Féminin Psycho n°62 mai/jun 2011
Féminin Psycho n°62 mai/jun 2011
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°62 de mai/jun 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 224) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 26,6 Mo

  • Dans ce numéro : assumer ses choix, le fondement de l'équilibre et de la plénitude.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
ENQUÊTE• Le chagrin Le chagrin est aussi une explication, voire une excuse au secret, du moins dans un premier temps. La douleur liée à un décès ou une maladie est parfois si intense que l’on cherche en priorité à ne pas la réveiller. Se taire est alors une condition non pas de survie, mais une mesure de sauvegarde pour se donner le temps de guérir. Sauf que là encore, une fois le secret installé, l’habitude et la facilité font que l’on ne souhaite plus se mettre en danger. Au-delà du chagrin, il y a parfois « l’indicible », ce fût le cas des déportés dans les camps de la mort. Des livres entiers dédiés à la psychologie des survivants ont été écrits, et la plupart des personnes qui ont survécu n’ont pas souhaité parler de cette époque maudite, encore moins d’en discuter en famille. Surtout que dans la plupart des cas, c’est tout le clan familial qui avait été décimé... Dans ces cas très particuliers, comme dans certains traumatismes liés à la guerre en particulier chez les enfants, se taire est parfois une question de survie…• Le temps qui s’installe Il n’y a parfois aucun vrai motif à l’installation du secret. Pour une raison qui reste inconsciente, et sans vraiment chercher à cacher quoi que ce soit, on ne parle pas d’un événement délicat, et finalement cela est un véritable soulagement, une petite lâcheté qui semble sans importance véritable. Etant donné que nous n’avons aucune vocation à la souffrance, persévérer dans une attitude qui nous a réussi jusque-là semble être logique. 60 FÉMININPSYCHO « Les secrets de famille » Les secrets se dévoilent Les psychologues et psychiatres évoquent souvent les scénarios de répétition, ou de répétition à l’opposé, qui se font jour dans certaines familles du secret. A tel point que des maladies ou troubles comportementaux peuvent se déclarer. Si le bon sens populaire dit haut et clair que « toute vérité n’est pas bonne à dire », le fait est que l’installation de conflits de générations se poursuit parfois des années durant. Plus le temps passe, plus il est difficile de retrouver l’origine du malaise.• Les prénoms Il arrive pourtant que l’on ait connaissance d’une partie du secret. Ainsi, certains savent qu’ils portent le nom d’une tante ou d’un oncle décédé, dont les parents ont souhaité perpétuer le souvenir. Mais l’on ne s’intéresse que rarement à ce qui est vraiment derrière ce choix : un souvenir précis, une volonté de se racheter, un amour inavoué… De temps à autre, la vérité se fait jour de façon inopinée, souvent lors d’une consultation chez un professionnel. Car chez un être sain, tout malaise profond, même inconscient aura tendance un jour ou l’autre à s’extérioriser, sous une forme ou une autre. Il s’agit en effet de se libérer car le secret peut envahir notre espace cérébral. Des somatisations peuvent survenir, des angoisses ou douleurs physiques apparaissent ainsi, sans que l’on ne sache vraiment pourquoi. Connaître le secret permet parfois de démarrer une nouvelle vie.• Les anniversaires Les psys évoquent souvent le syndrome d’anniversaire. C’est là que la psychogénéalogie prend toute son importance, car l’on retrouve ainsi les dates de naissance et de décès des principaux membres de la famille, ce qui peut mettre sur la piste d’un fait précis. Interroger les parents et grands-parents est parfois une question de survie.• Les rêves Les rêves vont parfois être révélateurs s’ils sont répétitifs. Difficile à croire, et pourtant les replis de notre cerveau, de nos gènes, de l’histoire familiale cachent souvent des processus mystérieux. Les témoignages sont nombreux, en particulier sur des histoires aussi traumatisantes que celles des déportations. Les psychothérapeutes sont unanimes : selon eux, la levée du secret est bénéfique. Elle permet au dépositaire involontaire de se libérer de ce poids transgénérationnel et d’éviter ainsi des souffrances et un malaise récurrent. Françoise Dolto avait déjà parlé du secret et conseillé aux parents de raconter devant leur petit enfant, avant même qu’il ne soit en mesure de parler, les secrets dont ils étaient détenteurs selon le principe suivant « L’enfant a toujours l’intuition de son histoire. Si la vérité lui est dite, cette vérité le construit. » n A.F A LIRE Combien de parents dont l'enfant « va mal » seraient très étonnés d'apprendre que son comportement peut être lié à un secret, caché deux générations auparavant pour ne pas « inquiéter inutilement » les descendants ? Qu'est-ce qu'un secret de famille ? Comment se découvre-t-il ? Quel trouble peut-il transmettre ? Ce livre, clair et positif, raconte et explique comment les secrets de famille peuvent agir sur plusieurs générations. Et l'auteur nous donne un mode d'emploi des secrets : comment aller à leur rencontre et éviter ainsi qu'ils ne pèsent sur le destin de nos enfants. Serge Tisseron, l’auteur, est psychiatre, psychanalyste et professeur à l'université Paris VII. « Secrets de famille, mode d'emploi » de Serge Tisseron, Editions Marabout.
« Les secrets de famille » ENQUÊTE 10 clés pour faire la paix avec le passé familial Si le secret familial a autant d’impact sur nous-mêmes ou sur les générations à venir, mieux vaut réagir à temps et tenter de briser ce carcan qui n’apporte rien de positif. La sérénité est déjà difficile à atteindre, mettons donc toutes les chances de notre côté. Mais il n’est pas aisé de briser ce lien invisible et inconnu, cette chape de plombqui pèse souvent sur nos épaules... PHOTOS.COM D.R. Certaines solutions paraissent évidentes, mais lorsque le malaise inconscient s’est installé, il devient compliqué de réagir et de construire une démarche qui soit cohérente. Il est vrai qu’il n’y a pas de remède miracle, mais des possibilités d’amélioration existent. Les secrets de famille portent généralement sur des thèmes extrêmement délicats : morts, origines, sexualité, stérilité, maladies handicapantes, prison, pertes de situation... Autant de cas où l’évitement semble de mise. Ceci étant dit, il n’est pas si facile d’être irréprochable et il est quasiment impossible de juger ce que nous aurions fait en d’autres temps et en d’autres mœurs. Pour commencer à faire la paix, encore faut-il partir dans cette démarche de découverte du passé familial, sans volonté de revanche ou de vengeance. Revendiquer la vérité et tout faire pour la faire éclater n’est pas aussi mélodramatique que dans les films. FÉMININPSYCHO 61 PHOTOS.COM D.R.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 1Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 2-3Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 4-5Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 6-7Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 8-9Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 10-11Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 12-13Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 14-15Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 16-17Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 18-19Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 20-21Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 22-23Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 24-25Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 26-27Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 28-29Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 30-31Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 32-33Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 34-35Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 36-37Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 38-39Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 40-41Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 42-43Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 44-45Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 46-47Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 48-49Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 50-51Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 52-53Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 54-55Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 56-57Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 58-59Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 60-61Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 62-63Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 64-65Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 66-67Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 68-69Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 70-71Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 72-73Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 74-75Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 76-77Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 78-79Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 80-81Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 82-83Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 84-85Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 86-87Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 88-89Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 90-91Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 92-93Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 94-95Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 96-97Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 98-99Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 100-101Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 102-103Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 104-105Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 106-107Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 108-109Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 110-111Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 112-113Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 114-115Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 116-117Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 118-119Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 120-121Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 122-123Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 124