Féminin Psycho n°64 sep/oct 2011
Féminin Psycho n°64 sep/oct 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°64 de sep/oct 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 220) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 60,4 Mo

  • Dans ce numéro : changer pour avancer.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 100 - 101  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
100 101
MOI & LES AUTRES Peut-on garder à vie ses amies ? L’amitié est une valeur sûre. Ainsi parlent celles qui ont de vraies amies et savent combien cela peut compter. Pour autant, l’amitié, comme l’amour, peuvent ne pas être éternels. La vie sépare les uns des autres, l’éloignement géographique est aussi un élément important, et l’amitié ne suffit pas à resserrer des liens qui se sont déliés. A contrario, il n’est pas rare de voir des femmes parler des amies qu’elles connaissent depuis l’enfance et qu’elles PHOTOS.COM L’amitié : un sentiment plus fort que l’amour ? C’est ce qu’affirment certaines femmes déçues par leur compagnon, mais qui ont su garder des amitiés fidèles. L’amitié, un sentiment fort Il ne faut pourtant pas exagérer, l’amitié est certainement un sentiment tout aussi profond que l’amour, mais d’une autre nature. Pas de dimension physique, ni de moments passionnels pour des amitiés au long cours qui nous apportent pourtant énormément. L’amitié débute il est vrai souvent 100 FÉMININPSYCHO comme une histoire d’amour. Peu de coups de foudre, mais une communauté d’intérêts ou une communauté de vie. Ecole, lycée, vie d’étudiant, bureau, salle de gym, la rencontre peut avoir lieu à peu près n’importe où et la relation se nouer facilement. Tout comme l’amour également, l’amitié peut apparaître de façon rapide, comme une évidence ou au contraire se développer lentement au fil des discussions, des fous rires, des partages sur les événements de la vie. C’est ensuite que cela change, car l’amitié ne nous oblige pas à changer de vie, pas de vie en couple, si ce n’est n’ont jamais vraiment quittées. temporairement en cas de colocation ou de vacances, et pas non plus de routine à partager. Une véritable amie, et non pas une simple copine ou une relation, peut constituer dans le temps un véritable pivot dans notre vie. Il y a souvent la jeunesse partagée, des souvenirs communs que l’on peut déterrer ensemble les années passant. Puis très fréquemment, il y a le partage sur les amours, les avis et les conseils mutuels. S’il arrive souvent que l’on s’éloigne tandis que l’une vit sa vie en couple et l’autre non, ou que chacune
vive dans une région éloignée, c’est souvent pour mieux se retrouver en cas d’épreuve. Des fins d’amitiés programmées Bien entendu, la grande différence avec l’amour est que les ruptures sont rarement douloureuses. Cela arrive bien entendu, une dispute ou un coup de tête peuvent intervenir. Mais avec les vraies amies, rien de tout cela, car les malentendus ne restent pas des non-dits. Si la rupture se consomme, elle se fait honnêtement. Les fins d’amitié sont plutôt des histoires longues qui s’effilochent dans le temps car le besoin de contact disparaît peu à peu. Chacune est prise dans son quotidien, dans sa vie, entre le travail, le couple, la famille, difficile de trouver le temps de se voir. Sans oublier les conjoints, qui voient parfois d’un mauvais œil cette complicité envahissante. L’amoureux est souvent un peu jaloux de la meilleure amie, et la soupçonne souvent de mauvaises intentions. Il sait qu’en cas de problème, elle sera un alibi infaillible, ce qui le déstabilise et lui fait parfois un peu peur. Lorsque les conjoints s’entendent, l’amitié il est vrai perdure plus facilement. Dans le cas contraire, il n’est pas rare que les amies espacent leur relation jusqu’à parvenir à la totale disparition des liens. « Dans le monde, vous avez trois sortes d'amis : vos amis qui vous aiment, vos amis qui ne se soucient pas de vous, et vos amis qui vous haïssent. » Une valeur sûre Il arrive aussi très souvent que l’amitié fasse une pause. Comme pour l’amour en effet, il faut aussi laisser des temps de respiration pour que les sentiments n’étouffent pas. Les pauses sont parfois volontaires, souvent non. La vie moderne, les séparations, les divorces, voire les deuils, mais aussi les événements heureux tels que les naissances, sont autant de moments où l’amitié prend tout son sens et reprend une nouvelle vigueur. Après avoir négligé sa ou ses meilleures amies les premières années du couple, il n’est pas rare de ressentir le besoin d’une vie plus personnelle et moins fusionnelle avec son partenaire. C’est le moment où le besoin d’amitié revient au premier plan. Quoi de plus agréable que de recommencer à planifier quelques repas ou même week-ends avec une ou plusieurs femmes avec qui l’on se sent bien, sans besoin de séduction, en sachant que l’on est acceptée pour ce que l’on est. Lorsqu’il s’agit d’amies d’enfance, ou d’amies au long cours, les souvenirs viennent se mêler au présent, permettant cette sensation si rassurante de partager les mêmes images dans la tête. Et aussi les mêmes bêtises : le petit copain ridicule, la soirée trop arrosée, la perte de sa valise, la couleur de cheveux ratée… Lorsque l’amour va mal, l’amitié refleurit c’est un fait. Car il faut un peu d’expérience pour