Féminin Psycho n°63 jui/aoû 2011
Féminin Psycho n°63 jui/aoû 2011
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°63 de jui/aoû 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 224) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 61,9 Mo

  • Dans ce numéro : s'aimer soi-même.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
PHOTOS.COM D.R. DOSSIER « S’aimer vraiment ! » Or, lorsque l’on consulte pour un manque d’amour de soi-même, il faut parler de soi, de son passé, des difficultés liées à ce manque d’estime qui jaillissent dans la vie quotidienne, au bureau ou chez soi. Une procédure délicate pour certaines personnalités. Cette approche doit être privilégiée par les personnes qui ont besoin d’intellectualiser la démarche de « guérison », ou qui ne peuvent ni ne veulent se confier à leur entourage. Il est vrai que le fait de s’adresser à un tiers permet la prise de recul impossible lorsque l’on est seul avec l’image qui s’est formée au fil des années. Une démarche intéressante, à ne pas négliger et qui donne souvent d’excellents résultats, pour peu que l’on prenne le temps d’aller aux différentes séances nécessaires pour améliorer son image personnelle. Et que l’on s’adresse à un bon professionnel, si possible recommandé. Le mari, l’amant, l’amoureux… Composé au singulier ou au pluriel, le ou les amants constituent le choix contraire au précédent, mais c’est une démarche qui peut aussi la compléter. Avec une estime de soi déficiente, il est possible que les choix amoureux soient, eux aussi, quelque peu défaillants. Le besoin de réconfort et de réassurance est important, 26 FÉMININPSYCHO la confiance en soi faible, aussi toute personne qui semble éprouver des sentiments est accueillie comme le sauveur. Tout peut donc arriver. L’amant peut être intéressé par une relation sans intérêt, et la chute sera difficile et ne viendra que rajouter au sentiment de dévalorisation. Ou au contraire, l’amant est véritablement amoureux, son intérêt sincère, et sa bienveillance sera capable de redonner confiance. Rien de tel en effet qu’un homme attiré par votre corps et votre esprit pour vous sentir digne d’intérêt. Lorsque la relation perdure et que le dialogue peut s’installer, il est alors possible de discuter de ce malaise. En parler ensemble permet d’éviter certains malentendus, mais aussi de mettre vraiment le doigt sur les points précis qui continuent à poser problème. Se sentir aimée sincèrement est un cercle vertueux. Ce sentiment restaure la confiance en soi, ce qui permet à son tour de mieux aimer l’autre. Si l’amour parental n’a pas suffi à installer cette assurance, un amour plus tardif, mais profond, peut venir finalement compenser ce manque initial. Quand croire est une aide Dans certains cas, la croyance en Dieu (la religion) peut venir apporter sa contribution à la restauration de son image. Tout simplement parce que les grandes valeurs des religions portent en elles des idées qu’il est possible d’approfondir pour réfléchir. Evidemment, le fait d’avoir la foi est dans ce cas souvent nécessaire pour que cela puisse avoir une action sur l’image de soi. Le fait que tout un chacun soit digne d’être aimé, que chacun soit unique, dispose de son libre arbitre pour construire sa vie, permet de donner une valeur certaine à ce que nous sommes. Ce type de croyance va dans le sens d’une meilleure confiance en soi, et d’une valorisation de chaque individu. L’amour du prochain est souvent celui qui est mis en avant dans la littérature, mais s’aimer soi-même est aussi un principe de base. Il est difficile, parfois impossible, en effet d’agir en faveur des autres si l’on ne sait pas prendre soin de soi. De nouvelles activités Certaines activités peuvent venir pallier un problème d’estime de soi si celui-ci n’est pas trop important. Ainsi, le théâtre est une activité bienfaitrice. Il permet d’apprendre à par- PHOTOS.COM D.R.
