Féminin Psycho n°63 jui/aoû 2011
Féminin Psycho n°63 jui/aoû 2011
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°63 de jui/aoû 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 224) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 61,9 Mo

  • Dans ce numéro : s'aimer soi-même.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 88 - 89  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
88 89
MOI & LA VIE AMOUR VIRTUEL ABC des rencontres sur Internet Trouver l’âme sœur sur Internet ? Il n’y a pas si longtemps encore, le sujet était tabou. On estime qu’il y a environ 12 millions de personnes vivant seules en France, dont la moitié aurait déjà fréquenté un site de rencontre, et le quart se serait inscrit (en payant) pour une période plus ou moins longue. Alors, oui ou non, une rencontre virtuelle peut-elle déboucher sur une relation et/ou un mariage réussi et à long terme ? Internet peut inquiéter, certes pour son image sulfureuse, mais on y noue des rencontres « sérieuses » et certains en témoignent sans honte… Il suffit de lancer la conversation sur ce sujet pour s’apercevoir que beaucoup ont un voisin, un ami, un parent lointain ou proche, voire un fils ou une fille, qui ont vécu cette expérience. Et les animateurs des Centres de préparation au mariage (CPM) disent en voir de plus en plus, parmi ceux qui préparent leur mariage à l’église. 88 FÉMININPSYCHO De nombreux sites proposent dans leurs rubriques des rencontres amoureuses et des milliers de personnes s’y inscrivent afin de rencontrer l’homme « parfait » ou la femme « idéale », pour ensuite espérer aboutir au mariage ou à une relation sérieuse. Le succès des sites de rencontres Une étude réalisée pour Spir Multimédia à l'occasion du lancement d'un nouveau site de rencontres a permis de comprendre ce phénomène de société, et notamment de savoir si les sites de rencontre pouvaient être un élément de réponse à la difficulté à créer du lien social dans la société d'aujourd'hui. Pour ce faire, Spir Multimédia a fait réaliser un sondage par TNS Sofres auprès d'un échantillon de 1000 personnes, représentatif de la population française. Une telle taille d'échantillon permet de mettre en exergue le point de vue, bien sûr du grand public, mais également des publics spécifiques que sont d'une part les internautes, et d'autre part les célibataires de plus de 35 ans. Selon cette étude, la majorité des Français interrogés s'accorde pour reconnaître la difficulté aujourd'hui à rencontrer des personnes, que ce soit pour se faire de nouveaux amis (54%), pour construire un projet de vie à deux (52%), ou plus simplement pour discuter, parler des problèmes de la vie (52%). Raison majeure de ces difficultés pour rencontrer des personnes : c'est l'indifférence des gens, citée par 70% des Français, et parmi eux encore plus fortement par les femmes (73%) et les célibataires de plus de PHOTOS.COM
PHOTOS.COM 35 ans. Viennent ensuite le manque de temps (37%, cité davantage par les internautes - à 43% - dont on voit bien que c'est l'une de leur préoccupation spécifique), l'arrivée de nouveaux moyens de communication (25%) et l'absence à proximité de lieux ou d'endroits où l'on peut rencontrer des gens (14%). Fait saillant, Internet est plus un facilitateur de rencontre qu'un générateur d'isolement, comme on le dit souvent trop rapidement : invités à nous donner les raisons « qui expliquent qu'il peut être plus facile aujourd'hui de rencontrer des personnes, que ce soit pour construire un projet de vie ou pour se faire de nouveaux amis », les Français citent en premier (35%), l'arrivée de nouveaux moyens de communication comme Internet par exemple. Il est à noter qu'Internet arrive en tête des hiérarchies de toutes les catégories sociales à l'exception des commerçants et artisans, et des 65 ans et plus. Des tabous qui disparaissent Les Français ne considèrent pas choquant le fait « d'établir une relation durable ou de se marier avec quelqu'un que l'on a rencontré sur Internet » (67%), ni de « chercher à rencontrer quelqu'un en consultant les petites annonces » (73%), encore moins de « chercher à se faire de nouvelles relations, à dialoguer sur des sites Internet » (74%). Il s'agit là de résultats massifs, qui montrent bien la force du phénomène de société : le hasard organisé n'est plus tabou car il correspond à un besoin profond de sociabilité et d'échange. Bien sûr, cela n'évacue pas toutes les réticences : elles émanent essentiellement des femmes, des personnes âgées et des catégories populaires : à titre d'exemple, se marier avec quelqu'un que l'on a rencontré sur Internet est choquant pour 31% des femmes, 30% des ouvriers, 44% des 65 ans et plus (pour une moyenne nationale de 27%). ASTRID TÉMOIGNAGE (35 ans, directrice de crèche, Strasbourg) Nos pères étaient amis ! « J’ai rencontré Philippe sur un site de rencontres sur Internet, il y a 4 ans déjà. Nous n’avions pas mis nos photos respectives et nos échanges se sont d’abord construits par mail et par tchat. Nous avons appris à nous découvrir peu à peu… mais ce qui provoqué la rencontre c’est que nous avons découvert que nos pères respectifs, décédés tous les deux, étaient amis du temps de leur vivant. Les meilleurs amis du monde même ! Ca m’a rassurée et j’ai donc accepté un premier rendez-vous avec lui. Tout a collé immédiatement, comme si nous étions prédestinés ! En fait, nous sommes persuadés aujourd’hui avec Philippe que nos pères, de là-haut, ont provoqué cette rencontre ! ». Ces résultats témoignent de la profonde attractivité des sites de rencontre et de dialogue, pour deux raisons majeures : ils sont une réponse à un réel besoin de créer du lien, dans une société largement perçue comme atomisée et individualiste ; ils bénéficient de l'image désormais familière de modernité d'Internet : rencontrer quelqu'un sur Internet, ce n'est peutêtre encore pas très prudent, en tous cas, c'est une démarche d'ouverture et de modernité, et en tout état de cause, ce n'est plus un tabou. Des rencontres vraiment sérieuses ? Comme le constate Nathalie Lacube dans le journal La Croix : « Outre les dangers de mauvaises rencontres, tristement d’actualité parfois, mais finalement comparables aux dangers courus dans la « vraie » vie, la Toile comporte un autre risque. » En effet, « Une rencontre virtuelle a une faiblesse. Elle laisse place au fantasmatique. On imagine d’autres personnes, virtuelles, on s’imagine autre », rappelle Xavier Lacroix, professeur de théologie morale à la faculté de théologie de Lyon et membre du Conseil national de la pastorale familiale. FÉMININPSYCHO 89



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 1Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 2-3Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 4-5Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 6-7Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 8-9Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 10-11Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 12-13Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 14-15Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 16-17Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 18-19Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 20-21Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 22-23Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 24-25Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 26-27Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 28-29Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 30-31Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 32-33Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 34-35Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 36-37Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 38-39Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 40-41Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 42-43Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 44-45Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 46-47Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 48-49Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 50-51Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 52-53Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 54-55Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 56-57Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 58-59Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 60-61Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 62-63Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 64-65Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 66-67Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 68-69Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 70-71Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 72-73Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 74-75Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 76-77Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 78-79Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 80-81Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 82-83Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 84-85Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 86-87Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 88-89Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 90-91Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 92-93Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 94-95Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 96-97Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 98-99Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 100-101Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 102-103Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 104-105Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 106-107Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 108-109Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 110-111Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 112-113Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 114-115Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 116-117Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 118-119Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 120-121Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 122-123Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 124