Féminin Psycho n°64 sep/oct 2011
Féminin Psycho n°64 sep/oct 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°64 de sep/oct 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 220) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 60,4 Mo

  • Dans ce numéro : changer pour avancer.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
MOI & MOI PHOTOS.COM ans qu’à 15. Pas si mal en fait, car si les petits jeunes apprennent plus vite, ils sont moins doués en analyse, le fruit de l’expérience ! Une personne de cinquante ans aura par exemple du mal à se souvenir où elle a posé ses lunettes, mais aura à sa disposition un stock élevé de souvenirs et de connaissances qui lui permettront de concurrencer sans souci les petits jeunes sur d’autres problèmes plus complexes ! Le fonctionnement de la mémoire La neurologie n’est pas une science exacte pour la simple raison que le cerveau est encore en partie « terra incognita ». Mais la connaissance progresse sans cesse. On sait donc aujourd’hui que lorsque nous sollicitons un souvenir, l’influx nerveux se propage en premier lieu aux régions cérébrales dédiées aux sensations, avant d’aller vers les zones amygdaliennes, liées aux émotions. C’est ensuite l’ensemble de tous ces sens réactivés et liés à un seul et même événement qui réactive le souvenir en tant que tel. Habituellement, cela se fait si rapidement que nous n’en avons pas conscience, mais dans certains cas où le souvenir nous échappe, nous pouvons prendre conscience de ce cheminement. La mémoire est en fait diffusée dans tout le cerveau du fait que nos neurones créent sans cesse des liaisons dénommées synapses avec 76 FÉMININPSYCHO d’autres cellules nerveuses. Avoir des contacts nombreux, solliciter sa mémoire multiplient le nombre de ces liaisons dans différentes zones du cerveau. Les spécialistes parlent de « cartes neuronales » qui s’organisent autour des différents sens activés. Le tout fonctionne dans une parfaite synchronisation. Les différents types de mémoire Au-delà des mémoires à court et long termes (voir notre encadré stockage), il existe d’autres sortes de mémoires : • La mémoire épisodique est celle des événements personnels, liés à une date et un lieu. Elle intègre les facteurs affectifs situés autour du souvenir en question.• La mémoire sémantique est celle du langage pour parler simple. Elle garde donc les mots et leur signification, intégrant une connaissance générale. Si l’on examine par exemple les zones du cerveau qui s’activent en prononçant un mot particulier comme « jaune », ce sont les références de fleur, de soleil, une robe, un décor, un titre de livre qui peuvent s’éveiller simultanément. Mais cette mémoire sémantique déclenche aussi des processus qui sont inscrits dans notre cerveau. Ainsi, décider de faire cuire une omelette va déclencher la prise des œufs dans le réfrigérateur, puis une série de gestes qui ne demandent finalement que peu d’attention.• La mémoire procédurale est celle qui est sollicitée lorsque nous faisons des tâches répétitives. Il s’agit ici de processus d’apprentissage qui ont été appris comme faire du vélo par exemple, ou mettre un « s » au pluriel des mots. Cela a demandé du temps, mais une fois intégrés, ces processus peuvent être réactivés à tout moment, même des années après. C’est cette mémoire qui a été mise à mal chez certaines personnes âgées lors du passage à l’euro, car l’apprentissage ancien devenu obsolète exigeait une nouvelle procédure à partir de zéro. Or, cela demande de vrais efforts ! Le stockage Le stockage en tant que tel n’est pas instantané. Il suit deux étapes : un premier passage dans les mémoires sensorielles avant d’aller dans la mémoire à court terme, la mémoire de travail, avant de finalement se diriger dans la mémoire à long terme qui est celle du stockage final. En effet, la mémoire à court terme n’est pas infinie et peut être saturée, contrairement à la mémoire à long terme. L’image de l’informatique est souvent utilisée et elle est en partie appropriée : en effet, l’information est codée avant d’être stockée et passe par différents filtres. Quid de l’oubli L’oubli reste encore assez mystérieux. Car si certains souvenirs sont occultés de façon consciente ou pas, du fait qu’ils représentent des traumatismes, d’autres disparaissent sans raison précise. Les études réalisées prouvent cependant que la mémoire est un outil remarquable qui garde les souvenirs quasiment ad vitam aeternam, quand bien même il y a une perte d’éléments au fil des années, si aucune utilisation ou réactivation du souvenir n’est effectuée.