PHOTOS.COM D.R. ler en public, à bien énoncer, clairement et sans hésitation et à affronter les autres ; dans une scène avec le reste des acteurs, et même parfois en public. Un exercice salutaire qui aide à prendre de l’assurance et peut ensuite être utilisé dans le contexte professionnel en particulier. D’autres activités peuvent être choisies, si possible dans un cadre collectif, afin de se sentir peu à peu plus à l’aise et peu à peu plus sûre de soi en présence des autres. Les sports individuels ne sont à conseiller que lorsque le manque d’assurance concerne son corps. Dans ce cas, le fait de travailler sur des défauts réels ou supposés est une démarche intéressante. Commencer seule est aussi possible, mais nettement plus difficile, à moins qu’il ne s’agisse d’un problème bien cerné. Lorsque l’amour que l’on a pour soi n’est pas suffisamment présent, il est quasiment impossible de procéder à une auto-guérison, c’est la raison pour laquelle si les efforts personnels sont utiles, il est souvent nécessaire d’avoir recours à une intervention extérieure. A chacun sa solution, y compris la lecture d'une forme de littérature qui permette de vous mettre sur la voie d’une solution. Le développement personnel Travailler sur l’affirmation de soi passe parfois par des stages ou formations en développement personnel. Certaines techniques sont particulièrement efficaces, mais une grande partie dépend de la qualité de l’intervenant et de sa capacité d’empathie. Une technique porte ses fruits assez régulièrement : il s’agit de la visualisation positive. Elle est normalement utilisée afin de se projeter dans des situations susceptibles d’être réelles en termes professionnels et où l’on est en situation de gagnante. Un exercice intéressant et qui peut être adapté afin de travailler sur l’estime de soi. Dans ce cas, le travail se fait plutôt sur des situations concrètes ressenties comme des moments d’échec, voire de honte, pour imaginer un scénario idéal et rejouer la scène en quelque sorte. Cette méthode ne travaille pas sur le fond du problème, mais permet de trouver des solutions concrètes sur des points de faiblesse repérés comme récurrents. La psychothérapie La psychothérapie concerne les individus qui souhaitent reconsidérer l’origine de leur manque d’amour pour eux-mêmes, revenir sur leur enfance, et faire donc un travail de fond sur du long terme. Une éventualité intéressante, voire indispensable, pour des cas où la difficulté de vivre au quotidien est majeure, allant parfois jusqu’à des pulsions de suicide ou de dépression. Le travail se fait dans le temps, et il faut s’y engager en étant consciente du fait que les séances doivent se dérouler sur plusieurs années. Une façon de repartir sur de nouvelles bases après avoir eu la possibilité d’avoir compris son passé. Et le corps dans tout ça ? Il est assez rare que le manque d’amour pour soi n’ait qu’une origine esthétique, mais cela peut arriver. Avant de décider quoi que ce soit, il s’agit de valider auprès d’un médecin, ou d’un psychologue, que le physique est uniquement en cause. Auquel cas, la médecine ou la chirurgie esthétiques peuvent être la solution. Refaire sa poitrine, modifier son nez peuvent alors véritablement changer la vie au quotidien, mais aussi en profondeur. Attention cependant, dans la grande majorité des cas, le malaise par rapport à son corps n’est en fait qu’une manifestation d’un manque d’assurance qui a également envahi d’autres sphères de la personnalité. Travailler sur son corps est donc souvent une partie de la solution, mais en aucun cas l’unique et complète. Il peut être tentant de croire à la solution de facilité, mais elle est rarement la bonne… n A.F. A LIRE• « L’affirmation de soi par le jeu de rôle : en thérapie comportementale et cognitive » par Anne-Marie Cario-Rognant, Anne-Françoise Chaperon et Nicolas Duchesne. Editions Dunot.• « L’estime de soi. S’aimer pour mieux vivre avec les autres » de Christophe André et François Lelord, Editions Odile Jacob Poches. FÉMININPSYCHO 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 1Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 2-3Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 4-5Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 6-7Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 8-9Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 10-11Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 12-13Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 14-15Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 16-17Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 18-19Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 20-21Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 22-23Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 24-25Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 26-27Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 28-29Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 30-31Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 32-33Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 34-35Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 36-37Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 38-39Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 40-41Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 42-43Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 44-45Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 46-47Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 48-49Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 50-51Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 52-53Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 54-55Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 56-57Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 58-59Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 60-61Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 62-63Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 64-65Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 66-67Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 68-69Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 70-71Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 72-73Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 74-75Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 76-77Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 78-79Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 80-81Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 82-83Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 84-85Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 86-87Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 88-89Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 90-91Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 92-93Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 94-95Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 96-97Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 98-99Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 100-101Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 102-103Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 104-105Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 106-107Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 108-109Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 110-111Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 112-113Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 114-115Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 116-117Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 118-119Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 120-121Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 122-123Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 124