Féminin Psycho n°64 sep/oct 2011
Féminin Psycho n°64 sep/oct 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°64 de sep/oct 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 220) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 60,4 Mo

  • Dans ce numéro : changer pour avancer.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 80 - 81  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
80 81
MES ENFANTS & MOI PHOTOS.COM combler son désir de son mieux, une attitude qu’il sera de plus en plus difficile à tenir une fois la féminité plus marquée. Vouloir se maquiller, se faire tatouer, ajouter un piercing sont autant de tests pour valider que le père l’aimera toujours quelles que soient les circonstances, ou encore plus simplement pour capter son attention quitte à le mettre en colère. Le père quant à lui a parfois des difficultés à réagir face à cet âge difficile. Il aura tendance à critiquer telle tenue trop mâture selon lui ou trop sexy, une coiffure trop à la mode, un maquillage un peu appuyé, sans oublier les résultats scolaires. Parfois, tout est bon pour se disputer comme si cela permettait de rester dans une relation sécurisée de père-enfant. Tous deux sont dans l’affectif, et le père regrette parfois le temps où sa fille n’était qu’une enfant. L’adolescence est souvent une période complexe 80 FÉMININPSYCHO mais qui ne préjuge pas pour autant du futur, même s’il faut parfois attendre que la fille ait une relation sérieuse et bien à elle avant que le calme ne puisse s’installer. Il ne faut pas oublier que l’adolescence est le moment privilégié pour faire tomber Papa du piédestal où on l’avait installé. Et parfois Papa n’en est pas très heureux. Filles sur le divan Les psychiatres et psychologues confirment que pour la quasi-totalité des jeunes femmes qu’ils reçoivent, le regard du père, absent ou présent, vivant ou mort, joue un rôle primordial. Même adulte, elles cherchent à avoir son approbation et souhaitent lui plaire. Elles sont aussi nombreuses à remettre en cause leur père lorsque leurs propres relations sont difficiles, notamment dans la vie amoureuse. La mère n’est quasiment jamais critiquée sur ce plan-là. C’est le père qui est accusé de tous les méfaits, soit trop présent, soit pas assez. « Le père est un miroir dans lequel la petite fille puis l'adolescente, peut discerner les prémices de la femme qu'elle deviendra. » (Geneviève Bersihand) Car le père reste l’idéal planté dans l’imaginaire de l’enfant, il est donc quasiment essentiel que ce regard soit bienveillant vis-à-vis de la femme qu’elle est devenue. Il est un référent, que le partenaire choisi soit similaire à Papa ou son contraire. Sinon, il faut qu’il ait une similitude marquée : le même âge, le même amour de la musique, un rire identique… Se détacher du père idéalisé Les filles viennent consulter afin de pouvoir se détacher de l’image du père idéalisé pour aimer le père tel qu’il est. Leur permettant ainsi de partir sur des profils d’hommes différents. Une étape qui est particulièrement difficile pour les filles dont le père est très connu et donc idéalisé par d’autres femmes. Les psychiatres expliquent parfois via la relation au père la tentation pour certaines de n’avoir que des relations avec des hommes mariés. Cette relation à trois renvoie à la situation de l’enfance pendant l’Œdipe. Les séances de thérapie permettent notamment de s’apercevoir que si le père a refusé de répondre à un amour total, c’était justement pour préserver sa fille. Une fois le fantasme détruit, la fille peut alors se rendre compte que cette attitude était en fait la porte ouverte afin qu’elle construise sa vie propre. Comme le dit Geneviève Bersilhand dans « Les filles et leur père » : « On souffre davantage des déceptions que l’on inflige que de celles que l’on subit ». Il est vrai que la fille, la jeune fille et parfois la femme, recherchent l’approbation de ce père et ne veulent à aucun moment le décevoir. Cette recherche de perfection vis-à-vis du père doit normalement cesser à partir du moment où la maturité, l’âge adulte permet de voir cet homme presque tel qu’il est : plus âgé, ses qualités n’occultant plus ses défauts,
PHOTOS.COM « La petite fille a grandi en effet. Elle ne regarde plus son père avec des yeux admiratifs. Il prend un coup de vieux le pauvre homme ; il descend de son piédestal. » le syndrome de l’homme parfait est terminé, laissant libre choix à la fille de choisir un homme qui lui aussi ne sera pas l’homme idéal, et dans tous les cas, ne sera pas Papa. Une tâche délicate pour Papa Contrairement à ce que les mères peuvent penser, à l’âge où leurs filles sont encore petites, le rôle du père n’est pas si facile. Si tout se passe généralement sans souci jusqu’à une dizaine d’année, c’est à l’adolescence qu’il lui faut trouver le juste équilibre dans le regard qu’il porte sur sa fille. Suffisamment admiratif pour qu’elle se sente assurée de pouvoir construire sa propre vie amoureuse, mais pas trop pour que le lien pèrefille puisse se distendre et que la fille parvienne à aimer un autre homme de façon durable. C’est une des raisons pour laquelle l’inceste est un interdit. Ce crime empêche en effet la fille de se construire sur des fondations stables, et de ce fait de se projeter dans la vie avec un autre homme. Le regard du père sur sa fille doit être extrêmement clair sur ce sujet. Le doute ne doit pas s’insinuer d’autant que l’enfant (Geneviève Bersihand) peut parfois aussi être à l’affût d’un trouble quelconque. La confiance en l’amour paternel est l’une des bases sur lesquelles se bâtissent les futures relations amoureuses de la fille. Un amour inexistant ou mal vécu avec le père provoque souvent le besoin d’explorer le pourquoi de ces échecs à répétition par la suite. Et Maman dans