Féminin Psycho n°63 jui/aoû 2011
Féminin Psycho n°63 jui/aoû 2011
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°63 de jui/aoû 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 224) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 61,9 Mo

  • Dans ce numéro : s'aimer soi-même.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
PHOTOS.COM D.R. DOSSIER « S’aimer vraiment ! » Se poser une question telle que savoir si l’on s’aime n’a absolument rien d’évident. La langue française ne facilite d’ailleurs pas le raisonnement. « T’aimes-tu ? » OK, mais comment dire « M’aime-je ? » Cette petite barrière d’ordre linguistique va finalement de pair avec une barrière psychologique ! Une question qui ne va pas de soi 16 FÉMININPSYCHO Pourquoi ne s’aime-t-on pas ? « Tu m’aimes, il m’aime, nous nous aimons, vous vous aimez, ils s’aiment… » En y réfléchissant bien, on ne dit jamais « je m’aime ». S’aimer soi-même, quel ridicule ou quelle incroyable suffisance, pourrait-on penser ! Pourtant, la question est bel et bien là et mieux vaut être à même d’y répondre avant d’aller de l’avant. Et si le « je m’aime » était la base de tout ? Lorsque nous sommes enfants, nous ne nous posons pas la question de savoir quel est le regard que nous portons sur nous-mêmes. Car nous sommes naturellement bienveillants à notre égard. Nul enfant n’ira se faire mal volontairement. Lorsque cela se produit, c’est bien plus tard et pour des raisons parfois mystérieuses, souvent malheureuses, mais bien réelles. Le rapport avec les autres est l’élément essentiel qui va conditionner le regard que nous allons avoir sur nous-mêmes. L’estime de soi se construit en effet peu à peu grâce à notre entourage. La première qui va influencer l’enfant dès sa naissance est la mère, voire la personne qui va cajoler, caresser et nourrir l’enfant. Ce premier amour permet au tout-petit de sentir déjà qu’il est digne d’amour, quand bien même il est incapable de le formuler ainsi. Il va en fait commencer cette évolution d’une opinion sur lui-même à partir du moment où il est conscient qu’il est un individu à part, distinct justement de sa mère. « S’aimer soi-même, c’est le début d’une histoire d’amour qui va durer toute la vie. » (Oscar Wilde) PHOTOS.COM
Tous les pédopsychiatres mettent en avant que l’amour dont est entouré l’enfant pendant sa croissance permet de construire naturellement son estime de soi. C’est dans ce rapport incessant entre lui et les autres que l’enfant, puis l’adolescent et enfin l’adulte, vont se lancer dans la vie avec ce viatique primordial pour son futur. Un apprentissage parfois nécessaire La comparaison de la construction de la personne et de la construction d’une maison est assez courante : la solidité des fondations est la base sur laquelle tout repose. Dans le cas de l’estime de soi, il en va de même. Un jeune adulte qui se lance dans la vie avec une attitude aimante vis-à-vis de lui-même est évidemment plus à même d’affronter les critiques et les malheurs qui peuvent surgir à tout moment. De même, une maison bien construite supportera les aléas climatiques, voire les tremblements de terre, tandis qu’une autre s’effondrera à la moindre secousse quand bien même l’apparence ne suggérait nullement de telles différences. Cette solidité créatrice et fondatrice d’estime de soi permet d’avoir aussi confiance en la vie globalement. Or, les années passant, nous voyons bien que cela a une influence primordiale sur de nombreux événements. Ainsi, un jeune adulte peut être sûr de lui en se présentant à un examen pour la bonne raison qu’il a étudié avec sérieux. Pour son premier entretien d’embauche, la confiance émanera naturellement de son discours. Tel autre au contraire pourra avoir une attitude hésitante, ou ne pas savoir comment réagir face à une attaque précise, non par timidité ou manque de savoir, mais parce qu’implicitement, toute critique est d’office susceptible d’être acceptée comme valide et justifiée. La déstabilisation est alors facile, entraînant repli sur soi ou agressivité en fonction des tempéraments. Une confiance en soi défaillante devient rapidement synonyme de tristesse, d’amertume ou de relations difficiles. Quel que soit le nom qu’on lui donne, amour de soi, bienveillance, confiance, estime, peu importe, tout le monde ne part pas avec les mêmes armes dans le combat qu’est la vie. L’importance de l’autre En reprenant l’exemple de la maison, des fondations insuffisantes peuvent donner lieu à des travaux de renforcement. Evidemment, cela est moins facile que lorsque tout a été prévu lors de la construction, mais il est possible de réinjecter du béton ou d’installer des pieux. La matière humaine est bien plus complexe. Pour autant, il est aussi possible d’effectuer certaines réparations bienfaisantes. Avoir une relation amoureuse avec une personne qui vous veut du bien, qui fait justement preuve non seulement d’amour, mais de générosité, d’envie de faire progresser l’autre peut tout à fait venir réparer ce manque initial et le compenser. Dans ce cas bien précis, l’amour que l’on porte à l’autre est moins important que celui que l’on reçoit. L’amitié peut aussi servir de « pansement », et si le malaise devient évident, consulter un psychologue permet de faire un bilan de la situation et réfléchir aux éléments sur lesquels reconstruire une opinion plus positive vis-à-vis de soi-même. Il est aussi parfois possible d’agir sur un ou deux éléments bien précis pour améliorer la situation. Un vilain nez ou des oreilles très décollées peuvent devenir une véritable obsession et une