s’apercevoir que ce sentiment peut en effet durer toute une vie pour un peu que l’on soit patiente et persévérante. Mais les femmes qui ont traversé ces moments (Chamfort) savent retenir la leçon et n’oublient plus ensuite de laisser une place dans leur vie à leurs plus chères amies. Un besoin et un enrichissement L’amitié nous rend la vie meilleure, c’est la raison pour laquelle nous avons besoin d’elle. Il arrive d’entendre ici ou là « je n’ai pas d’amie », dans le sens de véritable personne sur laquelle compter. Dans la plupart des cas, il s’agit de femmes qui ont tout investi sur leur vie familiale et n’éprouvent en effet pas le besoin de sortir de cet environnement proche, ou de femmes qui se confient à leurs frères, sœurs ou cousins. Elles ont un cocon suffisamment peuplé autour d’elles pour ne pas avoir à s’intéresser à autrui au niveau de l’amitié. « Vivre sans amis, c'est mourir sans témoin. » (George Herbert) Il s’agit aussi parfois d’une phrase qui est un regret inexprimé et doit mener à un questionnement. Car l’amitié n’est pas un dû. Comme toute relation, il s’agit d’un échange qui demande parfois du temps lorsque l’on n’en a pas, des efforts. Si elle ne se calcule pas vraiment dans le donnant-donnant, c’est pourtant bien ainsi qu’elle fonctionne le mieux. Les personnes qui n’ont pas de véritables amies et qui le souhaitent pourtant sont souvent celles qui ont tendance à prendre en cas de besoin, mais à peu donner. Une remise en question s’impose ou mieux vaut alors accepter une certaine solitude sur ce plan-là. Car l’amitié est un FÉMININPSYCHO 101



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 1Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 2-3Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 4-5Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 6-7Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 8-9Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 10-11Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 12-13Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 14-15Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 16-17Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 18-19Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 20-21Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 22-23Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 24-25Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 26-27Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 28-29Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 30-31Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 32-33Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 34-35Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 36-37Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 38-39Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 40-41Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 42-43Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 44-45Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 46-47Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 48-49Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 50-51Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 52-53Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 54-55Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 56-57Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 58-59Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 60-61Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 62-63Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 64-65Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 66-67Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 68-69Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 70-71Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 72-73Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 74-75Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 76-77Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 78-79Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 80-81Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 82-83Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 84-85Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 86-87Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 88-89Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 90-91Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 92-93Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 94-95Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 96-97Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 98-99Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 100-101Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 102-103Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 104-105Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 106-107Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 108-109Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 110-111Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 112-113Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 114-115Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 116-117Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 118-119Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 120-121Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 122-123Féminin Psycho numéro 64 sep/oct 2011 Page 124