tout ça ? Pour la mère, le moment un peu agaçant est celui où la petite fille de trois/quatre ans part se nicher dans les bras de Papa comme si elle n’existait pas. Bien normal, car la plupart du temps, qu’il s’agisse de la crèche ou de la nounou, la petite fille est entourée de femmes. Papa est donc unique, et de ce fait recherché. Une phase tout à fait normale et qui passer relativement rapidement. Dans les foyers monoparentaux, l’aspect fusionnel des débuts mère-fille a tendance à se prolonger si le père est vraiment absent. Il faudra donc faire attention par la suite à ce que l’enfant ne veuille pas prendre la place du père en devant à son tour la protectrice, ce qui n’est pas son rôle. S’il n’y a pas moyen que le père occupe son rôle, la petite fille peut tout à fait se tourner vers un parrain, un oncle, voire parfois le nouveau compagnon de sa mère pour retrouver sa place. Un changement qui se fait d’autant plus facilement que l’enfant est encore jeune. Il ne faut pas oublier que fille ou garçon, le père a un rôle traditionnel primordial : séparer l’enfant de la mère et le lancer dans la vie sociale, et lorsqu’il s’agit d’une fille en particulier poser l’interdit de l’inceste. Ce qui peut être fait assez facilement dans la phase amoureuse de la petite enfance où le père doit imposer la présence de la mère pour faire comprendre que la place d’épouse est déjà prise. Toutes les filles ne sont pas en adoration de leur père, même s’il faut reconnaître que le petit passage des trois/quatre ans est la plupart du temps plutôt adorable que gênant. C’est le père qui souffre plus que la mère lorsque cette heureuse époque cesse et qu’il redevient un papa comme les autres. Pas d’inquiétude à avoir pour les Mamans qui doivent au contraire se réjouir de la bonne entente Père-Fille. A une condition cependant : qu’il n’y ait pas exclusion de la mère pour la fille. Que chacune reste à sa place permet à une famille de parvenir à un véritable équilibre permettant à chaque personnalité de se développer. n A.F. FÉMININPSYCHO 81 PHOTOS.COM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 1Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 2-3Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 4-5Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 6-7Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 8-9Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 10-11Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 12-13Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 14-15Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 16-17Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 18-19Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 20-21Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 22-23Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 24-25Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 26-27Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 28-29Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 30-31Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 32-33Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 34-35Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 36-37Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 38-39Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 40-41Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 42-43Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 44-45Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 46-47Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 48-49Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 50-51Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 52-53Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 54-55Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 56-57Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 58-59Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 60-61Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 62-63Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 64-65Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 66-67Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 68-69Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 70-71Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 72-73Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 74-75Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 76-77Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 78-79Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 80-81Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 82-83Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 84-85Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 86-87Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 88-89Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 90-91Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 92-93Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 94-95Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 96-97Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 98-99Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 100-101Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 102-103Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 104-105Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 106-107Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 108-109Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 110-111Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 112-113Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 114-115Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 116-117Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 118-119Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 120-121Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 122-123Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 124