui et ne dites plus un mot. Une technique similaire est utilisée en conduite de réunion lorsque les participants sont dissipés. Plutôt que d’appeler au silence, se taire en les regardant gentiment leur fait vite comprendre que leur attitude de mauvais élèves est quelque peu ridicule. Cette façon d’être permet également d’éviter pas mal de stress une fois que l’on a réussi à la maîtriser. 9.Le pouvoir maternel Il est parfois utile de se souvenir que pour les hommes, la femme peut être une cible sur laquelle ils souhaitent exercer leur séduction, ou leur autorité en fonction du contexte, mais dans leur vie, la première femme qui a compté pour eux a aussi été une mère. Cet aspect est évidemment à gommer lorsque l’on engage une relation amoureuse (même si certains recherchent en effet une nouvelle maman !), mais il ne faut pas l’oublier dans la vie de tous les jours. Macho ou pas, le respect pour cette mère qui leur a transmis la vie est bel et bien présente. Savoir le rappeler à bon escient de façon diplomatique, avec le sourire, ou en plaisantant, permet parfois de remettre les choses à leur place. Un argument parfois délicat à utiliser, mais qui peut recadrer une situation qui a pris une mauvaise tournure..La capacité à mépriser 10 son pouvoir Finalement, il s’agit probablement de la plus grande force des femmes à titre personnel, mais aussi d’une faiblesse à titre professionnel. La plupart des femmes ont des vies prosaïques, plongées dans le concret, et leur sens des priorités devient rapidement très clair, tout en évoluant avec l’âge. La capacité à s’épanouir, la préoccupation du bien-être et de la santé, les enfants pour celles qui sont mères, le souci du couple font souvent passer les luttes de pouvoir et de responsabilité pour ce qu’elles sont : non vitales. Une façon d’être qui donne une belle assurance pour avancer dans la vie en général, mais qui se révèle souvent être un inconvénient pour les promotions dans la vie active. En effet, pour progresser dans la hiérarchie, quel que soit le monde professionnel en question, il convient de beaucoup s’investir et de faire savoir que ce type de challenge est prioritaire dans sa vie. Mais contrairement à beaucoup d’hommes, nous sommes toujours conscientes du choix et prêtes à l’assumer ! Si vous y réfléchissez, vous trouverez vite d’autres pouvoirs bien féminins qui vous donnent souvent une longueur d’avance sur les hommes. A la différence essentielle, que contrairement aux hommes, vous ne passerez pas votre temps à en parler, mais à les utiliser pour passer à l’action ! n A.F. A LIRE « Clés pour le féminin » de Jacqueline Schaeffer, PUF, 205 pages.
Ces femmes qu’on idéalise ! Les femmes admirables sont nombreuses, mais toutes ne sont pas célèbres. Certaines sont pourtant parvenues à être connues et plébiscitées par tous. Elles servent d’exemples et nous rendent fières d’appartenir au même sexe. Certaines sont plus aimées que d’autres en fonction du parcours qu’elles ont eu ou de l’image qu’elles projettent, mais toutes ont pour point commun d’avoir ouvert des brèches. PHOTOS : D.R. Des brèches qui se font il est vrai souvent aux dépens de la domination masculine, mais dont les causes sont très diverses. Ces femmes portées au pinacle ont généralement plusieurs cordes à leur arc. Rarement glorifiées pour leurs simples capacités intellectuelles, elles sont plutôt des femmes qui ont aussi su mettre en avant des qualités féminines sans les renier. En bref, des personnages dans lesquels il est possible de se reconnaître en partie, parfois des modèles que nous tentons de suivre. En fonction de l’époque où ces femmes exemplaires ont vécu, elles « Plus fortes que les hommes ! » DOSSIER Karen Blixen Joanne Rowling ont su adopter un comportement différent. Obligées parfois d’endosser des oripeaux masculins, elles n’en restent pas moins des femmes et nous les admirons en tant que telles. Dans nos repères occidentaux, certaines sont ainsi parvenues à devenir de vrais symboles. Simone Veil Françoise Giroud Françoise Giroud Simone Veil Simone Veil est admirée par toutes pour diverses raisons. Evidemment, même si cela n’a strictement rien à voir avec ce qu’elle a accompli en tant qu’adulte, elle est une sur- FÉMININPSYCHO 25 PHOTOS : D.R. PHOTOS.COM D.R.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 1Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 2-3Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 4-5Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 6-7Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 8-9Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 10-11Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 12-13Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 14-15Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 16-17Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 18-19Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 20-21Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 22-23Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 24-25Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 26-27Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 28-29Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 30-31Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 32-33Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 34-35Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 36-37Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 38-39Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 40-41Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 42-43Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 44-45Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 46-47Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 48-49Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 50-51Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 52-53Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 54-55Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 56-57Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 58-59Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 60-61Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 62-63Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 64-65Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 66-67Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 68-69Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 70-71Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 72-73Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 74-75Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 76-77Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 78-79Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 80-81Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 82-83Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 84-85Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 86-87Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 88-89Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 90-91Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 92-93Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 94-95Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 96-97Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 98-99Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 100-101Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 102-103Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 104-105Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 106-107Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 108-109Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 110-111Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 112-113Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 114-115Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 116-117Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 118-119Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 120-121Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 122-123Féminin Psycho numéro 65 nov/déc 2011 Page 124