La mémoire dite visuelle utilise en fait différents sens, mais les images sont particulièrement faciles à solliciter. L’idéal pour ne pas oublier est de pouvoir mémoriser dans de bonnes conditions : de l’attention, une motivation, de la clarté dans les mots, épelés ou écrits, le silence aussi… tels sont les éléments d’une bonne mémorisation. L’oubli de souvenirs est particulièrement fréquent lorsque le souvenir a été stocké dans de mauvaises conditions. Le fait d’être fatigué, stressé ou d’avoir consommé des substances toxiques va dégrader la qualité du souvenir et provoquer parfois l’incapacité à se le remémorer. Le fait de vouloir apprendre, ou de prendre du plaisir à l’apprentissage augmente aussi notre capacité à mémoriser. A contrario, nous aurons plus facilement tendance à oublier ce qui ne nous intéresse pas. L’émotion est donc garante de la mémoire en quelque sorte. Bon à savoir L’oubli peut aussi être provoqué par une émotion exagérée. C’est le cas lorsqu’un étudiant ressent trop de stress devant sa feuille d’examen. Comment booster notre mémoire ? Il n’existe pas à proprement parler de produits qui seraient bons exclusivement pour notre mémoire. Notre cerveau est un tout et les nutriments dont il se sert exercent globalement leur action sur les différentes fonctions de notre intellect. Rien d’extraordinaire à vrai dire : une alimentation bien fournie en vitamines est indispensable, notamment en A, E et C ainsi qu’en Omega 3. Ainsi, le poisson est plus favorable pour ses Omega que pour son phosphore, en ce qui concerne la mémoire. PHOTOS.COM Les excès doivent aussi être évités ainsi que toutes les « drogues » qu’il s’agisse de produits illicites, de médicaments, ou d’alcool. Prendre un verre de vin par jour peut au contraire être bénéfique, ce qui n’est pas le cas lorsque l’on boit régulièrement. L’excès provoque en effet la perte de vitamine B1, responsable de vrais troubles de la mémoire. Les vitamines et un mode de vie équilibré sont donc les meilleurs garants d’une mémoire préservée et en bon état de fonctionnement. Le cerveau se nourrit notamment de glucose et aime les céréales apportées par le pain, les pâtes, les légumineuses entre autres. Et contrairement à la diététique, le cerveau se nourrit surtout la nuit, il faut donc lui apporter un peu de carburant le soir ! Il est aussi possible d’avoir recours à des entrainements. Mais attention, car l’on a souvent tendance à faire le même type d’exercice, or la mémoire a de multiples ressorts et dans l’idéal, il faudrait pouvoir suivre des exercices différents pour notre mémoire visuelle, auditive, olfactive et intellectuelle. C’est la raison pour laquelle le fait de vivre en société est la meilleure des choses. Enfin, autre élément clé de la mémoire : le sommeil. Il est essentiel dans le processus de mémorisation qui a lieu pendant les phases de sommeil paradoxal. Ranger notre base de données Si notre système de mémoire à long terme permet un stockage indéfini, il est plus facile de solliciter nos souvenirs s’ils sont correctement rangés. Le rangement dépend du nombre de connexions qui auront eu lieu à l’occasion de la mémorisation. Les images mentales ainsi que les sons, voire certains gestes, sont un bon moyen de nous aider ainsi que les petits trucs mémo-techniques. Lorsqu’ils s’agit d’éléments complexes, mieux vaut simplifier, c’est ce que nous faisons spontanément pour nous souvenir de notre code bancaire par exemple, ou du code de l’alarme, en les comparant à une suite logique ou à des dates anniversaire. Et Alzheimer ? Dans le cas d’une démence sénile ou d’une maladie d’Alzheimer, les oublis ne sont pas de simples trous de mémoire. Le principal signe d’atteinte est que la personne n’est pas consciente du problème. C’est en général l’entourage qui commence à s’inquiéter et provoque une consultation. En parlant, il est possible de détecter que la personne ne parvient pas à se souvenir de ce qu’elle a fait il y a une dizaine de jours, alors même qu’il s’agissait d’un événement particulier comme une soirée familiale pour un baptême par exemple. En cas de doute, l’idéal est de passer un test d’évaluation. Ils sont disponibles dans de nombreux hôpitaux français. Il faut compter entre une et trois heures pour le compléter. n A.F. La plasticité cérébrale Il s’agit de notre capacité à créer en permanence de nouvelles connexions ; une capacité que nous conservons quel que soit notre âge, sauf en cas de maladie neurologique. Un site à consulter pour pratiquer des exercices : www.happyneuron.com A LIRE « Une Mémoire d’éléphant ? » d’Alain Lieury, Editions Dunod, 352 pages. FÉMININPSYCHO 77



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 1Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 2-3Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 4-5Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 6-7Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 8-9Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 10-11Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 12-13Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 14-15Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 16-17Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 18-19Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 20-21Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 22-23Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 24-25Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 26-27Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 28-29Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 30-31Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 32-33Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 34-35Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 36-37Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 38-39Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 40-41Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 42-43Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 44-45Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 46-47Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 48-49Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 50-51Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 52-53Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 54-55Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 56-57Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 58-59Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 60-61Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 62-63Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 64-65Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 66-67Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 68-69Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 70-71Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 72-73Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 74-75Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 76-77Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 78-79Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 80-81Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 82-83Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 84-85Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 86-87Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 88-89Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 90-91Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 92-93Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 94-95Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 96-97Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 98-99Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 100-101Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 102-103Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 104-105Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 106-107Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 108-109Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 110-111Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 112-113Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 114-115Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 116-117Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 118-119Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 120-121Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 122-123Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 124