opération permettre de retrouver une confiance nouvelle pour aller vers les autres. Reprendre des études lorsque l’on a conscience que notre somme de connaissances générales nous pénalise et nous contraint au retrait peut aussi être un autre réflexe salvateur. Dans d’autres cas, le changement souhaité est plus compliqué, le chemin de vie difficile et il convient alors de travailler sur le fond, en choisissant de suivre une thérapie, soit au long cours, soit comportementale. Une vision réaliste de soi ? Savoir qui l’on est, d’où l’on vient, forge la personnalité. Des études ont pourtant déterminé le fait qu’avoir une bonne opinion de soi-même n’est pas forcément lié à une parfaite vision de la réalité. La plupart des personnes qui ont une bonne estime d’elles-mêmes ont tendance à retenir l’aspect gratifiant des remarques faites par autrui. On peut dire qu’il existe une légère tendance à nier, voire à oublier les attaques négatives qui pourraient justement entamer cette confiance en soi, pour se concentrer sur les éléments positifs permettant de continuer à avancer. Rien à voir bien entendu avec le fait de ne pas accepter les critiques portant sur des défauts bien réels, et qui peuvent mener à une remise en question bienfaitrice. Il s’agit simplement d’une légère tendance à ne pas laisser grignoter son capital confiance n’importe quand ou par n’importe qui. Au contraire de la personne dont l’estime de soi insuffisante ne pourra qu’aller dans le sens des critiques négatives qui seront faites. Avoir une vision réaliste de soi est très difficile. Qu’il s’agisse de notre caractère, de notre psychologie ou de notre physique, nous avons tous une propension naturelle vers une vision optimiste ou pessimiste. Le réalisme pur entraîne plutôt à être plus déprimé que joyeux, il faut bien l’avouer, car il impose aussi une dis- FÉMININPSYCHO 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 1Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 2-3Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 4-5Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 6-7Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 8-9Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 10-11Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 12-13Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 14-15Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 16-17Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 18-19Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 20-21Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 22-23Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 24-25Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 26-27Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 28-29Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 30-31Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 32-33Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 34-35Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 36-37Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 38-39Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 40-41Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 42-43Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 44-45Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 46-47Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 48-49Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 50-51Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 52-53Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 54-55Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 56-57Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 58-59Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 60-61Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 62-63Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 64-65Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 66-67Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 68-69Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 70-71Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 72-73Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 74-75Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 76-77Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 78-79Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 80-81Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 82-83Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 84-85Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 86-87Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 88-89Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 90-91Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 92-93Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 94-95Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 96-97Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 98-99Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 100-101Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 102-103Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 104-105Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 106-107Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 108-109Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 110-111Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 112-113Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 114-115Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 116-117Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 118-119Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 120-121Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 122-123Féminin Psycho numéro 63 jui/aoû 2011 Page 124