Féminin Psycho n°64 sep/oct 2011
Féminin Psycho n°64 sep/oct 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°64 de sep/oct 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 220) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 60,4 Mo

  • Dans ce numéro : changer pour avancer.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
PHOTOS.COM MOI & MOI Trous de mémoire : Quand faut-il s’inquiéter ? Nous sommes tous sujet aux trous de mémoire, et l’âge ne vient rien arranger à l’affaire. Pas de quoi en faire un drame, sauf que depuis plusieurs années, la maladie d’Alzheimer frappe de plus en plus de personnes âgées qui sont par ailleurs en bonne forme. La peur de vieillir est une chose, mais perdre ses facultés intellectuelles doit être combattu à tout prix. Le tout est de savoir quand il faut vraiment consulter. 74 FÉMININPSYCHO Ne pas retenir un prénom ou un nom, reconnaître un visage mais ne plus se souvenir où on l’a vu, perdre sans arrêt ses clés, oublier une casserole sur le feu, autant de désagréments relativement courants, qui ne sont pas inquiétants pour autant. Nous nous rassurons rapidement en nous disant que cela arrive à tout le monde. Et en effet, la moitié des gens de plus de cinquante ans se plaignent d’avoir des trous de mémoire, rarement graves.
L’origine des trous de mémoire Premier signe qui devrait nous rassurer : nous sommes conscients d’avoir des trous de mémoire. Car en réalité, la plupart des personnes qui ont des atteintes du cerveau ne se rendent pas compte de leurs oublis. L’image du trou formé dans notre mémoire n’est pas tout à fait exacte à vrai dire, car l’information que nous cherchons est bel et bien présente dans notre cerveau. La preuve en est qu’en cherchant vraiment nous parvenons à faire remonter à la surface le nom de la personne recherchée en commençant par la première lettre, une sonorité, ou l’endroit où nous avons laissé nos clés sans y prêter attention. Et si cela ne revient pas instantanément, ce n’est que partie remise. Lorsqu’il s’agit d’une maladie, la situation est en effet différente, car c’est bel et bien l’information qui n’est pas « imprimée » dans le cerveau, car il y a non pas défaut d’attention mais difficulté à retenir. Les spécialistes mettent en avant pour la plupart de ces trous de mémoire un défaut d’apprentissage. En effet, les oublis sont surtout liés au fait qu’il s’agit d’actes routiniers qui ne demandent quasiment plus de concentration. Dans le cas des clés par exemple, il peut s’agir d’un événement inattendu qui est intervenu au moment où l’on devait les ranger. En rentrant chez soi, si l’on entend les pleurs d’un enfant, ou qu’il se précipite sur vous, il peut arriver que l’on dépose les clés machinalement dans un endroit totalement inhabituel. Il faut alors ensuite revenir sur ses faits et gestes pour les retrouver. Idem pour une casserole sur le feu, ce qui n’est pas sans conséquence. En reprenant les faits, il est fréquent de constater qu’après avoir commencé à faire bouillir de l’eau par exemple, la personne a commencé une autre tâche (répondre à un appel téléphonique par exemple) demandant une vraie concentration et a complètement « zappé » le fait qu’elle devait garder une certaine vigilance sur autre chose. L’influence des émotions Le cerveau (et non le cœur) est le véritable siège des émotions. Il enregistre effectivement ce que nous faisons, mais détient une véritable sensibilité et ne peut donc être comparé à une simple machine enregistreuse. La qualité de nos souvenirs est donc diverse. Il arrive parfois que l’intégration se fasse moins bien pour des raisons différentes : • La fatigue est un facteur connu de défaut de bonne mémorisation. Il arrive ainsi qu’il faille relire les pages d’un livre lues la veille avant de s’endormir, car la fatigue était trop présente pour que la mémorisation s’effectue correctement.• Le désintérêt, d’où le problème à se souvenir de certaines choses qui ne sont pas importantes pour nous. Un exemple bien connu est celui des films : certains s’ancrent durablement dans notre mémoire, des années après, alors que nous ne souvenons plus de l’intrigue ou des acteurs d’autres œuvres qui ne nous ont pas captivées.• L’émotion ressentie vient également renforcer la capacité d’ancrage des souvenirs. L’influence de l’âge Il est clair que nos capacités d’apprentissage et de mémorisation diminuent avec l’âge. Les petits enfants emmagasinent une quantité invraisemblable d’informations et parviennent à développer la dimension physique et intellectuelle de leur corps et de leur intellect en des délais record. L’apprentissage des langues étrangères est un exemple parmi d’autres : plus l’enfant est jeune, plus il apprend sans effort, par simple mimétisme et dans le cas des couples mixtes, passe d’une langue à l’autre sans véritable prise de conscience ; le mécanisme étant automatisé intellectuellement. Il en va différemment ensuite, et nos capacités d’attention diminuent dès la trentaine d’années. Il est tout à fait possible d’apprendre des choses nouvelles sauf que cela demande de plus en plus de temps. On estime qu’il faut environ trois fois plus de temps pour retenir un texte identique à 70 FÉMININPSYCHO 75 PHOTOS.COM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 1Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 2-3Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 4-5Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 6-7Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 8-9Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 10-11Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 12-13Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 14-15Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 16-17Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 18-19Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 20-21Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 22-23Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 24-25Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 26-27Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 28-29Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 30-31Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 32-33Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 34-35Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 36-37Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 38-39Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 40-41Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 42-43Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 44-45Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 46-47Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 48-49Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 50-51Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 52-53Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 54-55Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 56-57Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 58-59Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 60-61Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 62-63Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 64-65Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 66-67Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 68-69Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 70-71Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 72-73Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 74-75Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 76-77Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 78-79Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 80-81Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 82-83Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 84-85Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 86-87Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 88-89Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 90-91Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 92-93Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 94-95Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 96-97Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 98-99Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 100-101Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 102-103Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 104-105Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 106-107Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 108-109Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 110-111Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 112-113Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 114-115Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 116-117Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 118-119Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 120-121Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 122-123Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 124