Féminin Psycho n°62 mai/jun 2011
Féminin Psycho n°62 mai/jun 2011
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°62 de mai/jun 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 224) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 26,6 Mo

  • Dans ce numéro : assumer ses choix, le fondement de l'équilibre et de la plénitude.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
PHOTOS.COM MOI & MOI Redécouvrir sa féminité Etre femme au XXI e siècle, est-ce aussi difficile qu'avant la révolution féministe ? Le développement de l'identité s'inscrit dans le rapport aux deux parents. Or, les rôles parentaux ont aussi connu des bouleversements ces dernières années. Les pères partagent davantage avec les mères les tâches inhérentes au soin et à l'éducation des enfants, tandis que les mères, pour « La féminité n'est pas une incompétence. Elle n'est pas non plus une compétence. » (Françoise Giroud) 68 FÉMININPSYCHO Vivre sa féminité est d'autant plus complexe que la vie quotidienne absorbe chez beaucoup de femmes l'essentiel de leur temps et leur fait oublier de penser à elles et au développement personnel, tant du point de vue sentimental que sensuel. Etre une femme est un cheminement personnel souvent tortueux, parfois douloureux. Pourtant, nous devrions toutes avoir pour ambition de redécouvrir la femme qui est en nous. leur part, contribuent souvent aux revenus familiaux. Par ailleurs, plusieurs parents élèvent leurs enfants tout en vivant séparément. Tous ces changements ont modifié les rapports entre enfants et parents. Cependant, les fonctions paternelle et maternelle indispensables au développement de l'identité féminine restent les mêmes parce qu'elles ont peu à voir avec les rôles. Ce sont les besoins de la petite fille qui grandit qui les définit. Entre père et mère, une femme se construit. Une histoire d’identité La féminité est l’ensemble des caractères morphologiques, psychologiques et comportementaux propres aux femmes. Ils sont biologiquement liés au sexe et fortement influencés, voire conditionnés par l’environnement socioculturel. Ils sont exclusifs et différencient les femmes des hommes qui eux possèdent des caractères masculins. Dans l’usage, la part des caractères socioculturels de la féminité constitue un modèle que l’on nomme l’« identité sexuelle ». Les auteurs, pour leur part, définissent la féminité de bien des manières, à titre d’exemples : • « Sentiment d'être conforme aux représentations du genre féminin de son milieu social, et d'en tirer parti pour soi-même et son entourage. » • « La féminité est moins une question extérieure qu'une attitude intérieure qui exhale à l'extérieur. »
PHOTOS.COM• « Une femme est féminine quand elle accepte réellement qu'elle est une femme, quand elle considère que c'est une force, un atout. Il n'y a rien de plus féminin qu'une femme qui se sent belle. » • « Ce sont son attitude, sa gestuelle et sa façon d’accepter son corps qui rendent une femme féminine. » … Une vraie construction C'est pendant l'enfance que se structure l'identité sexuelle. L'affirmation de la féminité a à voir avec l'affirmation de son identité sexuelle. La manière dont on gère son rapport à l'autre. Dans l'enfance, on est dans le triangle père, mère et enfant. L'équilibre permet la conquête, l'affirmation de son identité. Il est évident que l'identité sexuelle passe par le triangle œdipien. Pour une femme, le rapport à la mère est central. La mère pour la petite fille est un modèle, il y a une identification pendant l'enfance, une sorte de mimétisme. Ensuite, à l'adolescence, pour construire son identité propre, la petite fille rejette violemment le modèle maternel. Le rôle du père est essentiel dans la construction de l'identité sexuelle d'une femme. Il doit flatter sa sexualité, c'est-à-dire répondre à ses sourires, sans exagérer, parce qu'il risque alors d'enflammer sa sexualité. La paternité suit un sentier étroit. L'anorexie est une pathologie de la féminité, signe d'une impossibilité d'exister, souvent due au rôle du père. « Toutes les femmes sont belles, certaines le sont plus, certaines le sont moins, mais c'est la féminité présente en chacune d'elles qui fait qu'elles sont si spéciales. » Le passage à l'âge adulte, c'est réussir à trouver un équilibre… Si on a eu une enfance cabossée, il est plus dur de se construire en tant que femme. Dans ce processus d'affirmation de la sexualité, le rôle des parents est essentiel, ils aident les enfants à construire leur identité sexuelle. A la conquête de sa féminité La féminité est le mystère que représente l'autre, la part énigmatique de l'être qui le rend unique. C'est votre personnalité profonde qui fait votre féminité. Il est impossible d'exprimer une idée unique de la féminité, ce serait ridicule. La féminité ne passe pas seulement par la jupe, la coiffure et le maquillage. Ça ne sert à rien de se déguiser en femme… Si vous portez des vêtements qui ne correspondent pas à votre personnalité, vous allez avoir l'air déguisée. Il faut partir à la découverte et à la conquête de soi. On peut être plus féminine si l'on sait qui l'on est. A tout moment de sa vie, on peut toujours décider de partir à la conquête de sa féminité, de sa sexualité. Cela procède d'une évolution. Il faut y aller étape par étape, en s'entourant (Philippe Forget) des conseils de gens dont on respecte l'avis. Par exemple, on peut commencer par mettre une robe sage tous les jours et puis, petit à petit, accessoiriser la tenue, mettre une jupe plus courte ou un décolleté et des bijoux… Il y a une acclimatation aux signes de l’identité sexuelle féminine. Les thérapies comportementales peuvent aider les femmes à s'approprier ce nouvel espace. Si une femme a des structures mentales solides et qu'elle n'arrive pas à accéder à ce territoire qu'elle désire, alors, une thérapie comportementale peut être très bénéfique. La thérapie l'accompagne dans ce cheminement vers la féminité et lui permet d'être valorisée, soutenue et encouragée. Les thérapies comportementales sont un espace d'exploration et de conquête. Le rapport au corps Chez les femmes, le problème du combat triangulaire (moi, mon corps et les autres) est bien complexe sur le plan psychologique et c’est bien là que se joue toute la complexité de la féminité voir de la sexualité au féminin. FÉMININPSYCHO 69 PHOTOS.COM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 1Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 2-3Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 4-5Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 6-7Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 8-9Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 10-11Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 12-13Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 14-15Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 16-17Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 18-19Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 20-21Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 22-23Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 24-25Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 26-27Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 28-29Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 30-31Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 32-33Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 34-35Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 36-37Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 38-39Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 40-41Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 42-43Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 44-45Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 46-47Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 48-49Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 50-51Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 52-53Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 54-55Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 56-57Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 58-59Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 60-61Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 62-63Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 64-65Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 66-67Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 68-69Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 70-71Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 72-73Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 74-75Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 76-77Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 78-79Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 80-81Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 82-83Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 84-85Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 86-87Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 88-89Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 90-91Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 92-93Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 94-95Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 96-97Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 98-99Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 100-101Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 102-103Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 104-105Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 106-107Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 108-109Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 110-111Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 112-113Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 114-115Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 116-117Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 118-119Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 120-121Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 122-123Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 124