Féminin Psycho n°64 sep/oct 2011
Féminin Psycho n°64 sep/oct 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°64 de sep/oct 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 220) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 60,4 Mo

  • Dans ce numéro : changer pour avancer.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 78 - 79  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
78 79
PHOTOS.COM MES ENFANTS & MOI Nous avons été des filles, nous aussi, avant d’être des mères. Rappelons-nous donc les relations avec notre père. Père autoritaire, présent ou pas, les liens d’amour sont bel et bien présents qu’ils se soient créés dans le silence ou dans la joie. Il faut le reconnaître, ce type de liens est totalement différent de celui que nous pouvons ressentir pour notre mère, avec laquelle, de gré ou de force, nous avons été un moment ou pour des années en compétition. Chacune d’entre nous, revenue à l’âge adulte ne doit pas réfléchir longtemps pour faire le point sur sa relation avec 78 FÉMININPSYCHO Ma fille ne jure que par son père ! Filles et pères, voici une histoire aussi ancienne que le monde. L’attrait pour le sexe opposé n’est pas simplement affaire sexuelle, mais concerne aussi parents et enfants. Lorsqu’une femme a une fille, elle rêve de la vêtir, de la coiffer comme une poupée, mais surtout elle pense à créer une complicité avec elle qui durera toute une vie. C’est oublier un peu vite que la relation père-fille prend parfois des dimensions supérieures et imprévisibles. le père : amour et admiration, volonté de séduire, antagonisme etc. Autant de relations « sentimentales » qui ont rarement le mérite d’être simples. De plus, le monde d’aujourd’hui a modifié partiellement l’équilibre dans le couple. L’autorité parentale est partagée, voire totalement assumée par certaines mères dans les foyers monoparentaux. Mais l’image du père, chargée d’autorité et de force, n’a quant à elle pas été modifiée dans la psyché des filles. PHOTOS.COM Père-Fille, une relation ambivalente et par étapes• Le nourrisson A cet âge, le bébé est en relation fusionnelle et charnelle avec sa mère et non pas avec son père. Il est logique que le lien soit à ce momentlà plus fort vis-à-vis de la personne qui a porté l’enfant, qui l’allaite ou du moins le nourrit la plupart du temps. Petit à petit, le bébé s’habitue à cet homme qui est là, reconnaît sa voix, et sait que ses bras sont tout aussi protecteurs que ceux de sa mère. Du côté des pères, même si les choses changent, sauf exception, c’est la maman qui prend soin du bébé la plus grande partie de la journée. De
plus un bébé n’a pas conscience de son sexe, et la relation père-fille se crée de façon naturelle, sauf en cas d’absence.• La petite enfance Le bébé devient une toute petite fille qui sait qu’elle est différente de son père. Papa devient vite le personnage avec qui il est possible de jouer de tous ses charmes, de façon inconsciente et innocente. « Mon petit papa chéri », « mon papa à moi », petits bisous et grands sourires ont un effet certain : celui de faire fondre ce grand homme ! Si l’on excepte les relations atypiques ou anormales engendrant de la violence ou de l’indifférence, le père est plutôt compréhensif pour cette petite fille qui le fait craquer. Avec sa toute petite fille, le papa se montre plutôt fier, bienveillant, faisant preuve de tolérance, voire un peu gâteux si elle sait s’y prendre. Allant même de temps à autre jusqu’à faire front avec elle face à la mère, qui se retrouve alors chargée de l’autorité. La plupart de temps, les foyers sont le témoin de scènes identiques : la petite se précipite dans les bras de Papa quand il rentre, se blottit contre lui, ou lui montre ses dernières trouvailles, et fera le maximum pour capter son PHOTOS.COM attention, car elle sait qu’il n’est pas si disponible. Une période bénie dans cette phase où la dimension sexuée n’est pas totalement absente, mais n’intervient pas encore réellement dans la relation. On peut le constater par le lien physique qui existe sans arrière-pensée aucune. C’est le moment où la petite veut parfois épouser Papa et ne voit aucun obstacle à cela.• Une fille Vient le moment parfois redouté où la petite fille se transforme vraiment en fille. Encore bien loin de la femme, mais la vision du Papa change. Le voici devenu un père, un homme, ce qui change totalement la donne. L’abandon physique se transforme et disparaît peu à peu, car si Papa était quelque peu asexué, le père lui est bien identifié comme appartenant au sexe masculin. Il n’est plus question de faire une bagarre dans le lit, ou de se montrer en petite tenue. De son côté le père lui-même va modifier son attitude, les contacts trop proches devenant troubles et de ce fait gênants. Cette mise à distance physique donne lieu à une distanciation dans la relation, même si l’amour est bien présent. La fille contemple alors non pas simplement Papa et Maman, mais le couple qu’ils forment. Elle devient attentive à leurs relations, à leurs disputes, s’intéresse aussi aux couples de parents de ses copines, intègre ce que peut représenter une séparation, un divorce. Elle évalue, est susceptible de critiquer son père, devient plus autonome dans la relation. Le père a parfois un peu de difficultés à se faire à ce nouveau type de relations qui change sa petite fille. Il a parfois tendance à se moquer d’elle, à la faire sortir de ses gonds et se trouve quelque peu désemparé lorsque les premières règles s’annoncent.• Une adolescente Le grand changement qui survient à l’adolescence est que la fille se positionne en rivale de la mère. La voici qui commence à modifier sa façon de se vêtir, le maquillage apparaît. Le passage au collège vient renforcer cette impression de nouvelle indépendance. L’adolescente navigue ainsi entre son père et sa mère en fonction des relations existantes et de son intérêt, mais elle cherche à séduire le père tout comme les premiers garçons. La séduction prend bien des chemins. Ainsi, la fille peut avoir compris que le père désirait un garçon lorsqu’elle est arrivée. Elle jouera donc au garçon manqué pour « Entre père et fille, tout se joue dans une marge étroite : la fille doit séduire son père et, en même temps, elle ne doit pas. » (Geneviève Bersihand) FÉMININPSYCHO 79 PHOTOS.COM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 1Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 2-3Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 4-5Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 6-7Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 8-9Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 10-11Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 12-13Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 14-15Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 16-17Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 18-19Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 20-21Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 22-23Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 24-25Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 26-27Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 28-29Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 30-31Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 32-33Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 34-35Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 36-37Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 38-39Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 40-41Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 42-43Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 44-45Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 46-47Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 48-49Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 50-51Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 52-53Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 54-55Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 56-57Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 58-59Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 60-61Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 62-63Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 64-65Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 66-67Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 68-69Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 70-71Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 72-73Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 74-75Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 76-77Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 78-79Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 80-81Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 82-83Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 84-85Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 86-87Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 88-89Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 90-91Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 92-93Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 94-95Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 96-97Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 98-99Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 100-101Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 102-103Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 104-105Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 106-107Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 108-109Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 110-111Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 112-113Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 114-115Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 116-117Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 118-119Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 120-121Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 122-123Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 124